LE BLOG QUI EN A RAS LE CUL – «Un peuple d'élite, sûr de lui-même et dominateur" De Gaulle

Articles tagués “Pour une vraie société égalitaire

Pour une société vraiment égalitaire

J’ai trouvé un texte d’une nullité abyssale, mais que d’aucun impressionnés par les raisonnements à l’emporte pièce ne peuvent en aperçevoir pas la stupidité. J’en met ici l’extrait le plus parlant (issu d’un blog merveilleux):

« En effet, selon la constitution des droits de l’homme, TOUS LES HOMMES SONT EGAUX : c’est fondamental. Donc tous les hommes devraient avoir les mêmes droits. Mais les homosexuels n’ont pas le droit au mariage. Ainsi, la loi se contredit elle-même. Il n’est pas logique que tout le monde soit égal, mais qu’une partie de la société n’ait pas un droit que les autres ont ! En réalité, ceux qui sont contre le mariage homosexuel ne font que semblant d’être en conformité avec les principes démocratiques. […] Ce débat est en effet assez étrange quand on y pense, car en réalité, on ne devrait même pas se poser la question du droit au mariage parce que si deux personnes adultes et consentantes s’aiment, elles et elles seules doivent être libres d’en décider. S’est-on déjà interrogé sur le droit au mariage hétérosexuel ? S’il existe un mariage qu’il soit accessible à tous, ou alors supprimons le complètement. C’est le principe de l’égalité. »

Voilà le même texte appliqué à d’autres discriminations intolérables:

9952

« En effet, selon la constitution des droits de l’homme, TOUS LES HOMMES SONT EGAUX : c’est fondamental. Donc tous les hommes devraient avoir les mêmes droits. Mais les bien-portants n’ont pas le droit à la chimio. Ainsi, la loi se contredit elle-même. Il n’est pas logique que tout le monde soit égal, mais qu’une partie de la société n’ait pas un droit que les autres ont ! En réalité, ceux qui sont contre la chimio pour tous ne font que semblant d’être en conformité avec les principes démocratiques. […] Ce débat est en effet assez étrange quand on y pense, car en réalité, on ne devrait même pas se poser la question du droit à la chimio pour tous parce que si deux personnes sont bien portantes et consentantes, elles et elles seules doivent être libres d’en décider. S’est-on déjà interrogé sur le droit à la chimio pour les cancéreux ? S’il existe une chimiothérapie qu’elle soit accessible à tous, ou alors supprimons la complètement. C’est le principe de l’égalité. »

parking-handicap

« En effet, selon la constitution des droits de l’homme, TOUS LES HOMMES SONT EGAUX : c’est fondamental. Donc tous les hommes devraient avoir les mêmes droits. Mais les non-handicapés n’ont pas le droit aux places pour handicapés. Ainsi, la loi se contredit elle-même. Il n’est pas logique que tout le monde soit égal, mais qu’une partie de la société n’ait pas un droit que les autres ont ! En réalité, ceux qui sont contre les places handicapés pour tous ne font que semblant d’être en conformité avec les principes démocratiques. […] Ce débat est en effet assez étrange quand on y pense, car en réalité, on ne devrait même pas se poser la question des places pour handicapés pour tous parce que si deux personnes non-handicapés consentantes veulent stationner sur une place handicapé, elles et elles seules doivent être libres d’en décider. S’est-on déjà interrogé sur le droit aux places handicapés aux handicapés ? S’il existe des places handicapés qu’elles soient accessibles à tous, ou alors supprimons les complètement. C’est le principe de l’égalité. »

coupe-roland-garros

« En effet, selon la constitution des droits de l’homme, TOUS LES HOMMES SONT EGAUX : c’est fondamental. Donc tous les hommes devraient avoir les mêmes droits. Mais ceux qui ne jouent pas au tennis n’ont pas le droit à la coupe du vainqueur de Roland Garros. Ainsi, la loi se contredit elle-même. Il n’est pas logique que tout le monde soit égal, mais qu’une partie de la société n’ait pas un droit que les autres ont ! En réalité, ceux qui sont contre la coupe de Roland Garros pour tous ne font que semblant d’être en conformité avec les principes démocratiques. […] Ce débat est en effet assez étrange quand on y pense, car en réalité, on ne devrait même pas se poser la question d’une coupe de Roland Garros pour tous parce que si deux personnes consentantes qui n’ont jamais fait de tennis de leur vie veulent brandir la coupe de Roland Garros, elles et elles seules doivent être libres d’en décider. S’est-on déjà interrogé sur le droit des vainqueurs de Roland Garros à la coupe ? S’il existe une coupe du vainqueur qu’elle soit accessible à tous, ou alors supprimons la complètement. C’est le principe de l’égalité. »