LE BLOG QUI EN A RAS LE CUL – «Un peuple d'élite, sûr de lui-même et dominateur" De Gaulle

Economie

L’espoir et la Tragédie – partie 1: l’avant première guerre mondiale

TH1

Cliquez pour commander

Caroll Quinley n’est pas le premier venu. Il faisait partie de la conspiration. Il faut comprendre le titre de son ouvrage comme l’espoir d’un gouvernement global sous la main mise de la finance apatride et la (ou les) tragédie(s) nécessaire(s) pour y parvenir. Cela fait bien longtemps que je voulais m’atteler à écrire sur son ouvrage qui fait tout-de-même plus de 1300 pages. Il s’agit du deuxième tome sur l’histoire de l’humanité. Y est décrit l’histoire contemporaine depuis la fin du 19ème siècle jusqu’au début des années 60. L’ouvrage fut publié en 1966, c’est assez vieux donc, mais l’essentiel y est puisque ce que nous vivons n’est que le parachèvement de ce qui fut pensé de longue date et c’est cela qui est dévoilé à tout un chacun dans cet ouvrage, à la portée de tous. Comme le dit la jacket de l’ouvrage:

« Pour comprendre l’état d’esprit qui façonne ce monde, lisez le livre qui façonne leur état d’esprit »

Caroll Quinley, théoricien de l’évolution des civilisations, passe sa thèse à Harvard, enseigne à l’université de Princeton, Harvard, puis au département des services étrangers de l’université Gorgetown (d’où est issue pas mal de commissaires européens dont Barrosso et haut lieu de la formation des cadres de la CIA). Le professeur Quinley fut aussi consultant pour le département de la défense américaine, l’US Navy, ainsi que d’autres sociétés semi-secrètes. Théoricien du métissage et du relativisme, il déclare:

« Il est clair que l’Occident croit en la diversité plutôt que l’uniformité, le pluralisme plutôt que dans le monisme ou le dualisme, l’inclusion plutôt que l’exclusion, à la liberté plutôt que l’autorité, en la vérité plutôt que dans la puissance, la conversion plutôt que dans l’anéantissement, à l’individu plutôt que dans l’organisation, dans la réconciliation plutôt que dans le triomphe, l’hétérogénéité plutôt que de l’homogénéité, en relativismes plutôt que dans l’absolu, et dans les approximations plutôt que dans les réponses définitives. »

Nous allons voir ce qu’il entend par là. Regardons donc quelques extraits de l’opus sus-mentionné. On commence par ce que nombreux n’ont pas encore compris (l’ouvrage est disponible ici en pdf):

TH2

C’est juste un petit rappel pour ceux qui n’avaient pas encore saisi le concept. C’est un peu cours, il faudrait apporter des arguments, vous allez me dire. On y vient. Petit détour en passant pour comprendre le désir des élites américaines d’interdire les armes à feu dans ce pays. D’autres en on parlé mieux que je ne saurais le faire. Ceci est juste pour confirmer quelle est l’intention derrière cette politique:

TH3

Continuons notre lecture, et entrons dans le vif du sujet:

TH4

Rien de nouveau sous le soleil me direz-vous. Certes, mais c’est si joliment dit que je ne vous en aurait pas privé. C’est ainsi que la France de Napoléon, pourtant totalement entre les mains de la Banque (privée) de France, devait malgré tout perdre la guerre contre l’Angleterre… Pour une raison simple: qui se soumet en totalité, s’endette et scelle sa soumission. Mais, en contre partie, celui qui se soumet corps et âme reçoit les moyens de vaincre ceux qui ne se soumettent pas (ou moins).

TH5

Peu à peu nous découvrons ainsi que ces forces obscures sont nés dans les monarchies et ont œuvré à leur remplacement par des instituions démocratiques beaucoup plus arrangeantes et dont la finalité est évidemment la destruction des nations.

TH6

Bien sûr, la réalité des intentions doit être cachée du grand public. Tout doit se faire dans l’ombre, comme toute conspiration. Sinon, c’est la révolte assurée des peuples dont on planifie l’esclavage. Les centres d’intérêts des conspirateurs ? Comme on vient de le voir: les dettes des états et les antichambres secrètes du pouvoir.

TH7

Alors pourquoi la démocratie est plus intéressante que la royauté ? Eh bien c’est très simple. En dehors du fait que les riches payent la campagne (publicitaire) électorale de ceux qui deviennent leur débiteurs, l’autre raison est la suivante. Le monarque qui a la charge du bien-être de son peuple doit être au fait de tous les tenants et aboutissants de son pouvoir et notamment son son financement. Or la démocratie permet de mettre au pouvoir des abrutis incompétents et corruptibles pour un temps limité (voir la vidéo de Chouard). Outre que cela permet une corruption plus importante, cela inaugure surtout le règne des « conseillers de l’ombre ». Ministère de l’agriculture ? Quelqu’un qui n’a jamais mis les pieds dans un champ, ministère des transport ? Quelqu’un qui se fait conduire dans une voiture de fonction… Ministre de l’économie ? Se sera un ignorant total sur le fonctionnement monétaire… ou encore mieux, un banquier qui en la matière a la science infuse !

TH8 - Copie

Aux États-Unis, quelques uns de ces « conseillers de l’ombre » furent:

TH8

A propos de quelques uns des personnages cités:

« This new and complete Revolution we contemplate can be defined in a very few words. It is outright world-socialism, scientifically planned and directed… »

  • Edward Grenfell, fut gouverneur de la Banque d’Angleterre et œuvra pour que tous les achats des Britanniques et des alliées aux américains durant la première guerre mondiale soient gérés exclusivement par la compagnie JPMorgan.
  • Willard Straight qui se fiança avec une fille de Théodore Roosevelt avant d’épouser une descendante de la famille Whitney (financiers philanthropes) était lui aussi membre de sociétés semi-secrètes telles que Delta Tau Delta (voir les membres ici) ou encore la Sphinx Head Society. membre du « prepardness movement » pour encourager et préparer les USA a entrer dans la guerre contre l’Allemagne 1914, il meurt à la « conférence de la paix » en 1919 là où se réunissait les vainqueurs de l’Allemagne.
  • Dwight Morrow, n’est pas mal dans le genre non plus. Multimillionnaire, membre de nombreuses multinationales entre les mains de JPMorgan, et ayant de bonnes connexions avec les hauts gradés de l’armée, il fut aussi ambassadeur au Mexique et réussi a convaincre le département d’Etat américain a soutenir militairement le gouvernement Calles dans l’éradication de l’église catholique au Mexique par des pillages massifs, viols, tortures et assassinats de prêtres, ainsi que la destruction d’églises, au nom de l’appel à la paix (on connait la technique).
  • Nelson Perkins, secrétaire d’État auprès de Théodore Roosevelt et représentant les intérêts de JPmorgan, il eu aussi un certain rôle à jouer dans l’histoire du Canal de Panama.
  • Russel leffingwell, à la tête du CFR de 1944 à 1953, membre de la Carnegie Corporation (Institution qui parmi tant d’autres favorise le « dialogue US-islam » pour une meilleure intégration de l’islam…
  • Elihu Root, lui c’est pas n’importe qui, prix Nobel de la Paix, membre des sociétés semi-secrète Sigma-Phi Society et Phi Betta Kappa Society, lui aussi un ardent défenseur de la paix qui œuvra pour la préparation des USA dans la guerre contre l’Allemagne (sic). Dès juin 1917 il fut très officiellement envoyé dans la très fraichement Russie bolchévique pour signer des accords de partenariat avec les US. Il fut par ailleurs un membre fondateur du CFR. J’en passe et des meilleures, membre de la Carnegie, favorable à la Société des Nations, etc, etc.
  • John W. Davis, membre des sociétés semi-secrètes Phi Kappa Psi, Phi Beta Kappa, franc-maçon, membre de Carnegie, de la fondation Rockfeller et surtout faisant parti du complot contre le gouvernement américain « buisness plot » dont j’avais déjà parlé . Il devient conseillé juridique auprès de JPMorgan lors de l’enquête du Sénat sur les origines de la crise de 1929, etc etc.
  • John Foster Dulles, secrétaire d’État américain sous Eisenhower, son frère était directeur de la CIA, supporteur de la Société des Nations, membre de la société semi-secrète Phi Beta Kappa, et de l’American Whig–Cliosophic Society. Spécialisé dans la finance internationale, il contribua au plan Dawes qui mit l’Allemagne à genoux mais qui permettait à la France et à la Grande Bretagne de rembourser leurs prêts auprès de Wall Street, dont il s’occupait personnellement. Il fut l’un des auteurs de la charte des Nations Unies et des promoteurs de l’OTAN. Il œuvra à la perte d’influence de la France, notamment au Vietnam. Architecte du Traité de l’Organisation de l’Asie du Sud, il fut aussi favorable à l’utilisation de la CIA pour renverser les gouvernement d’Amérique du Sud, notamment au Nicaragua. Il était aussi membre de Carnegie, de la fondation Rockefeller et membre fondateur du CFR, parmi d’autres.
  • Seymour Parker Gilbert, banquier à la solde de JPMorgan, il supervisait le remboursement de l’Allemagne, responsable de l’exécution du plan Dawes.

Je n’ai pas spécifié, mais la majorité d’entre eux étaient des protestants, voir des presbytériens. Mais encore une fois, il ne s’agissait que des agents du système bancaire. Les croyances des vraies patrons étaient un peu plus hétérogènes, et bien sûr, les banques centrales crées par les nations furent bien vite trustées:

TH10

Bien sûr, puisque l’argent vient d’une petite clique très restreinte, tout (doit) découle(r) d’eux:

TH11TH12 TH13

Dans cette ambiance euphorique d’un pouvoir absolu grâce à l’illusion démocratique, la finance internationale n’a pas vu venir le péril nationaliste. C’est bien pour cette raison que celui-ci est aujourd’hui considéré comme le mal absolu. D’ailleurs, le régime de Vichy (entre autres) fut mis au banc (financier) des nations, tandis que des régimes comme le National Socialisme, pour rendre une certaine souveraineté au peuple s’allia avec le monde de entrepreneuriat (Siemens, Bosch et tant d’autres) qui cherchaient à s’émanciper de la main mise financière apatride. En outre, un autre grand entrepreneur, Ford, n’a pas mâché ses mots. Pour l’auteur, le « monopole capitaliste », c’est-à-dire la totalité des leviers politiques entre les mains de la finance apatride, est le seul moyen d’obtenir le bonheur… s’y refuser, c’est courir à l’échec.

TH13 - Copie

Depuis la naissance des nationalismes, et malgré la propagande de matraquage, la finance internationale fut durant le dernier siècle tenue en bride, ou du moins ne jouissait plus de toutes ses prérogatives passées (reconquises en quasi totalité depuis une vingtaine d’années). Pour l’auteur (qui appartient à cette élite apatride) l’hégémonie de la finance internationale d’avant la naissance du nationalisme militant est une époque dorée qu’il faut tendre a retrouver:

TH14

Pour terminer, une des méthode évoquée pour retrouver ce passé doré, c’est l’usage du socialisme, ici dénommé progressisme (l’ouvrage étant édité en 1966, le terme « socialisme » n’était pas en odeur de sainteté aux US) pour assoupir les peuples:

TH17TH18

Publicités

L’accord de Cotonou de 2010, Comment l’Europe plannifie la disparition des petites Etat-Nations

L’accord de Cotonou scelle une nouvelle relation entre l’Union Européenne et les pays ACP (Afrique – Caraïbe – Pacifique). C’est une belle invention qui nous vient tout droit de la commission européenne, qui fleure bon la dictature mondiale, et la suppression pure et simple des petites nations dans le monde. On peut trouver le texte officiel ici, que je vais m’empresser de disséquer.

cotonou

 

Introduction

Article 2 « En vue de la réalisation des objectifs du partenariat, les États ACP déterminent, en toute souveraineté, les stratégies de développement de leurs économies et de leurs société. »

On va voir plus loin ce que la commission européenne entend par souveraineté. N’y croyez rien, ce mot est vide de sens, l’objectif est bien d’intégrer une gouvernance mondiale, en posant les jalons d’un intégration d’abord régionale puis continentale:

Article 3 « Le dialogue porte sur l’ensemble des objectifs et finalités définis dans le présent accord ainsi que sur toutes les questions d’intérêt commun général ou régional, y compris les questions relatives à l’intégration régionale ou continentale. »
Article 9 – 2 « Les parties s’engagent à promouvoir et protéger toutes les libertés fondamentales et tous les droits de l’homme, qu’il s’agisse des droits civils [limitation de la liberté d’expression] et politiques [inféodations au partis politiques subventionnés par les fortunes apatrides], ou économiques [droit au chômage et à la paupérisation], sociaux [le mariage pour tous] et culturels [promotion du multiculturalisme]. […] Les principes démocratiques sont des principes universellement reconnus sur lesquels se fonde l’organisation de l’État pour assurer la légitimité de son autorité. »

Donc sortir de la démocratie est illégal, on n’a pas même besoin de se poser la question puisque c’est un « principe universellement reconnu » …universellement reconnu comme étant un système défectueux et servant les intérêts de l’oligarchie apatride, par tous les penseurs honnêtes tout du moins. On remarquera que dans l’histoire les démocraties ne se sont pas gênées pour bafouer les droits de l’homme dont elles font pourtant la promotion.

Article 9 – 3 « Le renforcement des capacités pour l’élaboration et la mise en œuvre de mesures visant en particulier la prévention et la lutte contre la corruption. »

Encore des vœux pieux, que l’on a notamment entendu dans la bouche de ineffable Cahuzac. En réalité, une telle institution qui se réclame de la démocratie devient intouchable pour le commun des mortels qui se perdent dans un dédale administratif de type soviétique s’ils devaient vouloir faire valoir leurs droits. Or on sait où mène l’impunité… certainement pas à la lutte contre la corruption. En fait, ce document est rempli de bons sentiments, paix, justice, amour bisous bisous. Évidemment, les signataires savent tous que cela n’est que du bidon. Les petits trafiquants par exemple sont peut-être pourchassés, mais uniquement s’ils ne servent pas les intérêts des mafias planétaires toutes puissantes. De toute manière, où est l’organisme indépendant chargé de vérifier le respect de l’individu et de sa liberté ? Nulle part… les signataires sont donc juges et parties, on est chargé de les croire sur parole.

Souveraineté ?

Au nom de la paix les nations sont sommées de se désarmer… Pardon, mais la paix s’impose et s’obtient lorsque l’on est capable de se défendre à tout type d’agression. Il n’est pas sûr que les USA auraient atomisé le Japon si à l’époque le Japon avait disposé de l’arme nucléaire… Et pourtant, on peut lire:

« Article 11b -1 Les parties conviennent en conséquence de coopérer et de contribuer à la lutte contre la prolifération des armes de destruction massive et de leurs vecteurs en veillant au respect intégral et à la mise en œuvre au niveau national des obligations qu’elles ont contractées dans le cadre des traités et accords internationaux de désarmement et de non-prolifération ainsi que de leurs autres obligations internationales en la matière. Les parties conviennent que la présente disposition constitue un élément essentiel du présent accord. »

Ainsi, les nations en voie de disparition seront de toute façon totalement désemparée dans le cas où elles voudraient se rebeller contre cette politique mondialiste entre les mains d’on sait qui. D’ailleurs, si une nation devait être soupçonnée de vouloir continuer à se défendre, alors:

Article 11b – 6 « Si les consultations ne conduisent pas à une solution acceptable par les parties, en cas de refus de consultation ou en cas d’urgence particulière, des mesures appropriées peuvent être prises.« 

Article 96 1 – c « Les « mesures appropriées » au sens du présent article, sont des mesures arrêtées en conformité avec le droit international et proportionnelles à la violation. »

Menace qui n’est même pas voilée. En d’autres termes, rendez les armes ou ça va chier pour votre matricule. La suite est aussi intéressante: on a vu que les pays ACP géraient leur politique souverainement. On va voir ce que signifie vraiment le mot « souverain » sous la plume des mondialistes:

Article 12 « Lorsque la Communauté [européenne] envisage, dans le cadre de ses compétences, de prendre une mesure susceptible d’affecter les intérêts des États ACP, pour autant que les objectifs du présent accord soient concernés, elle en informe le groupe ACP en temps utile.« 

C’est ça la souveraineté ?? Mais de qui se moque t-on ?! On a décidé pour vous et on vous avertira quand on le jugera nécessaire… elle est pas belle votre souveraineté ? Et si les pays ACP ne sont pas d’accord ? Toujours dans l’article 12:

En cas de besoin (sic), une demande d’information peut également être introduite à l’initiative des États ACP. À la demande de ceux-ci, des consultations ont lieu à bref délai afin qu’il puisse être tenu compte de leurs préoccupations quant à l’impact de ces mesures avant qu’une décision finale ne soit prise. Si la Communauté ne donne pas suite aux observations des États ACP, elle les en informe dès que possible en indiquant ses raisons. Le groupe ACP reçoit en outre, si possible à l’avance, des informations adéquates sur l’entrée en vigueur de ces décisions.

On croit rêver ! Donc les pays en pleine possession de leur prétendue souveraineté on juste le droit de dire: « heu, s’il vous plait, on pourrais dire quelque chose ? Parce que ça nous concerne quand même. » La communauté dans son extrême bonté l’écoute et en cas de refus de la dite demande, l’UE se contente de lui en révéler la raison, par exemple: « on vous emmerde« . Ça c’est une raison qu’elle est bonne, non ? De toute façon, ils ne seront mis au jus que plus tard, c’est-à-dire mis devant le fait accompli ! Elle est belle la souveraineté. Autant déclarer tout de suite que les nations ACP n’existent plus, ce serait plus honnête. Au fait, c’est qui ces états qui de fait vont disparaître en tant que tel, en voilà la liste:

ACP

 

 

Immigration

Article 13 – 2 « Les parties sont d’accord pour considérer qu’un partenariat implique, à l’égard des migrations, un traitement équitable des ressortissants des pays tiers résidant légalement sur leurs territoires, une politique d’intégration ayant pour ambition de leur offrir des droits et obligations comparables à ceux de leurs citoyens, à favoriser la non-discrimination dans la vie économique, sociale et culturelle et à mettre en place des mesures de lutte contre le racisme et la xénophobie. »

En d’autres termes, génocide globale des cultures locales, mélangez-vous ! Et ceux qui refusent sont des racistes xénophobes ! Et bien sûr, il va falloir héberger, nourrir, loger et trouver un emploi à tous les étrangers désireux de venir chez vous sans aucun favoritisme pour les membres de votre propre peuple !

Article 12 – 3 « Chaque État membre accorde aux travailleurs ressortissant d’un pays ACP exerçant légalement une activité sur son territoire, un traitement caractérisé par l’absence de toute discrimination fondée sur la nationalité par rapport à ses propres ressortissants, en ce qui concerne les conditions de travail, de rémunération et de licenciement. Chaque État ACP accorde, en outre, à cet égard un traitement non-discriminatoire comparable aux travailleurs ressortissants des États membres. »

Les Institutions

Tout ce micmac qui se fait dans le dos des peuples est géré par trois institutions, le conseil des ministres, le comité des ambassadeurs et l’Assemblée parlementaire paritaire.

Le conseil des ministres

Article 15 – 1 « Le Conseil des ministres est composé, d’une part, des membres du Conseil de l’Union européenne et de membres de la Commission des Communautés européennes et,d’autre part, d’un membre du gouvernement de chaque État ACP. »

Donc les représentants des peuples des petits pays d’Afrique, Caraïbe et Pacifique auront en face d’eux des gens cooptés venant du Bilderberg, de la Trilatérale, de Goldman Sucks ou ayant étudié à l’université Georgetown, comme Barroso, haut lieu de la formation des cadres de la CIA, et nullement des représentants des peuples européens. Et ce sont ces gens là qui en notre nom vont imposer les réformes sociétales et économique aux pays ACP. Le conseil des ministres donne la ligne à suivre, son rôle est « d’adopter les orientations de politiques. » Pour adopter une mesure politique, il suffit de

Article 15 – 3 « la moitié des membres du Conseil de l’Union européenne, d’un membre de la Commission et des deux tiers des membres représentant les gouvernements des États ACP. »

Mais le meilleur, c’est que le conseil des ministres, (issu du même article):

« peut prendre des décisions qui sont obligatoires pour les parties.« 

C’est comme ça, point barre, y’a pas à discuter.

Le comité des ambassadeurs

Article 16 – 1 « Le Comité des ambassadeurs est composé, d’une part, du représentant permanent de chaque État membre auprès de l’Union européenne et d’un représentant de la Commission et, d’autre part, du chef de mission de chaque État ACP auprès de l’Union européenne. »

Cette fois-ci, pas un seul des membres n’est connu du grand public, que d’illustres inconnus arrivés là par la grâce du saint esprit et aux commandes des nations. Le comité des ambassadeurs c’est grosso modo le pouvoir exécutif, il applique dans les détails la politique générale décidée par le conseil des ministres. Bref, c’est une usine à gaz technocratique aisément corruptible… un machin au service des intérêts supérieurs de la finance apatride.

L’assemblée paritaire

C’est le seul organe pseudo-démocratique. C’est-à-dire que des membres élus devrons y siéger. Quand on connait le foutoir pas possible du parlement européen avec des élus ayant des salaires de président de la République et l’oreille attentive à tous les lobbies de la finance, en passant par la pharmacie jusqu’au BTP… on a de bonnes raisons de se faire du soucis. De toute façon, son rôle est juste de « promouvoir » la paix et l’amour, « d’examiner » les rapports qu’on lui fournit. Bref, c’est la Douma soviétique au pouvoir essentiellement consultatif !

Le développement économique

Les objectifs ? Des pages de blabla ou on trouve entre autre « l’éradication de la pauvreté »… On se demande par quel moyen, par l’éradication des pauvres ? Les termes sont tellement fourres tout et vagues, qu’on peut y mettre tout et n’importe quoi. On notera tout de même des points qui eux sont beaucoup plus précis:

Article 21 – 1 – c « la privatisation et la réforme des entreprises« 

les entreprises de bien publics des petits pays comme pour l’approvisionnement en eau vont désormais devoir faire du chiffre d’affaire et non plus servir l’intérêt commun.

Article 21 – 2 – c « Mobilisation des flux d’épargne privée, tant domestiques qu’étrangers, pour le financement d’entreprises privées, par le soutien des politiques destinées à développer un secteur financier moderne, y compris les marchés des capitaux, les institutions financières et les opérations viables de microfinance.« 

Donc la finance apatride va pouvoir se servir, c’est open-bar ! Et en ce qui concerne la microfinance, j’en avais déjà parler: nul ne doit pouvoir se soustraire au pouvoir financier !

Article 21 – 3 « La coopération vise à promouvoir le développement des entreprises par des financements, des facilités de garantie et un appui technique. »

Donc non seulement il faut ouvrir les frontières, mettre en concurrence les petites structures artisanales avec les mastodontes multinationales, mais les peuples doivent en plus leur apporter financement, garanties et appui technique… dans le langage courant on dit « file moi cent balles et un mars« . L’objectif étant encore une fois:

Article 22 – 1 – b – v « Encourager la coopération régionale et l’intégration progressive des politiques macroéconomiques et monétaires« 

Autrement dit, c’est l’instauration du Nouvel Ordre Mondial et la standardisation des politiques économiques et monétaires gérées par la toute puissance de USraël. Une sorte de jeu de domino, une structure en forme d’oignon avec au cœur, l’élite apatride, l’empire US aux ordres qui a la main sur son vassal européen et ce dernier gérant la politique des petites nations du monde. les responsabilités sont diluées dans une tambouille administrative ou personne n’est coupable et où tout le monde s’en met plein les poches.

Article 23 – b – c « La coopération appuie les réformes politiques et institutionnelles durables et les investissements nécessaires à l’accès équitable aux activités économiques et aux ressources productives, en particulier:[…] b) le capital, le crédit et la terre, notamment, en ce qui concerne les droits de propriété et d’exploitation; c) l’élaboration de stratégies rurales visant à établir un cadre pour la planification décentralisée, la répartition et la gestion des ressources. »

Ça aussi c’est beau, non ? spéculation foncière, décentralisation, c’est-à-dire confiscation du pouvoir central au profit de petits potentats locaux serviles, accaparement des ressources naturelles… que du bon.

Le développement social

Là encore c’est bienvenu dans le monde des bisounours. « Qualité de l’éducation […] accès équitable à des services de soins complets et de qualité […] lutte contre le VIH […] améliorer l’accès à l’eau potable […] construction de logements sociaux » et patati et patata. Tout va bien dans le meilleur des mondes grâce aux accords de Cotonou. On se demande se qu’ils faisaient avant cet accord… Tout cela ressemble à un énorme shaker où l’on aurait mis toutes les promesses non tenues par nos politiques depuis 50 ans et qu’on nous les balançait tous à la tronche en même temps. S’ils n’ont pas pu le faire avant, ce n’est surement pas cette usine à gaz qui y parviendra.

Coopération et Intégration Régionale

Article 28 « Intégration graduelle des États ACP dans l’économie mondiale […] Coordination et harmonisation des politiques régionales et sous-régionales […] La coopération appuie également les projets aux niveaux interrégionaux et intra-ACP impliquant, par exemple une ou plusieurs organisations régionales ACP, y compris au niveau continental« 

Je crois qu’on avait déjà compris.

Changement climatique

Article 32A – d – vii « Promotion des sources d’énergie renouvelable et des technologies à faible émission de carbone qui privilégient le développement durable« 

Comme je l’avais montré , le réchauffement climatique est un hoax, et la technologie durable n’est qu’un moyen pour éviter le développement des pays sous-développés. A quand des hauts-fourneaux ou des trains qui fonctionnent avec des panneaux solaire ? Quelle bonne blague…

Coopération économique et commerciale

Article 34 – 1 « Le but ultime de la coopération économique et commerciale est de permettre aux États ACP de participer pleinement au commerce international. […] La coopération économique et commerciale doit leur permettre de répondre aux défis de la mondialisation et de s’adapter progressivement aux nouvelles conditions du commerce international, facilitant ainsi leur transition vers l’économie mondiale libéralisée.« 

Bon, c’est toujours bien de répéter au cas où on n’aurait pas compris…

Article 34 – 4 « La coopération économique et commerciale est mise en œuvre en parfaite conformité avec les dispositions de l’accord instituant l’Organisation mondiale du commerce (OMC)« 

On s’en doute bien, tout se tient…

Nouveaux accords commerciaux

Article 36 – 1 « Les parties conviennent de prendre toutes les mesures nécessaires pour conclure de nouveaux accords de partenariat économique compatibles avec les règles de l’OMC, en supprimant progressivement les entraves aux échanges entre elles« 

Voilà une règle qu’elle est bonne, la fameuse concurrence libre et non faussée ! Mettre en concurrence l’industrie allemande avec celle du Nigeria ou celle du Togo, est en effet une belle compétition… que le meilleur gagne !

Article 37 – 4 « Les négociations des accords de partenariat économique visent notamment à établir le calendrier de la suppression progressive des obstacles au commerce entre les parties, conformément aux règles de l’OMC en la matière. En ce qui concerne la Communauté, la libéralisation des échanges s’appuie sur l’acquis et visera à améliorer l’accès actuel des pays ACP au marché, notamment par le biais d’un réexamen des règles d’origine. […] Les négociations seront donc aussi flexibles que possible en ce qui concerne la fixation d’une période de transition d’une durée suffisante, la couverture finale des produits, en tenant compte des secteurs sensibles, et le degré d’asymétrie en termes de calendrier du démantèlement tarifaire.« 

Tout ne va pas être dépecé d’un seul coup, c’est la technique habituelle des petits pas… progressivement, de manière à ne pas braquer brutalement les populations mais à les affaiblir par un travail de sape sans jamais dépasser le seuil d’intolérance. Et pour ceux qui veulent faire du zèle dans la destruction de leur nation:

Article 37A -1 « Dans le contexte des orientations commerciales actuelles axées sur une libéralisation accrue des échanges, l’UE et les États ACP peuvent participer aux négociations et à la mise en œuvre d’accords visant à libéraliser davantage le commerce multilatéral et bilatéral.« 

Transport Maritime

Article 42 – 3 « Chaque partie accordera notamment un traitement non moins favorable que celui qu’elle accorde à ses propres navires, aux navires exploités par des ressortissants ou des sociétés de l’autre partie, et aux navires immatriculés sur le territoire de l’une des parties, en ce qui concerne l’accès aux ports, l’utilisation des Infrastructures et des services maritimes auxiliaires de ces ports, ainsi que les redevances et charges qui y sont liées, les facilités douanières, les postes d’arrimage et les Installations de chargement et déchargement. »

On se demande dès lors pour quelles raisons des armateurs continueraient de battre pavillon national, puisque ayant les mêmes facilités il leur sera dès lors beaucoup rentable de naviguer sous le pavillon des nations les moins regardantes en terme de salaire de l’équipage ou de respect de la nature. C’est du dumping social et écologique pur et dur.

AGSC (Accord Général Sur le commerce des Services)

Article 43 – 2 « [Les parties] reconfirment donc leurs engagements respectifs dans le cadre des accords multilatéraux existants, notamment le protocole sur les services de télécommunications de base joint à AGCS, et invitent les pays ACP qui n’ont pas encore adhéré à ces accords à le faire.« 

L’AGSC, vous ne connaissez pas ? C’est un accord multilatéral de libéralisation des échanges de services, signé à Marrakech en 1994 et qui institua l’OMC. D’après wiki: « L’AGCS oblige les États à créer un environnement compétitif entre entreprises publiques et privées : en pratique, cela se traduit soit par une diminution des subventions aux premières, soit par l’aménagement d’aides particulières pour les entreprises privées. Les subventions au niveau des communes sont aussi visées par l’AGCS. » Aujourd’hui plusieurs collectivités (bien peu) dans le monde se sont constitués « Zone Hors AGCS« .

Politique de concurrence

Article 45 – 2 « Pour assurer l’élimination des distorsions de concurrence et en tenant dûment compte des différents niveaux de développement et des besoins économiques de chaque pays ACP, elles s’engagent à mettre en œuvre des règles et des politiques nationales ou régionales comprenant la surveillance et, dans certaines conditions, l’interdiction d’accords entre entreprises, de décisions d’associations d’entreprises et de pratiques concertées entre entreprises [qui] ont pour objet ou pour effet d’empêcher, de restreindre ou de fausser le jeu de la concurrence.« 

Cet article est magnifique de cynisme: pour prendre en compte la moindre compétitivité des industries des pays ACP, que doit on faire ? Supprimer tout obstacle à une libre concurrence ! C’est l’aveu clair et net d’une volonté de destruction de toutes les infrastructures productives de ces petits pays.

Protection des droits de propriété intellectuelle

Article 46- 5 « Aux fins du présent accord, les droits de propriété intellectuelle couvrent en particulier […] les brevets, y compris les brevets concernant les inventions biotechnologiques et les espèces végétales. »

Dans la même logique qu’ici, nous allons imposer les brevets pour le vivant aux autres pays du monde… révoltant.

Normalisation et certification

Article 47 -1 « [Les parties] réaffirment leur engagement en vertu de l’accord sur les obstacles techniques au commerce, annexé à l’accord instituant l’OMC (accord OTC). » Article 47 -2  « elles réaffirment leurs engagements en vertu de l’accord sur l’application des mesures sanitaires et phytosanitaires, annexé à l’accord instituant l’OMC (accord SPS). »

Ce projet peut sembler louable, mais il n’en est rien. Que toutes les nations adoptent les mêmes certifications, pourquoi pas… à condition de savoir par qui sont établis ces certifications. Or dans le cas présent, toute certification internationale est l’œuvre de lobbies auprès des instances dirigeantes dans le but de vendre de la merde à moindre prix et jamais dans l’intérêt des consommateurs.

Commerce et environnement

Après de nombreux blabla sur la nécessité de préserver l’environnement et la « gestion saine et durable de l’environnement« , c’est la douche froide:

Article 49 – 3 « Les parties conviennent que les mesures environnementales ne doivent pas être utilisées à des fins protectionnistes. »

N’importe qui pourra donc invoquer cet article pour faire plier la réglementation en place. C’est exactement l’esprit de la directive du juif Bolkestein.

 

Commerce et norme du travail

Article 50 – 3 « Les parties conviennent que les normes de travail ne doivent pas être utilisées à des fins de protectionnisme »

Idem en tout point au paragraphe précédent.

 

Nature des financements

Article 61 – 2 « L’aide budgétaire directe en appui des réformes macroéconomiques ou sectorielles est accordée lorsque: […] b) des politiques macroéconomiques de stabilité bien définies, établies par le pays et évaluées positivement par ses principaux bailleurs de fonds, y compris, le cas échéant, les institutions financières internationales, ont été mises en place ou sont encours de mise en œuvre.« 

On connait la technique notamment illustré par le FMI: on vous file de la thune à condition que vous appliquiez nos réformes ultra-libérales de privatisation massives des services de bien commun… voir le cas de la Grèce.

esclavage financier et souverainete monetaire

Esclave financier ou Souveraineté monétaire (2012)
(Enquête en Français)
32 pages 125×210 Version Papier
Non, la Crise n’est pas fortuite elle est organisée, par un ramassis de gangsters. La France et 55 autres pays ont été enfermés dans un véritable GOULAG monétaire économique et financier. Les populations de ces pays travaillent sans relâche à l’alimentation d’une pompe à Phynances au débit de plus en plus important. Nos ennemis dans cette guerre ne sont en fait, qu’un « Ramassis de Gangsters », des « Suceurs de Sang » qui fonctionnent comme un « Syndicat du Crime », organisé en « Cartel de Banques » ! Le vrai drame est que les plus serviles « collabos » de ce Cartel sont nos vénaux hommes politiques et grands commis de l’Etat.

 

Le remboursement ad vitam aeternam de la dette

Un autre aspect de cet accord est l’optimisation du remboursement des dettes faite aux usuriers apatrides qui vivent de la rente sur le dos des travailleurs dont les efforts ne visent à terme que le remboursement d’une dette jamais remboursée. C’est le travail gratuit ou plus clairement l’esclavage. Cette dette, épée de Damoclès politique et levier permettant la soumission totale des nations doit être calculée de manière à optimiser les remboursements, au besoin par une suppression d’une partie de celle-ci.

Article 66 – 1 « En vue d’alléger la charge de la dette des États ACP et d’atténuer leurs problèmes de balance des paiements, les parties conviennent d’utiliser les ressources prévues par le cadre financier pluriannuel de coopération au titre du présent accord pour contribuer à des initiatives de réduction de la dette approuvées au niveau international, au bénéfice des pays ACP. »

Article 66 – 2 « La Communauté peut accorder, à la demande d’un État ACP: a) une assistance pour étudier et trouver des solutions concrètes à l’endettement, y compris la dette interne, aux difficultés du service de la dette et aux problèmes de balance des paiements; b) une formation en matière de gestion de la dette et de négociation financière internationale ainsi qu’une aide pour des ateliers, cours et séminaires de formation dans ces domaines; et c) une aide pour mettre au point des techniques et instruments souples de gestion de la dette. »

Article 66 – 3 « Afin de contribuer à l’exécution du service de la dette… »

L’ajustement structurel

Il faut à tout prit éviter un soulèvement populaire, les peuples doivent être cuisinés à petit feu… on l’a déjà vu plus haut, ici c’est confirmé: la dépossession des peuples de leurs biens et l’intégration des nations dans la gouvernance globale doit se faire en douceur.

Article 67- 1 « Les parties veillent à ce que l’ajustement soit économiquement viable et socialement et politiquement supportable. »

Article 67 – 2 « L’appui à l’ajustement structurel vise aussi à: a) Intégrer, dès le début du diagnostic, les mesures propres à favoriser l’intégration régionale et à prendre en compte les effets des ajustements transfrontaliers; b) appuyer l’harmonisation et la coordination des politiques macro-économiques et sectorielles, y compris dans le domaine fiscal et douanier, en vue d’atteindre le double objectif d’Intégration régionale et de réforme structurelle au niveau national. »

 

Promouvoir les investissements privés

A table ! Le démembrement des nations doit être une grande fête pour toutes les fortunes du monde désireuses de faire fructifier leurs pactoles. C’est le bal des vautours pour qui les dignitaires du régime ont déroulé le tapis rouge.

Article 75 « Reconnaissant l’importance des investissements privés pour la promotion de leur coopération au développement et la nécessité de prendre des mesures pour stimuler ces investissements, les États ACP, la Communauté et ses États membres, dans le cadre du présent accord […] facilitent des partenariats et des sociétés mixtes en encourageant le cofinancement, parrainent des forums sectoriels d’investissement en vue de promouvoir les partenariats et les investissements étrangers. […]diffusent des informations sur les opportunités d’investissement et les conditions dans lesquelles opèrent les entreprises dans les États ACP. »

L’intervention des assurances étatiques et régionales

Évidemment, pour être sûr du jackpot, il faut assurer les investisseurs d’un rendement sécurisé. Au cas où les peuples se rebiffent, la finance apatride doit pouvoir assurer ses arrières… sait-on jamais. Dans ce cas, ce seront les peuples soumis qui paieront pour ceux qui se révoltent.

Article 77 – 2 « La coopération offre des garanties et contribue par des Fonds de garantie [soutenu par l’ensemble des nations] à couvrir les risques liés à des investissements éligibles. La coopération apporte plus précisément un soutien à des régimes de réassurance destinés à couvrir l’investissement direct étranger réalisé par des investisseurs éligibles contre les insécurités juridiques et les principaux risques d’expropriation, de restriction de transfert de devises, de guerre et de troubles civils, ainsi que de rupture de contrat. […] Des programmes de garantie visant à couvrir le risque au moyen de garanties partielles d’emprunt. Des garanties partielles sont offertes tant pour le risque politique [révolte] que pour le risque de crédit [défaut de paiement des peuples comme en Islande]. […] des fonds de garantie nationaux et régionaux. »

Conclusion

Il est temps de reprendre les rênes du pouvoir et de mettre toute cette merde aux ordures.

Remarque, ce document officiel est une traduction pitoyable de l’anglais. Le traducteur doit s’appeler Google translate, des paragraphes entiers sont restés en anglais, des tournures de phrases sont approximatives… Bref un travail bâclé qui indique bien qu’il s’agit là d’une grosse bouffonnerie avec des pages et des pages de bons sentiments dégoulinants qui ne seront jamais appliqués, contrairement à la razzia bien réelle faite sur les biens publiques et les infrastructures de ces petits pays.

Voir aussi:


Alain Soral – janvier 2013, la contre analyse

Je continue, après mes questions restées sans réponses (ou presque) que l’on peut lire ici ou. Parce que décidément, cher Soral, vos vidéos sont passionnantes à plus d’un titre, c’est d’ailleurs les seules vidéos vraiment intéressantes du web. Et puis, parler de vos vidéos c’est aussi parler de l’actualité, d’une pierre deux coups, c’est parfait. Vous savez, j’ai 20 ans de moins que vous, pourtant vous me faites vraiment penser à moi il y a 10 ans de cela… Voyons votre vidéo du mois de janvier 2013.

D’abord, bravo pour la pédagogie, on voit que vous ne vous adressez pas à des intellectuels. Je n’aurais pas votre patience pour tout expliquer comme vous le faites. C’est l’air des temps modernes.

canapé

1- Le bon Soral

  • Vous nous dites, sur l’euro

« L’oligarchie ne lâchera pas l’euro. »

Enfin quelqu’un qui a compris la manœuvre, je vous félicite ! Jusque là, seul Asselineau l’avait compris, tandis que partout, tout le monde parle de l’effondrement de l’euro… ce qui est impossible depuis que le MES à été entériné.

  • Vous nous dites sur Torreton,

« Phillipe Torreton est le con du mois »

Rien à ajouter

  • Vous nous dites sur Depardieu,

« Soutien à Depardieu, malgré tout »

J’applaudis. Même si vous parlez de « C’est assez Torreton dans l’esprit de piétiner des morts« … Depardieu appréciera.

  • Vous nous dites sur le mariage pour tous,

« Le mariage pour tous c’est intéressant parce que c’est quelque chose qui ne correspond pas à de l’électoralisme […] c’est vraiment une injonction de l’oligarchie mondialiste pour nous amener à une autre société, à marche forcée. »

Ça mange pas de pain, c’est vrai, tout le monde est d’accord ou presque, ça coute rien… on est d’accord. Soit dit en passant, le mariage pour tous ne se fait pas au nom de la liberté comme vous le dites, mais au nom de l’égalité… comme l’enseigne la franc-maçonnerie et comme le dit le nom de votre site web.

  • Vous nous dites sur la liberté à outrance,

« Le marquis de Sade a parfaitement compris ce qu’était la liberté poussée jusqu’au bout. »

Vraiment, c’est juste magnifique. Enfin quelqu’un qui reprend les analyse de la République de Platon sur la liberté promut comme licence. 100% d’accord.

  • Vous nous parlez de René Shérer

Merci, je connaissais pas… sa bio sur wiki vaut le coup d’œil.

  • Vous nous dites sur le CDI

« Le marché mondiale nous implique [impose ?] de déréguler encore plus et de flexibiliser encore plus sinon ça va être encore pire. »

Tout-à-fait, rien de nouveau sous le soleil. FORTUNE nous informe de cela depuis déjà plusieurs années (vous savez, ceux que vous appelez les « planqués du web« ).

  • Vous nous dites sur les syndicats

« Les syndicats font leur boulot de sociaux-traitres »

Là encore, c’est vrai… ça fait longtemps qu’on le sait, mais c’est bien de le dire. J’avais d’ailleurs écris un truc à ce sujet à propos de la réforme des retraites où il s’agissait de s’aligner sur les réformes ultra-libérales chinoises.

  • Vous nous dites sur le Mali,

Tout ce qui se passe en ce moment en Afrique Centrale, Mali mais aussi Soudan, Niger, etc. est la conséquence de la déstabilisation, de la destruction de la Lybie de Khadafi.

Que dire ? Je crois qu’on l’avait tous compris, je l’ai même entendu dire par des auditeurs de France Inter… Mais c’est toujours bien de le répéter. D’ailleurs, je l’avais dit à Khadafi: si tu sautes c’est parce que tu lutte contre l’islamisme. Dictateur, mais pas très futé quand même Mouhammar… Morsi l’a bien compris. Sur le fait que la déstabilisation de l’Afrique (où la France fait le sale boulot avant d’être mise à la porte) pour donner les pleins pouvoirs à l’empire dans l’espoir de contrebalancer la Chine, tout est juste. Cela a été révélé il y a déjà 6 ans par le général américain 4 étoile, Wesley Clark. Mais c’est bien cher Soral de relayer l’info.

  • Un très bon point, vous parlez de l’affaire Allègre, du gendarme Roussel et de Dominique Baudis. Dommage que vous n’ayez pas parlé du livre du gendarme Roussel. Voilà qui est fait:
Roussel

Cliquez pour commander

  • Vous nous parlez d’une montée en puissance de guerre locales larvées:

Ce qui va amener à une guerre mondiale de basse température […] qui est en dernière instance le salut de la banque.

Oui, c’est tout-à-fait vrai. On le sait depuis longtemps puisque la chute de la Yougoslavie fut le laboratoire de ce qui se passe ici. Pour s’en sortir, il faut lutter sur deux points: l’indépendance et l’esprit de corps du peuple français.

  • Vous nous dites sur Charlie Hebdo,

[l’effondrement du nombre de lecteurs des journaux] oblige par ailleurs les actionnaires majoritaires qui possèdent et Libé et Charlie Hebdo d’incendier eux-même les locaux de Charlie Hebdo, c’est pour ça qu’on trouvera jamais les incendiaires.

C’est une accusation grave que je n’ai vu nul part. Si c’est vrai, c’est énorme.

2- Le Soral qui veut le beurre et l’argent du beurre ou le deux poids deux mesures

  • Vous nous dites, sur les droits de l’homme

« Les droits de l’homme sont le fer de lance de l’impérialisme et du colonialisme […] ça c’est la gauche maçonnique […] C’est la négation des société différentes, des sociétés traditionnelles […] quand j’entends parler des droits de l’homme je sors mon révolver. »

Vous avez grandement raison. Mais sachez que les droits de l’homme c’est aussi l’abandon du droit du sang pour le droit du sol, c’est aussi l’intégration républicaine de tout être humain à la communauté nationale quelque soit sa race, sa culture et sa religion. Là aussi vous sortez votre révolver ? Étrangement, non, au contraire, puisque vous dites:

Je ne suis pas racialiste.

C’est votre choix. Sachez tout de même, vous qui vous prétendez le pourfendeur des sujets interdits qu’il s’agit là pourtant de l’ultime sujet tabou sine die de tout débat. Vous nous dites qu’avant la seconde guerre mondiale, comme le dit le CRIF lui-même, la majorité des gens étaient plutôt antisémites… c’était aussi vrai pour la question de la race. Je vous invite à ce propos de regarder ceci ou cela… Le droit du sol en découle directement et se trouve aussi être l’enfant des lumières et de la révolution française… Le tabou de la question est aussi entretenu par les mêmes pour promouvoir le métissage. Si vous y êtes opposé vous devriez être pour le droit du sang, mais non. Même chez Etienne Chouard, on soulève très légèrement la question: « Qui est le peuple ?« . Petites réflexions pas inintéressantes. Je citerais en outre JM Lepen:

Les apprentis sorciers qui ont le projet de détruire les nations pour construire le rêve cauchemardesque du village global, l’utopie d’un monde égalitaire [et réconcilié ?] mais où tout de même il y aurait des gens plus ou moins égaux, sans différence de races, mais il y en aurait quand même qui aurait le droit de se maintenir dans leur intégrité tandis que d’autre seraient vivement invité à se métisser.

On a compris le camp pour lequel vous avez pris position, cher Soral, celui des droits de l’homme métissé, quoi que vous en disiez. Au fait, Le Pen est donc « philosémite » ??? Pourquoi pas sioniste ? Je pouffe.

  • Vous nous dites à propos du Christ,

« Le christ est l’antisémite en chef »

Pourquoi pas. Mais vous nous dites aussi que le judaïsme est une religion post-chrétienté. Peut on être contre quelque chose qui n’existe pas encore ?

  • Vous nous dites, sur comment sortir de la crise par comparaison avec les années 30,

« Ça va faire grincer des dents quand on verra quel était le modèle économique qui a trouvé toutes les solutions pour sauver ce que ni le New Deal a réussi a sauver, ni la planification stalinienne, ni le front populaire français. […] Seule une révolution nationale-socialiste nous permettra de sortir de cette crise. »

Le National-socialisme a effectivement, en l’espace de quelques années, réussi un exploit considérable en sortant l’Allemagne des ténèbres économiques, en donnant de l’emploi à tous, et en fournissant des mesures de protections sociales exemplaires aux allemands qui avaient été placés sous la botte des élites financières cosmopolites après leur défaites de la première guerre mondiale. Pourtant, vous vous contredisez encore (le contraire aurait été surprenant) en disant,

« On connait très bien les solutions pour sortir de la crise: […] protectionnisme européen. »

Vous êtes donc europophile ?? Tout comme Jean-François Kahn, que vous considérez « relativement honnête » ? Ou peut être fédéraliste-socialiste, c’est-à-dire international (plusieurs nations) socialiste ? Cela existe déjà l’internationale socialisme vous savez, vous devriez y adhérer. J’en tombe des nues… car proposer un protectionnisme européen, c’est par opposition passer sous silence le protectionnisme national. Pourtant, la plus grosse concurrence au niveau de l’emploi provient bien des pays européens. Petit exemple parmi tant d’autres: Hausse de 60% des travailleurs européens en Auvergne payés au salaire portugais: 610 euros par mois. Merci l’Europe et vive le protectionnisme européen… surtout, cerise sur le gâteau, lorsque vous parlez de,

L’alliance impériale anti-nationaliste

C’est une auto-quenelle ? Un nouveau concept.

  • Vous nous dites que le processus de domination judéo talmudique prévoit:

« La destruction de Rome, c’est-à-dire la destruction de l’église catholique et de l’occident. »

les documents que vous présentez pour étayer cette affirmation sont très convaincants. Quel dommage que vous passiez sous silence la même volonté portée par l’islam, comme on a put le comprendre entre autre en France au Bourget par les membres de l’UOIF ou l’entendre ailleurs sur la télé égyptienne… Deux poids, deux mesures.

  • Vous nous dites sur la suppression du père Noël:

« Au nom de la laïcité il faudrait enlever les sapins de Noël […] et on voit un peu partout au moment de Noël des chandeliers à sept branches fleurir dans l’espace publique alors qu’on nous interdit les sapins […] pour fêter une fête religieuse qui s’appelle Hanouka. […] Il est scandaleux que des chandeliers à sept branches fleurissent dans l’espace publique. […] Dans l’espace publique c’est intolérable, c’est une atteinte aux droits de l’homme, c’est une atteinte  l’égalitarisme républicain… »

C’est vrai que la nation française ne reconnait aucun culte, vous avez tout-à-fait raison. Soit dit en passant, il y a donc les bons droits de l’homme et les mauvais droits de l’homme ? Un peu comme le bon chasseur et le mauvais chasseur ? Mais là encore, vous passez étrangement sous silence le fait que le président Hollande qui ne souhaite pas de joyeux Noël aux chrétiens, souhaite une bonne fin de Ramadan (Aïd-el-Fitr) aux musulmans… une volonté judéo-maçonnique peut être ? Et que pensez-vous pour la même occasion de la nuit du Ramadan financée par la mairie de Paris ? Vous nous dites,

« Chaque année, ils en demandent et en obtiennent un peu plus » (la preuve par l’image):

image1

Vous nous dites aussi,

« Au nom de la laïcité on a la prise du pouvoir du monde juif sur la France […] Et bientôt, on aura plus que des symboles juifs, et notre calendrier sera entièrement soumis à Pessah, Hanouka, Rosh hashana, etc. » (la preuve par l’image):

image2

Vous voyez, même Delanoé en donne a tout le monde, vous ne devriez pas en favoriser certains au détriment des autres, ça ne fait pas très « égalité et réconciliation ». Deux poids, deux mesures…

  • Vous nous parlez de « TOP journaliste »,

J’ai été sorti de manière malhonnête et trompeuse de ce palmarès alors que j’étais le premier et de très loin. […] Je vous intime l’ordre de me remettre dans votre palmarès.

Bon, j’ai failli sortir mon kleenex. Le monde est d’une rare injustice à votre encontre, je compatis.

3- Le Soral à coté de la plaque:

  • Vous nous dites, sur l’incohérence du système

Il y a une schizophrénie totale du système, ou le  système nous prend totalement pour des imbéciles, c’est qu’aujourd’hui ils combattent au Mali ce qu’il ont sponsorisé hier en Lybie et ce qu’ils sponsorisent encore en Syrie.

Oui, tout cela n’est que du bon sens. Mais c’est quoi déjà qu’ils ont sponsorisé en Lybie et en Syrie ? le bouddhisme ? « Mon travail c’est d’avoir une analyse cohérente« … Pourtant, vous reprenez exactement le même argument que les médias de masse (que vous prétendez être incohérents) puisque selon vous, il y a les bons (modérés) et les mauvais musulmans (salafisme-fucking). C’est dommage que les mauvais sont ceux qui appliquent le Coran à la lettre…

  • Vous nous dites, sur les conflits religieux

La manipualtion ethico-religieuse est de nous faire croire que c’est une guerre entre musulmans et non-musulmans.

Ça fait 1400 ans que l’islam rêve de conquérir Rome, ça n’est donc pas nouveau. Certes, il y a manipulation, mais pas celle que vous prétendez. L’islam est un outil qui est utilisé pour ce qu’il est, ni plus ni moins. Les islamistes sont armés pour qu’on les combattent, c’est indubitable. Mais à quoi servirait d’armer les adeptes d’une secte pacifique ? A rien. L’islam n’a pas été choisi par hasard, soyez en convaincu. Votre islamophilie cache quelque chose de plus profond…

  • Vous nous dites, sur la libanisation de la France

réconciliation nationale des shiites et des chrétiens pour ne pas tomber dans le piège et la manipulation sioniste […] Les libanais comprennent très bien ce qui se passe en France en ce moment, parce qu’on est en train de libaniser la France à toute force. On a créer des tensions ethnico-religieuse pour pouvoir contrôler la France en la déstabilisant et régner par le chaos. Nous sommes dans la période pré-75, où la tension monte et les imbéciles, les gens manipulés, les gens en colère, les gens naïfs vont au conflit ethnique sans se rendre compte que tout le monde à y perdre sauf ceux qui tirent les ficelles par derrière, alors qu’au Liban ils sont passés de l’autre coté, ils ont vécu ce déchirement, cette guerre civile, cet effondrement et ils essaient de ne pas retomber dans le piège, malgré les manipulations actuelles.

C’est une analyse très séduisante, mais malheureusement bien tronquée et assez pauvre. Il se trouve que j’ai la chance aussi de connaître quelques libanais… Ce qu’ils m’ont dit n’est pas tout à fait ce que vous nous expliquez. Tout d’abord, la situation du Liban est bien différente. Petit récapitulatif que vous devriez lire:

[source] Au moyen age, les minorités rejetées par l’islam de l’empire Ottoman se sont retrouvées au Liban. Elles y vivaient dans la bonne entente. On y trouve notamment les druzes – musulmans qui rejettent la charia et sont ainsi eux-même rejetés de beaucoup de musulmans (Les druzes se sont d’ailleurs opposés de longue date à l’impérialisme musulman des turks). On y trouvait aussi des grecs orthodoxes, des arméniens et les chrétiens maronites. Contrairement à la France, homogène religieusement, le Liban a donc été de longue date le creuset de minorités religieuses oppressées parce que tolérantes face à l’empire musulman turc intolérant. Les sunnites étaient eux, très largement minoritaires. Donc votre comparaison entre la France et le Liban est déjà bidonnée dès le départ.

A partir du milieu XVIIIème siècle, les maronites (chrétiens) possédaient une majorité démographique confortable, eux qui se prétendent d’ailleurs les descendants des phéniciens de l’antiquité (donc les autochtones), contrairement aux musulmans aux racines étrangères. La population était alors d’environ un peu plus de 60% de chrétiens pour un peu moins de 40% de musulmans.

Par la suite, le Liban eut un statut préférentiel, car l’oppression de l’impérialisme musulman turc (service militaire, taxes et impôts) s’allégea quelque peu grâce à l’appui des nations occidentales qui étaient à l’époque dans leur phase d’expansion coloniale. A la fin du XIXème siècle, les chrétiens représentent près de 80% de la population libanaise… C’est le début de la période faste pour laquelle on attribuera le nom de « Petite Suisse du Proche Orient » au Liban.

Ensuite le rapport de force n’a fait que s’inverser. En cause, l’immigration, et notamment celle qui a déferlé de Palestine après la création d’Israël, un peu comme celle qui a déferlé en Europe après L’Irak, le Kossovo et aujourd’hui la Lybie et la Syrie. Et puis, il y a aussi un différentiel important dans le taux de natalité (Une enquête de 1959 montre par exemple un taux de natalité de 125‰ pour les chrétiens et 210‰ pour les musulmans). Résultats des courses, aujourd’hui, le rapport de force s’est inversé: 40% de chrétiens et 60% de musulmans… Les musulmans ne sont d’ailleurs plus les druzes pour la grande majorité, mais les bons soldats sunnites et chiites de l’impérialisme islamique. De là à dire qu’il y a un lien de cause à effet avec la situation du Liban…

Pour finir, une fois n’est pas coutume, je laisserais la parole au Sénat (qui ne fait pas que de la merde). Juste pour montrer que ce qui se passe au Liban, vient surtout de l’immigration et en particulier de l’immigration musulmane… les libanais, ce qu’ils pensent c’est qu’on devrait surtout ne pas faire la même erreur qu’eux et faire un peu de ménage à la maison par la méthode du coup de balai (mais cela vous a probablement échappé lors de votre séjour au Liban).

La paupérisation de la société est aggravée par la présence accrue de travailleurs immigrés qui acceptent des rémunérations moins importantes que les Libanais (environ 100 dollars par mois).

La baisse de la fécondité aidant, notamment dans les communautés chrétiennes, le nombre des travailleurs immigrés peut être estimé à 800 000 personnes : des Syriens (en particulier pour des travaux agricoles) ou des Egyptiens, mais aussi des Srilankais ou des Philippins.

La population immigrée, qui ainsi représente près du cinquième des Libanais, est le produit d’un nomadisme professionnel, facilité par la perméabilité de la frontière syro-libanaise.

Pour l’essentiel, les flux migratoires ne sont pas maîtrisés, car, si la carte de travail est en principe requise, les contrôles de l’administration sont quasiment inexistants.

Terre de passage et d’invasion, le Liban est devenu un pays d’immigration où la présence massive de travailleurs syriens consolide l’interpénétration, l’osmose entre la Syrie et le Liban. Certains ont pu même parler de  » colonisation  » du Liban, dans la mesure où ces nouveaux arrivants auront la tentation de s’y installer définitivement.

Finalement, ce que vous dites, on l’entend tous les jours sur France Inter: Vous passez sous silence l’immigration musulmane incontrôlée en France comme au Liban et affirmez qu’il n’y a pas de problèmes entre l’islam et la civilisation occidentale, mais seulement entre les extrémistes de chaque bord… Soral, France Inter, même combat ? Pour l’anecdote, tapez « France Inter 99 » sur google.

  • A propos de votre pote, le général Michel Aoun à qui vous avez rendu visite

…celui qui tend la main à Nasrallah. Pour bien comprendre votre duplicité (ou votre ignorance), revenons sur un fait historique. Comme le dit Thierry Meyssan, Le meurtre du premier ministre libanais Harriri a été suivi de près par les israëliens. Son meurtre a été utilisé à l’époque, entre autre, pour renverser le gouvernement syrien (et maintenant l’Iran) en l’accusant d’être le commanditaire du meurtre… et en organisant une grand messe judiciaire internationale qui a lamentablement capotée en 2006. C’était le projet atlantico-sioniste. Or que dit Aoun ? Il prétend que se sont bien les syriens qui sont derrière le coup, comme un bon petit soldat sioniste.

Ce qui est drôle, c’est surtout durant la guerre contre l’Irak. Hafez el-Assad baisse son froc et s’allie aux ricains. Les ricains lui laissent les mains libres pour envahir le Liban… Aoun est exfiltré par la DGSE (on ne sacrifie pas un pion si précieux). Après 15 ans d’exil en France, sa carrière politique est terminée. Pourtant, il revient sur le devant de la scène. Commandité par qui ? Financé par qui ? Les mouvements de résistance, c’est un peu comme la carte cachée dans la manche du tricheur, il la sort au moment opportun. Aoun fonda le CPL en 1992 pour s’opposer à la Syrie. Comme toujours, les mouvements de résistances sont mis en sourdine jusqu’à ce que le système ait besoin d’eux… C’est ainsi qu’Aoun reprend du service en 2005 en s’alliant avec les anti-syriens… les pièces du puzzle s’emboitent, l’agenda est parfais. Vous, Soral, le grand stratège, vous n’y voyez rien ?

  • Maurice Gaudelier,vous ne comprenez pas ce que dit ce type ? C’est pourtant énorme:

« La loi efface père et mère pour mettre « parent », et cet englobant parent, c’est une abstraction […] le mot parent va non seulement effacer la différence des sexes, mais effacer la différence des générations, on évolue. »

C’est incroyable que vous n’ayez pas bondi à ces paroles ! C’est un pur exemple de novlangue ! Ce type pourrait jouer le rôle de Syme, l’ami de Winston Smith dans 1984. Le gars qui dans le roman d’Orwell, travaillait à la 11ème édition du dictionnaire novlangue dont l’objectif est de réduire le nombre de mots disponible… C’est exactement ce qu’il prétend faire ! Et puis, tout de même, je trouve Gaudelier beaucoup plus clair que vous lorsque vous dites que la vision des Lumières est,

« la négation de l’unité cosmique et de l’harmonie cosmique, la négation de la transcendance authentique »

Vous me faites pensez à la « liberté de pensée cosmique vers un nouvel age réminiscent« . En tout cas, merci vous m’avez fait bien rire.

  • Vous nous parlez de musulmans christianophiles,

« Jamais aucun musulman ne s’en ait prit au symboles chrétiens »

On ne vit pas sur la même planète, c’est sûr… Le web en est rempli, exemples en France ici, ou , ou encore ici, en Bosnie, en Lybie, en Arabie Saoudite… Encore des bouddhistes, très certainement.

  • Sur la réforme de l’islam – l’énorme bourde soralienne

Ce qu’il y a de marrant, c’est que vous n’aimez pas officiellement les musulmans qui suivent le coran à la lettre (salafiste-fucking), on pourrait croire que votre point de vue c’est qu’il y a des passages dans le coran qu’il faudrait donc abroger ou adoucir… (je n’y crois pas, à mon avis y’a pas grand chose à récupérer de cette religion, mais bon, pourquoi pas). Mais non, pour vous:

Les frères musulmans sont des réformateurs de l’islam, donc qui amène aussi au Vatican II de l’islam

Je vous est rarement vu dire quelque chose qui soit autant à coté de la plaque. Les frères musulmans promouvoir la réforme de l’islam ? J’en viendrais presque a ressentir un peu de pitié à votre égard. Sachez déjà que comme vous, Hassan al Banna, le fondateur des frères musulmans est un coraniste et se méfie des hadiths.

Retour historique: un des rares mouvement musulman qui a voulu mettre une petite dose de philosophie et de logique dans l’islam, les mutazilites, furent éliminés consciencieusement et leurs livres brûlés au moyen age… Ils voulaient un peu plus d’humanité dans l’islam, voilà ce qui leur en a couté. Faut dire aussi qu’à partir du moment où les musulmans ont eu le droit de penser, il y a eu pas mal d’apostasies. Il fallu vite faire machine arrière. Le mouvement théologique qui répondit au mutazilisme fut le ash’arisme… Pour eux le Coran n’a pas été créé, il est incréé et parfait. Il ne peut donc pas y avoir de réforme. Ils récusèrent aussi toute tentative intellectuelle humaine de pouvoir comprendre le monde. Or Hassan al Banna est un Ash’ari. Vous racontez donc n’importe quoi. Les frères musulmans n’ont jamais fait et ne ferons jamais la promotion de la moindre réforme en islam. Votre connaissance du sujet laisse vraiment à désirer.

En fait, les seuls à accuser, comme vous, les frères musulmans de bid’ah (c’est-à-dire d’innovation théologique) se sont les va-en-guerre jusqu’au boutisme qui n’acceptent pas de reconnaître la légitimité des urnes et qui pensent que l’on ne peut prendre le pouvoir que par les armes, c’est-à-dire les djihadistes. Soit dit en passant, les frères musulmans n’ont pas vraiment donné de garanties que la démocratie serait toujours d’actualité une fois au pouvoir… Vous avez donc, cher Soral, le même discours que les salafistes djihadistes sur ce point en accusant les frères musulmans de réformateurs. C’est plutôt intéressant. Mais ne vous inquiétez pas, la réforme de l’islam n’aura pas lieu, il sera toujours enseigné:

Ils aimeraient vous voir mécréants comme ils ont mécrus: alors vous seriez tous égaux ! [et réconcilié ? (sic)] Ne prenez donc pas d’alliés parmi eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier d’Allah. Mais s’ils tournent le dos [ne jamais tourner le dos à un musulman]  saisissez-les alors, et tuez les où que vous les trouviez. Sourate An’Nisa, verset 89.

  • Vous nous parlez de l’institut du monde arabe et de son nouveau président: Jack Lang

Il devrait y avoir à la tête de l’institut du monde arabe, un arabisant musulman, c’est le minimum.

Tout d’abord, ne vous inquiétez pas, ça va venir des arabes musulmans à la tête d’institutions publiques. Hormis le fait que l’on s’en fout royal que Jack Lang soit à l’Institut du monde arabe (c’est toujours l’histoire la bande de copains judéo-maçonnique qui squattent le pouvoir et se refilent entre eux les postes juteux), ce qui est intéressant c’est plutôt votre silence quand aux ouvrages djihadistes en libre service et mis à disposition aux frais du contribuables à l’Institut du monde arabe. Voir par exemple, ici, , ici aussi ou encore là. Bon, on dira que c’est un oubli de votre part…

4- L’islamophobe du mois (soignez les tous !)

Je vais donc compléter votre rubrique « L’antisémite du mois » par le volet islam. C’est un peu comme avec le judaïsme, les plus grands penseurs bercés par l’islam sont souvent islamophobes. Cependant, bien souvent pour éviter de se faire lyncher, ils le gardent pour eux. Un peu comme Avérroès qui a du s’exiler, pas même pour avoir remis en cause la doctrine islamique, mais pour avoir fait la part belle à la philosophie. Soral, vous nous dites que,

« On ne peut pas être juif et philosophe, il faut choisir »

En islam, c’est pareil. Voilà donc ce que pensait quelques personnes dont le point de vue peut être intéressant de connaître,

Churchill, premier ministre anglais durant la seconde guerre mondiale:

Sir_Winston_S_Churchill

« Combien effrayantes sont les malédictions que le mahométanisme fait reposer sur ses fidèles ! Outre la frénésie fanatique, qui est aussi dangereuse pour l’homme que la peur de l’eau pour le chien, on y trouve une terrible apathie fataliste.
Les effets sont patents dans certains pays. Habitudes imprévoyantes, systèmes agricoles aberrants, lenteur des méthodes commerciales, et insécurité de la propriété se retrouvent partout où les adeptes du Prophète gouvernent ou vivent.
Un sensualisme avilissant dépouille la vie de sa grâce et de sa distinction, ensuite de sa dignité et de sa sainteté. Le fait que dans la loi mahométane toute femme, qu’elle soit enfant, épouse ou concubine doive appartenir à un homme comme son entière propriété, ne fait que repousser l’extinction totale de l’esclavage au jour où l’Islam aura cessé d’être un pouvoir important parmi les hommes.
Certains musulmans peuvent montrer de splendides qualités, mais l’influence de la religion paralyse le développement social de ceux qui la suivent. Aucune force aussi rétrograde n’existe dans le monde.
Loin d’être moribond le mahométanisme est une foi militante et prosélyte. Il s’est déjà répandu partout en Afrique centrale, attirant de courageux guerriers pour chaque avancée et partout où la chrétienté n’est pas protégée par les armes puissantes de la science, science contre laquelle elle a vainement luttée, la civilisation de l’Europe moderne peut s’écrouler, comme s’est écroulée la civilisation de la Rome antique. »

Omar Khayyam, savant et poète persan de renommée internationale et apprécié pour sa verve et sa libre pensée qui a vécu entre le IXème et Xème siècle.

AVT_Omar-Hayyam_3560

« Referme ton Coran. Pense et regarde librement le ciel et la terre. »

Difficile de dire plus sans se faire lapider en terre musulmane.

Gustav Flaubert, un des plus grand écrivain français avec Hugo, Balzac et Zola au XIXème siècle.

Flaubert

« Je demande, au nom de l’humanité, à ce qu’on broie la Pierre-Noire, pour en jeter les cendres au vent, à ce qu’on détruise la Mecque, et que l’on souille la tombe de Mahomet. Ce serait le moyen de démoraliser le Fanatisme. »

Charles Maurras, dont Égalité et Réconciliation fait l’hommage:

index

« Cette mosquée en plein Paris ne me dit rien de bon (…) s’il y a un réveil de l’Islam, et je ne crois pas que l’on puisse en douter, un trophée de la foi coranique sur cette colline Sainte-Geneviève où tous les plus grands docteurs de la chrétienté enseignèrent contre l’islam représente plus qu’une offense à notre passé: une menace pour notre avenir. »

Décidément, Soral, vous voulez le beurre et l’argent du beurre…

Taslima Nasreen, née musulmane au Bangladesh (parce que lorsque l’on nait de parents musulmans, on n’a pas le choix, on est musulman) médecin, écrivain. Elle dut se réfugier en occident pour se protéger d’une condamnation à mort après avoir critiqué l’islam.

Taslima_Nasreen

« Il peut y avoir des musulmans modérés, mais l’Islam par lui-même n’est pas modéré »

5- Le racialiste du mois (soignez les tous !)

Pour vous faire plaisir, cher Soral, vous qui n’êtes pas racialiste, voici donc quelques individus qu’il serait de bon ton de critiquer plus sévèrement.

Léopold Sédar Sehghor – Premier président de la République Sénégalaise, membre de l’académie française.

6048ff4e8cb07aa60b6777b6f7384d52-2

« L’émotion est nègre et la raison est hellène. »

Emmanuel Kant – philosophe allemand, comme vous le dites, cher Soral, au-dessus de Kant, il n’y a rien.

images

« La nature n’a doté le nègre d’Afrique d’aucun sentiment qui ne s’élève au-dessus de la niaiserie(…) Les Noirs (…) sont si bavards qu’il faut les séparer et les disperser à coups de bâton. »

Montesquieu – Celui qui fut à l’origine de la théorie sur « le principe de la séparation des pouvoirs » pour une société juste et humaine et que vous préférez à Voltaire.

Montesquieu_1

« On ne peut se mettre dans l’idée que Dieu, qui est un être sage, ait mis une âme, surtout une âme bonne, dans un corps tout noir. (…) Il est impossible que nous supposions que ces gens-là soient des hommes, on commencerait à croire que nous ne sommes pas nous mêmes chrétiens. » Montesquieu (dans « L’esprit des Lois » – 1748).

Abraham Lincoln – Premier Président républicain des États-Unis, il signa le 13ème amendement de la constitution américaine pour l’abolition de l’esclavage.

6a00d8341bf67c53ef016766580e1d970b-800wi

« L’égalité des noirs ! Balivernes ! Pendant combien de temps encore, sous le gouvernement d’un Dieu assez grand pour créer et diriger l’univers, y aura-t-il des fripons pour colporter, et des imbéciles pour reprendre, des propos d’une démagogie aussi basse. »

Claude Lévi-Strauss – ethnologue et anthropologue français, membre de l’académie des sciences et professeur honoraire au collège de France. Bon désolé, c’est un juif, mais il a tout de même des choses intéressantes à dire (si si).

levi_strauss

« La simple proclamation de l’égalité naturelle entre tous les hommes et de la fraternité qui doit les unir, sans distinction de races ou de cultures, a quelque chose de décevant pour l’esprit, parce qu’elle néglige une diversité de fait, qui s’oppose à l’observation. »

Général De Gaulle – pas besoin de faire les présentation

igaulle001p1

Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine, et de religion chrétienne.

Karl Marx,  de son vrai nom Mordechai Levy, votre mentor… auteur du Capital, etc.

Osho-on-karl-marx

“Je ne pense pas que les noirs aient une âme, tant il est vrai qu’ils ne peuvent être associés à aucune structure appelée civilisation. »

James Dewey Watson – Prix Nobel de médecine pour sa co-découverte de la molécule d’ADN.

jameswatsonDM1710_468x523

Il déclara dans le journal britannique le Sunday Times qu’il était,

fondamentalement pessimiste quant à l’avenir de l’Afrique [parce que] toutes nos politiques d’aide sont fondées sur le fait que leur intelligence [celles des Africains] est la même que la nôtre [Occidentaux] alors que tous les tests disent que ce n’est pas vraiment le cas. [son espoir est que]  tous les hommes sont égaux [mais] les gens qui ont eu affaire à des employés noirs se sont rendu compte que ce n’est pas vrai »

Bien sûr, à la suite de cette déclaration il fut viré et mis en retraite, heureusement.

6- Conclusion

Je garde le meilleur pour la fin, vous nous dites:

« Ils seront face à des contradictions insurmontables, ce qui n’est pas tout-à-fait mon cas »

Un peu d’humour, ça fait toujours plaisir, car « ce qui est terrible avec la vérité, c’est que quand on la cherche, on la trouve« . CQFD. Comme vous le dites de Renaud Camus, « Je pense qu’il ne m’a pas répondu parce qu’il sait que j’ai parfaitement raison. » et de vous citer, citant Camus qui cite Giscard : « le dogme de l’inexistence des races a été proclamé pour faire plaisir aux Juifs qui devenaient nerveux dans les années 70« .

[EDIT: petit schéma pour la réponse au premier commentaire sur l’évolution d’un dogme religieux]Evoltution religion


Quelques questions à Alain Soral 2 – Soral by Himself, expert en grand écart

Cher Soral, je vous aime toujours autant, même si n’avez pas répondu à mes questions… ou plutôt j’ai cru reconnaître quelques clins d’œil, mais sans être sûr qu’ils m’étaient destinés. Le problème c’est que j’ai encore plein de question pour vous.

Alain Soral

  • Soral VS le Canard Enchainé

Vous nous dites, dans votre dernière vidéo, que le Canard Enchainé,

donne à manger au cadre supérieur qui se croit encore lucide

Je trouve un peu dommage ce flinguage. Le Canard enchainé ce n’est pas la panacée. Ceci dit, mieux vaut avec que sans. Le canard, m’a continuellement déçu mais m’a aussi continuellement appris, surtout à travers l’ancienne rubrique « conflit de canard » pour le volet agro-alimentaire et dont j’avais scanné quelques articles à l’époque à la BU de ma fac (voir les onglets du blog) et aussi à travers la plume de Patrick Pelloux, médecin urgentiste sur les conditions de l’hôpital public. Voir son excellent ouvrage:

51SKqARiLsL._SL500_

Le débat sur l’hôpital n’est pas réservé aux médecins et aux politiques. L’hôpital appartient à tout le monde. Son avenir est entre vos mains. Ce livre doit vous permettre de participer à la construction d’un système de santé meilleur, plus solidaire, plus fraternel, plus humain. A l’heure où la crise économique fait basculer le monde et ses certitudes, Patrick Pelloux dresse un constat d’échec des précédentes réformes de l’hôpital et propose des pistes de réflexion et de solution. N’attendez pas d’être confronté aux défaillances du système de santé pour réfléchir à l’avenir de l’hôpital !

D’ailleurs, petite anecdote, la fameuse histoire de l’huile de consommation mélangée avec de l’huile de vidange par les agro-industriels et légalisée par l’Union Européenne, comme le reprend Asselineau dans ses présentations pour expliquer que l’Europe c’est le libéralisme à outrance… eh bien, c’est le canard qui a débusqué l’affaire !

« Jamais rien de sérieux et de réel »

comme vous le dites ?

  • Soral VS Faurisson

Revenons à votre dernier ouvrage.

Description sur Amazon:
Chroniqueur durant deux ans (2010-2011) à la revue Flash, le « journal gentil et intelligent » créé par des dissidents du Parti communiste et de National Hebdo, Alain Soral a analysé avec pertinence et justesse les grands enjeux politiques, économiques et sociaux dans des chroniques où il manie les concepts avec humour et facilité pour mieux les faire comprendre. Opposé aux intellectuels qui ne parlent que pour eux-mêmes, Alain Soral s adresse au plus grand nombre, et ils sont de plus en plus nombreux à l écouter, en témoigne le succès constant de ses livres malgré l omerta qui le frappe.
Ce sont l ensemble de ses chroniques qui sont ici réunies et qui définissent le mieux la pensée de Soral.

Vous écrivez:

J’admets le mauvais goût revendiqué de la performance Faurisson-Dieudonné. page 30

Oui, Dieudonné est choquant, obscène, transgressif… mais contrairement au « devoir de mémoire », personne n’est obligé d’aller le voir pour subir son prêche ! page 33

Page 191, vous parlez de « l’abruti et le faussaire Faurisson » mais on ne sait pas si c’est le point de vue que vous attribuez à Chomski ou si c’est le votre. Sachant que je n’ai jamais entendu Chomski dire une chose pareille, pourriez-vous préciser ? Question assez inutile, j’avoue, c’est déjà clair.

  • Soral & islam

Ainsi le musulman patriote, pourra faire comprendre aux français, malgré le matraquage médiatique, que l’islam est le contraire de la haine de la France et de la délinquance. […] Il pourra faire aussi comprendre que l’islam est aussi une religion de l’intégration et du respect, comme on pu l’être avant lui […] le judaïsme d’avant le virage siono-shoatique ». page 56.

On ne doit pas vivre sur la même planète. On note au passage que le judaïsme est une religion de l’intégration et du respect si l’on occulte le « virage siono-shoatique ». Intéressant point de vue. Évidemment, cela ne serait pas du Soral si vous ne vous contredisiez pas plus loin vous-même:

[…] d’où provient cette attitude systématique de mépris et de violence haineuse puisée au Deutéronome et à la bouche même du prophète Ézéchiel. page 189

Bref, passons, on ne va pas s’attacher aux détails. L’islam une religion de l’intégration ? Je me demande où vous avez vu ça ? Vous devriez lire le célèbre site internet Islam Questions et Réponses qui dispense de part le monde la bonne parole. Petit exemple: que doit faire un bon musulman lorsqu’il vit en pays mécréant ? Réponse:

Il faut aussi que l’intéressé nourrisse de l’inimitié à l’égard des mécréants ; il faut qu’il les haïsse et évite de s’allier à eux et de les aimer. Car l’un et l’autre sont incompatible avec la foi.

Ou encore mieux, ici:

est considéré comme un territoire de guerre tout pays ou contrée dont les gouvernants  n’appliquent pas les lois et ne gèrent pas les affaires des justiciables selon les dispositions de l’Islam

Étrangement, c’est exactement ce que tout un chacun peut voir autour de lui… mais heureusement, vous êtes là pour nous dessiller les yeux de la réalité (toujours trompeuse). Vous nous dites par ailleurs que,

L’islam est n’est pas une religion arabe mais universelle. page 128

Vous l’admettez, l’islam est universel, comme l’était autrefois le catholicisme. Je me demande si vous comprenez bien ce que signifie le mot universel. Universel c’est « qui s’étend à tout, qui concerne tout, qui embrasse la totalité« . C’est bien ça. L’universalisme, cela signifie que la doctrine doit s’étendre (et s’étendra de toute façon pour ceux qui y croient) à tous et à toutes. L’universalisme c’est l’expansion en trois étapes:

  1. L’argumentation pour tenter de convaincre et de convertir.
  2. La soumission imposée à ceux qui ne se sont pas converti.
  3. L’élimination des derniers qui ne se soumettent pas.

Voilà pour l’universalisme. On continue, puisque dans le même paragraphe vous vous contredisez encore vous-même:

[les patriotes musulmans] sont pour la francisation de l’islam. Et rien dans les cinq piliers de l’islam, rien dans sa théologie ne l’interdit, au contraire.

Dans votre logique illogique, ce qui est universel peut donc s’accorder avec des frontières et des coutumes qui lui sont étrangères. C’est certainement ce que pensaient les pères missionnaires des coutumes des amérindiens lorsqu’ils dispensèrent l’universel Christ en Amérique du Sud. Mais, nous verrons plus loin, votre ami l’imam Tarek Oubrou est beaucoup plus cohérent que vous, et en accord avec la longue histoire de la colonisation musulmane en Afrique du Nord et en Asie où les cultures locales ont été effacées consciencieusement.

Vous nous dites que l’islam est « manipulable » et doit se rapprocher de ce qu’est selon vous « l’islam bien compris » c’est-à-dire modéré. Il faut en revanche lutter contre les « salafistes » et les « islamo-racailles ». La première chose à laquelle je pense quand j’entends ça, c’est le discours de Georges Bush qui est identique, presque mot pour mot:

Je veux parler aux musulmans à travers le monde. Nous respectons votre foi, pratiquée par des millions d’américains et davantage encore parmi nos pays amis. Son enseignement est pacifique et ceux qui commettent leur forfaitures diaboliques au nom d’Allah, blasphèment le nom d’Allah. Les terroristes sont des traites à leur propre foi. L’ennemi de l’Amérique ne sont pas nos amis musulmans, ni nos amis arabes.

Ensuite, comme l’ont montré quelques historiens courageux et de renom, l’islam n’a pas changé et est toujours resté le même depuis toujours (ici ou ). Vous connaissez l’origine du mot razzia ? D’ailleurs, le Coran considéré comme « incréé » c’est-à-dire comme étant né avec l’univers lui-même et révélé aux hommes par le prophète Mahomet, constitue donc la vérité ultime, parfaite et intouchable. Le Coran, justement, parlons-en. Dans votre dernière vidéo, vous nous dites,

Les valeurs du Coran, […] sont d’un point de vue de la morale et du bon sens des choses que je valide totalement sans même avoir besoin de croire en Dieu. […] Il n’y a rien dans le Coran que je trouve contraire aux valeurs saines de l’humanité bien comprise.

Cher Soral, vous avez tout-à-fait raison, d’ailleurs, je ne vais pas remplir cet article de citations du Coran, mais juste vous en lire deux: Tout d’abord, sachez que

Si vous avez des doutes à propos (de la période d’attente) de vos femmes qui n’espèrent plus avoir de règles, leur délai est de trois mois. De même pour celles qui n’ont pas encore de règles. Sourate AL-TALAQ, verset 65.

Donc, ne vous inquiétez pas, si votre femme n’est pas encore pubère.

les Chrétiens disent : “Le Christ est fils d’Allah”. Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu’Allah les anéantisse ! Comment s’écartent-ils (de la vérité) ? Surate AT-TAWABAH, verset 30.

Donc, cher Soral, vous qui vous revendiquez comme catholique, n’ayez crainte, Allah finira par vous anéantir… selon « le point de vue de la morale et du bon sens » bien sûr.

Allez, on continue dans la rigolade,

Je ne parle pas des hadiths, qui sont très sujet à caution.

Vous avez raison de ne pas parler des hadiths. Parce que les musulmans pieux, eux, ils en parlent. D’ailleurs, les hadiths justifient beaucoup de choses dans la Sunna. Par exemple, le viol des femmes infidèles issues du butin de guerre, ou du territoire d’infidélité, est tout à fait légal dans l’islam sunnite. L’imâm Malik, dont les ouvrages sont au programme officiel des universités islamiques marocaines, « moralise » ces abjections dans son traité de droit Al-Muwatta’ (disponible en Fnac ou à l’Institut du Monde Arabe).

Mon avis c’est que l’islam, n’est pas manipulé dans le sens que vous donnez à ce terme, c’est-à-dire utilisé à l’inverse de ce que l’islam prétendrait défendre, mais bien au contraire, utilisé pour ce qu’il est intrinsèquement et que deux siècles d’hégémonie occidental avait réussi à mettre en sourdine. Au final, vous proposez donc deux peuples sur un territoire… que vous synthétiser dans le peuple des 3 tiers (1 tiers FN, 1 tiers musulman, 1 tiers communiste). Bon, c’est une bonne idée je trouve. D’ailleurs, l’histoire nous montre que cela a toujours été d’un succès détonnant. Vous qui aimez bien De Gaulle, méditez ces paroles prophétiques: « On peut intégrer des individus ; et encore, dans une certaine mesure seulement. On n’intègre pas des peuples, avec leur passé, leurs traditions, leurs souvenirs communs de batailles gagnées ou perdues, leurs héros. »

Pour finir sur le sujet, vous écrivez quand même une énormité indigne de votre génie:

les musulmans, eux, au moins sur le plan théologique, sanctifient le Christ, considéré comme le plus grand des prophètes. page 256

Le plus grand des prophètes en islam, c’est quand même Mahomet. Un point de détail qui a du vous échapper.

  • Soral VS le National Socialisme / extrême droite

Certes, vous dites qu’il ne peut y avoir de social que dans la nation, et de nation que si elle est sociale. Pourtant, à propos d’Israël par exemple, vous dites,

Pays étranger qui pratique une politique d’extrême droite [vous qui avez fait parti du bureau politique du FN, on jubile de l’incohérence du propos] […] [ayant] une idéologie fasciste celle de l’actuel gouvernement Netanyaou-Liberman.

Par ailleurs, vous parlez de

l’excellent travail de Michel Clouscard, le philosophe marxiste qui avait théorisé dès 1972, la montée de la droite libérale-libertaire grâce à Mai 68. je me démenais donc pour faire connaître « néo-fascisme et idéologie du désir » que je préfaçais.

Vous avez donc préfacé un ouvrage pour nous mettre en garde contre le néo-fascisme, mais fidèle à vous-même vous vous sabordez plus loin en rapportant ces paroles de Jospin: « l’anti-fascisme n’était que du théâtre ». Cela donne un peu l’impression d’un auto-désaveux des plus comiques. D’ailleurs, vous en parlez aussi des comiques dans votre ouvrage:

Les inventeurs du one-man show – un homme seul en scène, rendu surréel par l’éclairage et haranguant une foule pour exulter – ne sont-ils pas les deux comiques Hitler et Mussolini ? page 199

Tenez, je vais vous donner à vous poiler, écoutez bien les paroles (avant que cela ne disparaisse de youtube), moi aussi j’étais mort de rire en écoutant.

Pour finir sur le sujet, je me demandais pourquoi vous recommandiez le livre de Gottfried Feder, excellent par ailleurs, sans mentionner qu’il avait été le prof d’économie d’Hitler et l’avait formé sur les mesures économiques à prendre au pouvoir. Les mêmes que vous préconisez. Bon, j’imagine que cet oubli provient du fait que vous êtes un peu sous pression…

  • Soral & le front de gauche (?!)

Face à cette union sacrée libérale-écolo-mondialiste, la seule opposition crédible , serait une union type CNR, du front de gauche et du front national, soit l’union des LePen père et fille et du taciturne (et presque sympatique) Mélanchon. page 79

Une alliance avec le type que vous liquidez dans vos vidéos ? J’ai du mal à comprendre.

  • Soral & Frédéric Mitterrand (?!)

Et, moins mauvaise nouvelle, un mal pouvant parfois entrainer un bien, nomination au poste de ministre de la Culture de l’élégant et cultivé Frédéric Mitterrand. page 84

Frédéric Miterrand, en effet très élégant, cultivé qui se fait siffler au concert payé par le contribuable pour la rupture du jeûne du ramadan (l’Etat français islamophobe ?), attiré par les petits garçons et en passant, porte parole du mariage gay… Là aussi, il faudra m’expliquer…

  • Soral & la montée de l’islam patriote (??)

On assisterait ces derniers temps à une hausse sensible du sentiment national chez les jeunes Français de confession musulmane issus de l’immigration maghrébine. page 104

J’en rajoute une petite couche, parce qu’encore une fois, on ne doit pas vivre sur la même planète. Il suffit de regarder les résultats aux élections présidentielles comme je l’ait fait, ce qui n’est donc pas difficile. Les conclusions sont justement strictement opposées. Ou encore mieux, le rapport Obin, commandé par le gouvernement Jospin et enterré à peine sorti et qui parlait des « signes et manifestations d’appartenance religieuse dans les établissements scolaires ». Ils n’avaient pas noté cette hausse du patriotisme musulman, au contraire, ils écrivaient déjà en 2004 (entre autre):

Si on les informe qu’ils sont Français, comme dans ce collège de la banlieue parisienne, ils répliquent que c’est impossible puisqu’ils sont musulmans !

J’ai entendu parler d’une technique judaïque pour faire croire à l’histoire de l’islam patriote durant les manifs pour protester contre la loi interdisant le port du voile à l’école, c’était le coup du foulard tricolore. Je ne sais pas si ce n’est qu’une rumeur, peut être pouvez-vous me renseigner ?

  • Soral & le basané qui ne peut pas être raciste puisqu’il est basané (??)

Les médias et pouvoir se ruent contre les méchants musulmans « homophobes » et « communautaires » crient à la discrimination et au « racisme » (même si les musulmans sont des maghrébins basanés et les gays des petits blancs, mais depuis l’affaire Dieudonné, sur la question anti-raciste, on n’est plus à ça prêt !). Page 10

  • Soral & Tarek Oubrou

C’est vrai que vous relayez des vidéos de l’imam sur votre site web. Bon, je me suis demandé si un de vos collaborateur ne vous avait pas glissé une quenelle… mais non. Dans votre ouvrage:  Tarek Obrou a

un cerveau qui fonctionne et une culture politique. page 169

En, fait, vous avez tout-à-fait raison. Mais je n’ose comprendre le parti que vous avez pris. Puisqu’en effet pour Tarek Obrou la nation doit être remplacée par un Califat transnational, « la frontière entre les peuples musulmans » étant « une méprisable hérésie ». Il s’agit très certainement de la francisation de l’islam dont vous parlez cher Alain (sic). Votre ami a reçu la légion d’honneur de la part de la République maçonnique, jaloux ? Après ça, on veut bien croire, comme vous le dites, que des collectes dans les mosquées ont été réalisées pour vous soutenir.

  • Soral VS Les identitaires

Une colère gauloise enfin autorisée, pour ne pas dire poussée par les mêmes, pour être sûr que ça pète. page 205

Les « identitaires » qui sont coté gaulois, leur exact pendant [aux islamo-racailles], d’ailleurs encouragés par les mêmes. page 209.

Bon, les identitaires sont donc des gaulois-racaille soutenus par le système pour mettre le feu aux poudres. C’est vrai qu’ils sont drôlement soutenus. D’abord les médias nous disent qu’ils ont occupé une mosquée à Poitiers, alors qu’il s’agissait d’un chantier non consacré, et ils l’ont occupé de manière pacifique, sans violence et sans opposer de résistance aux forces de l’ordre durant leur arrestation. D’autre part, les protagonistes restèrent 48 heures en garde-à-vue… et sont poursuivis par la justice qui leur réclame des sommes prohibitives alors même que les identitaires ne demandaient qu’un référendum sur l’immigration. Le référendum, c’est aussi du fascisme ? Ah, et puis, j’oubliais, des dizaines de musulmans sont arrivés sur les lieux armés de tournes-vis sous l’œil bienveillant des forces de l’ordre qui n’ont pas bougé. Voilà un soutien oligarchique dont les identitaires auraient très probablement pu se passer… Soit dit en passant, tous ces jeunes gens sont issus du petit peuple dont vous parlez tant.

  • Soral & le peuple juif

Juif, n’est pas seulement une religion, mais aussi un peuple et une nation.

Bon, a priori je pense plutôt la même chose. Mais d’un autre coté, vous nous recommandez de lire l’ouvrage de Shlomo Sand « Comment le pleuple juif fut inventé« . Outre le fait que pour l’auteur, la nation est un concept éculé voué à disparaître, il prétend aussi (en gros) qu’il n’existe pas de peuple juif. Êtes vous sûr de l’avoir bien lu ce livre ?

Comme vous le dites vous même,

Le paradoxe est la dialectique des imbéciles. page 199

Soral

PS à monsieur Joanovic,

Je ne vous connais pas beaucoup, et j’ai beaucoup aimé votre intervention de janvier conjointe à Soral. Ceci dit, il semble que vous avez oublié un fondamental indépassable: quand on ne mange pas, on meurt. Je n’ai pas entendu parler de famine en France… mais je vous crois sur parole. En revanche, j’aurais bien aimé que vous parliez des fermetures d’entreprises agro-alimentaires en France pour expliquer que cela provient surtout de la concurrence déloyale du marché européen.

C’est étrange, vous n’avez pour ainsi dire pas soufflé un mot sur l’Europe dans les raisons de notre appauvrissement. Pourtant, je peux vous assurer que je connais quelques petits producteurs de fruits et légumes (ceux qui n’ont pas encore mis la clef sous la porte) qui ne se plaignent pas du tout du marché (les français n’achèteraient plus de produits), mais beaucoup plus de la concurrence communautaire.

Et puis sachez aussi que si les producteurs de porcs et de spiritueux licencient, les producteurs de produits hallal, eux, n’ont pas de soucis particuliers. Ah, et si j’ai bien compris dans la région de Nice, la vente de bouffe pour chien régresse ? Bon, vous devriez peut être lire ça, au cas où, pour entrevoir une alternative à vos conclusions.


Le prix Nobel de l’Arnaque et plus si affinités

Après avoir déjà fait le tour du prix Nobel de la Guerre et de la Misère (avec majuscules s’il vous plait), voici le prix Nobel de l’Arnaque. Même si j’aurais pu parler du cas Wiesel, je parlerais du GIEC (Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat, IPCC en anglais) qui a reçu le prix Nobel de l’Arnaque la paix en 2007 conjointement avec Al Gore le businessman du CO2. Depuis cette nomination, cette histoire me trotte dans la tête.

Certes, aujourd’hui, il n’y a plus rien d’extraordinaire à dénoncer la bouffonnerie d’un réchauffement climatique dont la cause serait l’activité humaine. Les gens qui se sont renseigné connaissent la fraude scientifique de cette théorie, mais attention, comme pour le 11 septembre  les discutions doivent rester privées… N’est-il pas délicieux de vivre dans un monde si hypocrite ?

global warming hoax

Vous avez bien compris, il ne s’agit pas de nier qu’il y a eu un léger réchauffement global dans les années 80-90 (les températures n’augmentent plus depuis plus de 15 ans). Je ne voudrais pas entendre un crétin venir me dire que je nie le réchauffement climatique récent… Un peu comme Philippe Val qui accuse les « complotistes » de nier l’existence des avions le 11 septembre sur le World Trade Center. Lui aussi il a bien mérité son prix Nobel. La fraude c’est le lien qui est fait entre réchauffement climatique et activité humaine.

Il existe un documentaire remarquable qui fait la synthèse de l’arnaque sur la théorie du réchauffement climatique anthropique que je vous invite vivement à regarder (si vous n’étiez pas encore au courant que lorsque l’on vous parle de mesurer votre emprunte carbone il s’agit d’une vaste fumisterie).

Vous noterez la présence d’une quantité non négligeable de professeurs d’université et même d’anciens membres du GIEC qui ont claqué la porte devant l’escroquerie intellectuelle que représente le réchauffement climatique anthropique. Tout y est dit (ou presque):

  • Les perturbations climatiques (tempêtes, ouragans…) proviennent de la différence de température entre les tropiques et les pôles, une hausse de la température (comme enseignée en première année de fac) ne peut engendrer qu’une uniformisation des températures et une baisse de ces phénomènes.
  • La contribution humaine en dioxyde de carbone est totalement négligeable par rapports aux cycles de production naturels
  • Le GIEC a été créé sous l’impulsion de Thatcher qui voulait promouvoir l’énergie nucléaire et leur a clairement demandé de lui apporter les arguments nécessaires.
  • La hausse du dioxyde de carbone observé dans l’atmosphère lors des réchauffements historiques de la planète ne précède pas mais suit l’augmentation de température. Gros problème de causalité !
  • Le rôle de l’activité solaire est totalement passée sous silence… pourtant, son effet est palpable à chaque instant. Pourquoi la nuit est plus fraiche que le jour ? A cause des gaz à effet de serre ? Soyons sérieux, pourquoi les études sur le soleil sont-elles passées sous silence ? Pourtant, elles fournissent l’explication détaillée la plus solide et de loin. Le témoignage de quelques scientifiques qui furent mis au banc de la communauté scientifique est sidérante.
  • etc.

Néanmoins, il y a deux choses que je voudrais rajouter à ce documentaire. Tout d’abord, il y a un argument que je n’ai pas entendu et qui est pour le moins troublant quand on réfléchit sur la supposée responsabilité de l’être humain dans le réchauffement climatique. En effet, on observe aussi un réchauffement climatique sur d’autres planètes du système solaire, comme Mars ou Triton. En fait, même le sénat américain s’en est ému… Difficile d’incriminer les hommes pour les autres planètes.

Le deuxième point que je veux aborder c’est la taxe carbone. A mon avis (et je ne suis pas le seul à le penser), c’est la clef du problème. C’est encore et comme toujours une histoire de fric. La taxe carbone est le projet d’un impôt planétaire le plus incroyable qui puisse être: estimée à 100 milliards de dollars rien que pour les États Unis et plus de 256 milliards de dollars en 2020 si appliquée aux pays développés. Cette taxe est aussi malheureusement (étrangement?) passée sous silence par beaucoup de ceux qui dénoncent la manipulation. En revanche, le FMI et la Banque Mondiale font le forcing pour imposer leur agenda. Reuters le 18 novembre dernier, rapporte fidèlement les paroles de son maître, « Aucune nation ne sera protégée comme le changement climatique« . Ils auraient du être honnête et déclarer « aucune nation ne sera protégée contre le racket global ». La Banque Mondiale désormais a pris la place de Greenpeace dans la lutte écologique, et s’offre des tribunes dans les journaux, en racontant:

« [Pour une hausse de] 4 ° C, le monde est susceptible de devenir tel que les communautés, les villes et les pays connaîtraient de graves perturbations, des dommages et des dissolutions ». Le rapport de ladite banque stipule « qu’il n’est pas certain que l’adaptation à un monde de 4 ° C plus chaud soit possible. »

En fait, j’ai tiqué la première fois en 2007 lorsque l’ancien chef économique de la banque mondiale proposa la création d’une taxe carbone mondiale. Quand les banquiers commencent à se sentir des vocations écologiques (ou des vocations de mère Térésa) il y a anguille sous roche. Pour aller plus loin, et comprendre les intentions du monde bancaire dans un réchauffement climatique anthropique, un petit coup d’œil au documentaire de Jesse Ventura (ancien gouverneur du Minessota) est riche d’informations.

Pour ceux qui pensent que cette taxe n’est qu’une lointaine menace, ce n’est malheureusement pas le cas. Exemple en région PACA. N’oublions pas qu’une taxe sur les pets de vaches (sans déconner) a même été proposée…  en 2008, au plus fort de l’hystérie sur le réchauffement global.

Évidemment, en créant l’opportunité de se faire du pognon facile… on rameute tous les délinquants en cols blancs du monde entier. En dehors de la fraude institutionnelle, se rajoute la fraude des margoulins qui ne veulent pas passer à coté du gâteau. Déjà la France s’est fait entuber de 15 milliards d’euros. Et où se réfugient les responsables ? Une petite idée ? La réponse ici.

Carbone connexion

A LIRE:
Le plus grand casse du monde est récent : entre 10 et 20 milliards d’euros ont été subtilisés aux États européens sur le marché du carbone sous la forme d’une escroquerie à la TVA.
Malgré les alertes des acteurs de marché, l’administration a mis des mois à réagir. Pendant ce temps, de nombreuses mafias ont fondu sur la fraude, qui rapportait 20% en deux heures. Certains fraudeurs sont devenus riches à millions. Mais au prix de quatre meurtres, un enlèvement, et de multiples épisodes de corruption, dont l’affaire du commissaire Neyret. Les « mecs du CO2 » ont désormais les moyens d’investir dans des arnaques de taille gigantesque.
Pourtant, au départ, ils n’étaient rien. C’est le cas de Frédéric, de Raphaël ou de Maigrichon. Comment, pourquoi, à quel prix sont-ils devenus des caïds du carbone ? De sources officielles en confidences officieuses, l’auteur mène l’investigation depuis trois ans et nous révèle une histoire de sang, de sous et de coups tordus.

Mais le meilleur est à venir: L’un des hommes clef de la mascarade se prénomme Maurice Strong, ardent défenseur du réchauffement climatique, bilderberger, baron du pétrole, etc. Il introduisit Edmonds de Rothschild aux Nations Unies pour créer une banque mondiale de l’environnement disposant d’une monnaie particulière avec laquelle sont payés les pays en développement et qui est édité par le FMI (via la fameuse aide au développement). Cette nouvelle monnaie est une monnaie… mondiale, les fameux DTS (ou SDR en anglais). Extraits:

Après la déclaration sans fondements d’Edmund de Rothschild, lors du 4ème Congrès International « World Wilderness Congress » en 1987, que le CO2 est la cause d’un réchauffement global – et que pour lutter contre cela, il a besoin d’argent (de notre argent) – il fonda le Fond pour l’environnement Mondial. En 1991, son nom a été changé en « Fonds pour l’environnement mondial » (FEM). Le but de cette structure est de prêter de l’argent aux pays les plus pauvres, imprimés par le FMI, basée sur aucune contre valeur mais garantie par les gouvernements. […] Si un pays ne peut pas rembourser les prêts au FEM il doit céder une partie de son territoire à la banque Rothschild (FEM, FMI, Banque mondiale). […] Rothschild introduisit son FEM par la petite porte aux Nations Unies lors du Sommet de Rio des Nations Unies en 1992 grâce à son ami, Maurice Strong. Désormais, les hauts responsables ministériels de 179 pays siègent au conseil du fond monétaire. […] L’objectif du FEM est de gérer l’argent promis aux pays en développement à Copenhague (100 milliards de dollars par an à partir de 2020 […] avec l’aide de la Banque mondiale. Toutefois, l’histoire ne s’arrête pas là… Rothschild a aussi rejoint la course menée par certains gouvernements (Arabie Saoudite, Chine) dans l’achat de territoires importants dans les pays en développement de manière a bénéficier des récoltes qui sont dès lors confisquées aux populations locales.

En dehors de cela, l’idéologie est intéressante, par exemple sur le site web de la « Wild Institution » qui gère les Congrès Internationaux « World Wilderness Congress » on peut étudier leurs objectifs: virer les êtres humains d’au moins la moitié de la planète. Finalement, c’est peut être pas une si mauvaise entreprise que ça, remarquez. Mais je serais plutôt pour virer toute la population, au moins comme ça les choses seraient claires et on ne fait pas de jaloux. Ils font aussi la promotion des « cultures sauvages », en dansant avec une plume dans le cul, comme on l’a suggéré à Eric Morena, c’est le retour à l’homme nature… voilà qui aurait plu à Weishaupt.

Tout cela me fait un peu penser au livre de Jean-Christophe Rufin:le-parfum-d-adam

Pour finir, réfléchissez bien à l’idéologie derrière la « taxe carbone », il s’agit ni plus ni moins de taxer ce qui rejette du dioxyde de carbone. Or, tous les êtres humains en rejettent… Quel est donc l’objectif à terme ? Au lycée, j’avais une prof qui nous parlait des bases de l’économie. Je me souviens encore de ce cours où elle nous a raconté que seuls deux sources inépuisables sont accessibles à tous en théorie: l’eau et l’air. Pour l’eau, ce n’est plus le cas depuis un bon moment. Comme le dit Peter Brabeck, le PDG de Nestlé (le plus grand fournisseur d’eau minérale au monde):

La question est de savoir s’il faut privatiser ou non l’alimentation en eau. Deux points de vue s’affrontent à ce sujet. Le premier que je qualifierais d’extrême (Brrr, ça fait peur les extrémistes) est représenté par les ONG pour qui l’accès à l’eau devrait être nationalisé (oh ! un gros mot !). Autrement dit tout être humain doit avoir accès à l’eau (quelle hérésie !). C’est une solution extrême (à qui le dites vous !). Et l’autre qui dit que l’eau est une denrée alimentaire, et que comme toute denrée elle a une valeur marchande (heureusement il existe des gens raisonnables).

Idem pour l’air ?


L’esclavage par la dette… un magistral exemple

Tout a commencé en regardant un documentaire de la chaine ARTE intitulé « L’Afrique, le cuivre et les vautours » de Christoffer Guldbrandsen et diffusée la première fois le 28 novembre dernier. Ce qui y est raconté est juste sidérant tant par le cynisme vomitif de l’oligarchie que par les efforts considérables d’ARTE pour ne pas mentionner une seule fois le point commun des membres de l’oligarchie toute puissante: ils font partie de la communauté dont on n’a pas le droit de parler. Grâce soit rendue à ARTE pour avoir flirté avec la ligne jaune tout en nous laissant suffisamment d’indices pour comprendre de quoi l’on parle…

Je reprends ici quelques passages primordiaux en rajoutant quelques infos complémentaires, points par points (je vous invite vivement à regarder le documentaire)

Tout d’abord, situons les faits:

La province de Copperbelt en Zambie: les sols renferment la plus importante réserve de cuivre d’Afrique. […] Aujourd’hui toutes les mines appartiennent à des multinationales. En dix ans, la quantité de minerais extraite leur a rapporté près de 29 milliards de dollars. […]La Zambie fait partie des 20 pays les plus pauvres du monde. […] On estime que les sommes d’argent qui sortent du pays sont 10 fois supérieures à celles qui entrent via le fond d’aide international. […] Entre 2001 et 2008, le prix du cuivre a quasiment été multiplié par quatre. […] Pourquoi l’explosion du cours du cuivre n’a-t-elle pas réduit cette pauvreté ?

Voilà pour le cadre. Parlons du premier protagoniste de l’histoire, le good guy: Guy Scott. Docteur en sciences cognitives de l’université du Sussex, il fut élu Vice président de Zambie lors des élections du 11 novembre 2011 après avoir réclamé le payement des taxes par les multinationales minières accusées d’organiser l’évasion fiscale.

Citations:

« Nous savons pertinemment que chaque année, l’Afrique perd plus d’argent à cause de l’évasion fiscale des sociétés étrangères qu’elle n’en reçoit des pays où elles sont implantées »

« Les vices présidents blancs existent, aux États-Unis par exemple. […] Je suis un nationaliste zambien, je ne représente pas les intérêts des blancs. »

Guy Scott - Vice président de Zambie

Guy Scott – Vice président de Zambie

  • Question: Comment font les multinationales pour ne pas reverser de taxes sur leurs bénéfices ?
  • Réponse: La majeur partie du cuivre zambien n’est pas mis en vente sur le marché mondial, mais échangé en interne par les sociétés d’un même groupe. Sur le papier, la Suisse est l’un des plus gros importateur de cuivre de Zambie sans que le cuivre n’y soit jamais acheminé. Une première société vend à bas coût le cuivre à une autre dont le siège est dans un paradis fiscal comme la Suisse. Cette dernière société peut la revendre au prix fort sur le marché mondial. La taxe sur les bénéfices ne peut être imposée que sur la première société, ils sont donc dérisoires. Cette pratique est évidemment illégale… officiellement.

Voilà pour les combines immorales. L’histoire continue par un exemple: GLENCORE, le premier groupe mondial de négoce et de courtage en matières premières (« avec un chiffre d’affaire de plus de 180 milliards de dollars soit plus de 8 fois le PIB de la Zambie« ). La boite est située en Suisse et le PDG répond au doux nom d’Ivan Glasenberg. Membre de la communauté juive, il dispose des nationalités australienne, sud africaine et israélienne – un vrai cosmopolite. Il est aussi membre des directoires de,

  • Minara Ressources – une des majeure compagnie minière australienne
  • Xstrata – une compagnie minière anglo-suisse – leader mondial dans le charbon – dont le président est Mick Davis diplomé de l’université Rhodes (pour ceux qui ont lu Pierre Hillard cela doit sonner familier) qui est aussi membre du Jewish Leardership Council dont l’un des objectifs est de préparer le futur de la dite communauté, qui visiblement est entre de bonnes mains. Je n’ose imaginer un French Leardership Council, on parlerait alors probablement de fascistes. Tout le monde n’a pas les mêmes privilèges.
  • Rusal – le leader mondial russe pour l’exploitation de l’aluminium entre les mains de l’oligarchie russe.
  • Century Aluminium – pour la production d’aluminium de haute qualité.
Ivan Glasenberg

Ivan Glasenberg – Un petit air de Bush, non ?

Revenons à GLENCORE, le président se nomme Simon Murray, un ancien légionnaire français qui se lança dans le business en creant sa propre compagnie en 1965 que Rothschild finança à hauteur de 50%. Par la suite, il passa par la Deutshe Bank et est aujourd’hui conseillé pour Vodafone, Vivendi Universal, Usinor, Hermes, General Electric, Rothschild, etc. Cela montre, s’il était encore besoin, les liens étroits entre milieu financier et industriel. les deux marchent main dans la main… et les oligarques passent allègrement de l’un à l’autre.

« Une filiale de GLENCORE possède plus de 73% du consortium Mopani Copper Mines en Zambie. L’ensemble du cuivre extrait par Mopani est revendu à GLENCORE en Suisse. »

C’est la technique évoquée plus haut. Par ailleurs, lors de l’extraction du minerais, des produits toxiques sont rejetés dans les zones d’exploitations et bien sûr la compagnie refuse de révéler les taux de produits chimiques largués dans la nature (dioxyde de souffre entre autres). Une partie des activités d’extraction de la mine ont donc finalement été stoppées.

« La mine avait déversé de l’acide sulfurique dans les sols, les nappes phréatiques avaient été contaminées et l’eau était devenue verte ou bleue quand les gens ouvraient le robinet » Guy Scott

Mais le plus intéressant est à venir: le passé de GLENCORE. Société fondée en 1974 par un certain Marc Rich. Et là, c’est juste magnifique. Regardons un peu son pedigree – catégorie hors-concours:

  • Issue d’une famille juive, il dispose des nationalités belge, espagnol, américaine et israélienne. Plus cosmopolite tu meurs.
  • Il commence a travailler tôt dans le commerce des matières premières. Son « plus gros coup » a été de violer l’embargo sur l’importation du pétrole d’Iran et d’Irak dans les années 1973-1974. Grâce à ses relations (la famille est grande) il achetait des barils de pétrole à 12 dollars l’unité pour les revendre le double aux États-Unis. Ah, les joies du business. Par la suite, ayant une relation privilégiée avec l’Ayatollah Khomeini (dont les écrits sont édifiants) l’Iran approvisionna la compagnie de Rich durant une quinzaine d’année y compris durant la prise des otages américains à l’ambassade US. Chacun ses allégeances, pour Rich être américain n’a pas l’air de signifier grand chose, qui l’eut cru ? Business is business. Ironie du sort, Khomeini écrivait, tandis qu’il vendait son pétrole à Rich: « ces juifs et leurs souteneurs ont pour dessein de détruire l’Islam et d’établir un gouvernement universel juif; et comme il s’agit d’un peuple rusé et actif, je crains — que Dieu nous en garde à tout jamais ! — que tôt ou tard ils n’arrivent à atteindre ce but, que par la faiblesse de certains d’entre nous, nous nous retrouvions avec un gouvernant juif — que Dieu nous en préserve !« 
  • Il rachète la 20th Century Fox en 1981
  • Il a été accusé d’avoir des liens avec le scandale de  la Bank of Credit of Commerce International qui a dut fermer en 1991 suite à de multiples fraudes, trafic de drogue, blanchiment d’argent et au final faillite.
  • Accusé en 1983 de la plus grosse fraude fiscale de l’histoire des États-Unis, il se réfugie en Suisse et apparait sur la liste des 10 fugitifs les plus recherchés par le FBI. Une peine de prison ferme sévère est inévitable. Mais à la suite d’un coup de téléphone du premier ministre israélien Ehud Barak à Bill Clinton et à de fortes somme déposées par Rich à des fondations de charité israéliennes ainsi qu’à des mouvements politiques (y compris le parti démocrate de Clinton), le président américain lui accorde l’amnistie le 20 janvier 2001 ! La justice c’est pour les pauvres ou les goyim.
  • Docteur honoraire de la Bar-Ilan University et de la Ben Gourion Université en Israël, en reconnaissance de son soutien à Israël.
  • Récipiendaire de la « Sheba Humanitarian Award 2008 » c’est beau…
  • Sa fortune personnelle est estimée à 1 milliards de dollars
Marc Rich

Marc Rich – Eyes wide shut man

Maintenant, attardons nous un peu aux valets serviles de l’oligarchie. En l’occurrence, Frederick Chiluba, ancien président de Zambie et à l’origine de la privatisation, que dis-je, du bradage du domaine minier de l’état. Il empocha la coquette somme de 23 millions de livres sterling soit 28 millions d’euros. Les préjudices encourus par la Zambie sont évalués à 46 millions de dollars. Il fut jugé responsable de complot visant à extorquer des fonds nationaux. Pour la petite histoire, il s’est acheté pour plus de 1,5 million de dollars de de vêtements de luxe… la corruption, le gout du luxe sont vraiment la plaie de ceux censés œuvrer pour l’intérêt commun, d’ailleurs, quelqu’un y croit encore à leur probité ? Non ? C’est normal, c’est prévu pour.

Frederick Chiluba, le valet de l'oligarchie

Frederick Chiluba, le valet de l’oligarchie, promoteur inconscient du chaos.

La compagnie minière nationale fut bradée pour 627 millions de dollars. En un an, les revenus issus de l’exploitation minière sont aujourd’hui de plus de 6 milliards. C’est un achat vite amorti.

Mais la clef du problème c’est que l’état n’a agit que parce qu’il était acculé par la dette nationale. Les biens publics sont bradés sous la pression du FMI et de la Banque Mondiale, les vautours internationaux.

Voilà le parfait exemple de l’esclavage par la dette. Finalement, cette histoire n’est qu’un rouage d’une mécanique bien rodée. Partout dans le monde, c’est le même système, la même procédure: pendant que les médias nous abrutissent, que les politiques nous rassurent, nous sommes privés d’un financement national sans intérêt, d’une banque véritablement collégiale. Nous devons ensuite nous endetter auprès des marchés jusqu’à ce qu’à ce que l’inévitable se produise: le travaille gratuit pour rembourser une dette perpétuellement renouvelée entre les mains de ceux là même qui détiennent toutes les sources de revenus et qui, cerise sur le gâteau, ne payent aucun impôts grâce aux paradis fiscaux d’où ils nous narguent. L’ensemble est très bien articulé et forme un tout cohérent. Tout le reste n’est que du blabla, de l’enfumage. Corruptions et malversations ne sont que des anecdotes aussi sordides soient-elles qui cachent l’idéologie aux commandes.

Voilà le fin fond du problème. La clef de tout ce foutoir, c’est la dette. C’est par elle et uniquement par elle que nous sommes à terme tous enchainés. L’engrenage est sans faille et entraine dans son sillage toutes les pires saloperies.

Pour le plaisir, je mets ici une remarquable vidéo réalisée par feu « backchich.tv » dont le titre est « Esclavage par la dette, la face cachée des banques » en référence à l’ouvrage d’Eric Laurent.

La face cachée des banques, l'idéologie à l’œuvre.

La face cachée des banques, l’idéologie à l’œuvre.


Microcrédit et prix Nobel de la Misère… personne ne doit échapper au système.

Un prix Nobel de la paix, c’est déjà douteux (Elie Wiesel hoax, Obama en guerre avec deux pays, les casques bleus qui imposent les intérêts de l’oligarchie dans le monde, l’Union Européenne anti-démocratique, etc.). Quand en plus c’est quelqu’un qui est devenu multimillionnaire en faisant payer des pauvres, ça devient carrément d’un cynisme insupportable… De qui je parle ? De l’ineffable Muhammad Yunus.

Ce cher Muhammad, s’était préparé dans sa jeunesse à son futur rôle puisqu’il a remporté le prix d’acteur dramatique dans son collège. Et en effet, question drame, il est bon. Il avait tout pour séduire l’oligarchie dans son nouveau projet… Un noir à la maison blanche et… un musulman comme promoteur de la micro-finance, avec un petit prix Nobel de la paix pour la pub. Tout va bien.

Grâce à la micro-finance, certains acteurs financiers se rachètent une virginité « sociale » et « solidaire »… et ils en ont besoin. En France, l’un des organismes de micro-finance s’appelle ADIE.org. Ses partenaires: Banque populaire, Société Générale, JPmorgan, UBS, HSBC, Natixis, BNP, Allianz, AXA… Que des boites de finance internationale qui ont prouvées de longue date leur engagement hautement désintéressé.

La microfinance

La microfinance

Pourtant tout est dit, clairement, sans langue de bois. Malheureusement, le lavage intensif des cerveaux ne nous permet même plus de comprendre le sens des mots… Oui, tout est dit, sans trucages, sans camouflage… Les intentions sont clairement affichées. Petit exemple avec le documentaire « Le printemps des bonzaïs » produit par deux journalistes de rue89, qui passe de temps à autres devant les yeux éteints des étudiants en pédagogico-psycholo-sociolo-branlettologie dans les universités françaises décaties. Comme le disent naïvement les auteurs eux-mêmes: « Le documentaire a une visée pédagogique, c’est pourquoi nous visons en priorité les écoles, les facs, les entreprises…« . Il sont plein de bonne volonté ces petits mous du bulbe, c’est peut être le plus triste dans l’histoire. Comme on dit, l’enfer est pavé de bonnes intentions. Je reprends un des extraits de l’entretient avec Yunus:

« Aujourd’hui, le microcrédit représente plusieurs milliards de dollars à travers le monde. Plus de 150 millions de personnes ont recours à la micro-finance. […] Il y a une quantité de personnes qui n’ont toujours pas accès à la micro-finance parce qu’elle ne s’est pas encore assez développée. C’est notre défi: connecter le monde entier à la micro-finance pour que personne n’en soit exclu.« 

Oui, en effet, tout est là. Rien à ajouter, rien à enlever. Et pourtant, qui aura compris ?

  • Explication:

Aujourd’hui, pour nombre de français moyens, difficile de vivre sans compte en banque. Difficile de ne pas payer pour avoir le droit d’utiliser une carte bancaire, des prélèvements automatiques pour EDF, internet, l’eau, les assurances, etc. sans parler d’obtenir un prêt. Aujourd’hui, il est impossible de vivre sans compte en banque pour un salarié. C’est-à-dire sans être d’une part raquetté et à la merci de nos débiteurs (c’est un comble !) et d’autre part sans être sous la coupe d’une étude minutieuse de services de renseignement ou marketing pour savoir ce que nous achetons/mangeons/écoutons/lisons via les transferts électroniques…

Or, des centaines de millions de personnes pauvres travaillent à travers le monde sans compte en banque, en gérant du cash au jour le jour, sans enrichir les banquiers, sans payer de dettes (en dehors de l’inflation qui est une dette indirecte) et sans exister dans les bases de données des services de renseignements de tout genre… Ce qui est, il est vrai, inacceptable pour l’oligarchie. Historiquement, la naissance du micro-crédit vient d’une volonté de résorber ce problème croissant.

Alors, certes, je pourrais parler des scandales à répétition des dérives de la micro-finance qui ont amenés ça et là des familles entières, que dis-je, des villages entiers dans un gouffre et une multiplication des suicides, surtout en Inde. Mais ce n’est pas le vrai problème. Comme le dit Attali (lui même à la tête d’un organisme de micro-finance),

« La micro-finance ça marche très bien, c’est très efficace, mais il faut des lois […] Je suis confiant en l’avenir: la micro-finance est présente dans 80 pays et a un potentiel de croissance énorme puisqu’il y a 150 millions de bénéficiaires et qu’il y a un potentiel de 6 à 700 millions »

Et il a tout-à-fait raison, dans l’ensemble le micro-crédit ça marche bien. On a compris, il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain. Certes il y a des abus, mais le but du jeu n’est pas d’asphyxier les populations (en tous cas pas à court terme), il s’agit plutôt de les tenir en laisse pour qu’elles puissent rembourser plus ou moins dignement leur dette, c’est-à-dire fournir une rente à ceux qui se gavent sur le travail des autres.

Par ailleurs (hou que c’est étrange) ceux qui se font les pourfendeurs de la pauvreté ne disent rien, et même au contraire, encouragent la privatisation des biens publics, l’exploitation des ressources naturelles par des multinationales sans foi ni loi dans tous les pays, l’exploitation de main d’œuvre servile dans les pays pauvres, le dumping social induit (les pays sont des hôtels !). Si l’on voulait lutter contre la pauvreté, on sait pourtant bien comment agir… mais non. Pour lutter contre la pauvreté on nous impose d’étendre la finance aux pauvres. Belle oxymore.

Et puis, il y a aussi un autre intérêt à la micro-finance: les plus démunis ne protestent pas, ils courbent l’échine (qui s’en soucierait d’ailleurs ?) et les médias ne parlent pas d’eux (sauf si le nombre des morts dépasse un certain seuil, et encore…). De plus, globalement il y a un sacré paquet de fric à se faire, avec des taux de remboursement qui frisent les 100% et des taux d’intérêts inégalables ailleurs qui ne sont d’ailleurs plus annualisés mais mensualisés !

Exemple, vous empruntez 600 euros à 15% et vous remboursez 150 euros par mois:

  1. 600 + 600*0,15 – 150 = 540
  2. 540 + 540*0,15 – 150 = 471
  3. 471 + 471*0,15 – 150 = 391,65
  4. 391,65 + 391,65*0,15 – 150 = 300,4
  5. 300,4 + 300,4*0,15 – 150 = 195,46
  6. 195,46 + 195,46*0,15 – 150 = 74,78
  7. 74,78 + 74,78*0,15 – 86 = 0

En sept mois, vous aurez remboursé 986 euros, la banque aura gagné 386 euros. C’est plutôt rentable. Un prof d’économie a calculé que pour un taux fixe mensuel de 15% on peut obtenir un taux effectif annuel de 180%.

Ce marché alléchant créé d’ailleurs de nouvelles armées de vautours, les vocations de micro-socialo-solidarité fleurissent. Les grandes fortunes ne s’y trompent pas non plus. Faire payer les pauvres ça rapporte suivant l’adage, « ce sont les petits ruisseaux qui font les rivières« . Quand il y a des centaines de millions de petits ruisseaux… ça devient phénoménal.

Le problème, c’est que la dette c’est toujours la même chose, pour rembourser il faut bien prendre l’argent quelque part… C’est une histoire sans fin, une patate chaude que l’on se refile. C’est le chacun pour soit, la compétition pour la survie, le monde de la jungle, l’abolition des solidarités, le darwinisme sociétale si cher à ceux qui défendent l’égalité devant les caméras mais qui connaissent la réalité des lois de la nature (comprenne qui pourra).

La plus grande preuve de la mascarade, c’est que ceux qui développent le microcrédit sont, parmi tant d’autres: Citygroup, UBS, la Société Généralela banque populaire, Barclays, JPmorgan… en fait elles y sont toutes, même Goldman Sachs ! Toutes sont connues pour leur singulier « travail social et solidaire ». La bonne blague.

  • Conclusion:

Ne nous leurrons pas… l’enchainement est pour tous et partout. Quelque soit notre condition, nos revenus, notre terre d’attache (je ne dis plus nationalité c’est devenu un gros mot) personne ne pourra y échapper.

« C’est notre défi: connecter le monde entier à la micro-finance… que personne ne doit être exclu du système bancaire »


Citation n°3 – la domination par l’endettement dès la révolution française

Extraits de wikiliberal sur les ASSIGNATS:

La mise en vente de 400 millions de biens nationaux et l’émission de billets portant intérêt à 5 % s’apparentaient à un emprunt forcé auprès des créanciers de l’État. Les assignats à partir de janvier 1790 sont réservés à la classe aisée.

[…]

La crise financière est aggravée vers l’été 1790 par la disparition des anciens impôts alors que les nouveaux ne rentrent pas encore, [et par] les spéculations monétaires en tout genre. Il devient dès lors tentant d’émettre 800 millions de nouveaux assignats portant sur l’ensemble des biens nationaux.

Extraits de wikipédia sur les ASSIGNATS:

Dès les premiers jours de la Terreur, le 8 septembre 1793, la non acceptation de l’assignat est déclarée passible de la peine de mort : les biens sont confisqués et le délateur récompensé. Le 13 novembre 1793, le commerce au moyen des métaux précieux est interdit. En mai 1794, toute personne qui aurait demandé en quelle monnaie le contrat serait conclu doit être condamnée à mort.

[…]

Jacques Bainville, écrivain et historien royaliste, explique lui dans son Histoire de France que la révolution française avait aggravé la crise financière par laquelle elle était née.

Cependant, sur le plan financier, [la création de l’Assignat] a empêché la mise en faillite de l’État français, contribué à la réduction de la dette et permis de trouver l’argent nécessaire au financement de la guerre dans les heures difficiles de l’an II. Et politiquement et socialement, les assignats réalisèrent surtout un important transfert de propriétés en un temps très réduit. Ainsi, les assignats attachèrent au nouveau régime tous les acquéreurs de biens nationaux, et cette nouvelle bourgeoisie foncière redoutera désormais le retour de la Monarchie.

Citation n°3:

L’aristocratie […], comme puissance politique, n’est plus. Il est donc inutile de nous en occuper désormais à ce point de vue, mais, comme propriétaires fonciers, les aristocrates sort encore dangereux pour nous, parce que leur indépendance est assurée par leurs ressources. Il nous est donc indispensable de dépouiller à tout prix l’aristocratie de ses terres. Pour arriver à ce but, la meilleure méthode est d’élever les impôts et les taxes. Cette méthode maintiendra les revenus des biens fonciers au minimum. Les aristocrates […] qui, par les goûts dont ils ont hérité, sont incapables de se contenter de peu, seront bientôt ruinés.

[…]

Sans la spéculation, l’industrie accroîtrait les capitaux privés et tendrait à relever l’agriculture en affranchissant la terre de dettes et d’hypothèques avancées par les banques agricoles. Il est essentiel que l’industrie draine toutes les richesses de la terre et que la spéculation verse entre nos mains ces mêmes richesses ainsi captées. Par ce moyen, tous […] seront jetés dans les rangs du prolétariat. Alors, [ils] se courberont devant nous pour obtenir le droit d’exister.


Comprendre le FESF et le Mécanisme Européen de Stabilité (MES)

J’en avais déjà parlé ici et, mais j’en remet une couche après la découverte d’une vidéo magistrale réalisé par Lior Chamla un digne disciple de Pierre Hillard, sur le mécanisme qui nous enchaine désormais comme de vulgaires esclaves du marché, corvéables à merci. Vidéo vue seulement 12 fois sur youtube, alors qu’elle me semble essentielle, ci-dessous.

  • Vous connaissez Klaus Regling ? Non ? Moi non plus. D’ailleurs sa fiche wikipédia est d’une pauvreté sidérante. C’est pourtant lui qui est la tête de l’instrument inter-gouvernemental qui gère le FESF (Fond Européen de Stabilité Financière). C’est un allemand, ancien du FMI et ancien commissaire européen. En gros, il fait parti de ceux qui gouvernent réellement en Europe sans avoir jamais été élu, dispose d’une totale impunité judiciaire, ne paye pas d’impôts aux Etats, etc.

  • Savez-vous que le FESF est une Société Anonyme basée au Luxembourg ? C’est-à-dire selon Wiki « ainsi dénommée car sa dénomination sociale ne révèle pas le nom des actionnaires […] Son statut protège partiellement ses actionnaires en cas de faillite. » Et qui de plus est donc soumis au droit Luxembourgeois… plutôt arrangeante.
  • Vous savez d’où il vient l’argent prêté ? Eh bien, il est emprunté sur les marchés financiers et garanti par les Etats de la zone Euro ! Je pourrais faire pareil (supposons): je vais dans une banque et j’emprunte 10 000 euros à 2% garanti par la maison de mon voisin. Je devrais donc rembourser 10 200 euros à la banque. Ensuite, je vais voir mon voisin parce qu’il a des problèmes d’argent et comme je suis super sympa je vais lui prêter les 10 200 euros. Bien sûr, je veux me faire du blé aussi, alors je lui prête à 6%. Il devra donc me rembourser 10 812 euros. Quand je rendrais l’argent à la banque, j’aurais gagné 612 euros sans rien faire.
  • Mais, car il y a un mais, le FESF prête aux Etats avec conditions imposées La condition est sine qua none du prêt. Le FESF peut demander ce qu’il veut et est juridiquement irresponsable si ce qu’il impose tourne au cauchemar (ça dépend pour qui). Par exemple, je pourrais dire à mon voisin : « je te prête de l’argent, mais tu me laisse passer une nuit avec ta femme« . Une condition du FESF ça peut par exemple être l’interdiction de réaliser un référendum… mais consiste le plus souvent en restructurations, privatisations, licenciements…
  • Mais si mon voisin n’a plus un rond et ne peut plus me rembourser, je vais être dans la mouise me direz-vous ? Eh bien non, puisque le prêt que j’ai réalisé à la banque est garanti par la maison de mon voisin. Dans ce cas, j’empoche tout de même ma commission (612 euros) et la banque prend la maison de mon voisin. Je gagne à tous les coups. C’est ça le FESF. Je l’aurais quand même bien aidé mon voisin, parce que sa femme l’aura lâché et sera dans mon pieu… ça lui fera ça de moins comme charge a supporter.

——————————————-

Mais ça c’est le passé, maintenant c’est le MES qui prend le relais dès 2013. Le FESF était quelque chose d’exceptionnel, le MES va être une structure PERMANENTE (enchainement ad vitam eternam).

  • Première différence, le MES n’est pas une société anonyme mais une institution internationale, définitivement au dessus des lois étatiques.
  • Seconde différence: le capital n’est plus seulement garanti par les Etats, mais peut aussi être libéré… c’est-à-dire que ce coup-ci, mon voisin devra me filer aussi son porte-feuille pour que j’aille emprunter à la banque.
  • Pour l’instant, les Etats doivent débourser 80 milliards d’euros libérés (cash) et garantir 620 milliards d’euros potentiels. Ceci dit, la majorité des membres du conseil des gouverneurs (du politburo ?) pourront changer ces montants en fonction des conditions économiques… ou même en fonction de leur horoscope. J’ai bien dit la majorité, pas l’unanimité… donc si quelques pays ne sont pas d’accord, ben c’est pas grave, ils vont raquer quand même.
  • Troisième différence, si ça tourne au vinaigre, c’est-à-dire si le MES ne peut pas rembourser les marchés parce qu’un Etat lui fait défaut, alors les Etats européens devront fournir au MES le capital garanti dans les 7 jours. C’est un engagement inconditionnel et irrévocable. Fissa Fissa les gars ! 7 jours pour raquer plusieurs centaines de milliards… si ça part en vrille va falloir vendre les bijoux de famille. Privatisations, Sucrage des retraites, licenciement des fonctionnaires, etc. à terme plus de police nationale, plus d’hôpitaux publics, plus d’école publique, plus d’armée nationale, plus de justice… la loi de la jungle et du plus fort quoi. Vive le Darwinisme sociétale !
  • Quatrième différence, l’argent que se fera le MES sur le dos des Etats pourra être investit… c’est-à-dire qu’il pourront aller jouer au casino. Garanti par les Etats bien sûr.
  • Cinquième différence, ceux qui pourront fourrer leur nez dans les comptes du MES devront être nommé par le MES, pas d’audit externe qui ne soit adoubé. Comme dans la mafia, le business ça reste dans la famille, juge d’instruction, magistrat, journalistes indépendants, oust, du balai, y’a rien à voir !
  • Les immunités des membres du MES sont justes sidérantes et semblables à celles du FESF. Bien sûr, ils ne sont pas élus. Faut pas déconner non plus.

NB, pour ceux qui pensent que l’euro peut encore s’effondrer, ce n’est désormais plus possible. L’euro est garanti par les biens de la collectivité. Si l’euro devait sombrer, c’est le patrimoine des Etats qui sera mis en vente. Dans le débat entre Asselineau et Mme Zaki, c’est Asselineau qui a raison. Les attaques sur l’euro n’ont été que le prétexte pour la formation du FESF et du MES, salué par les américains – même si en sous-mains ils ont contribué à affaiblir l’euro, on n’a rien sans rien. Je rappelle que près d’un tiers des commissaires européens sont passés par l’université de Georgetown, haut lieu de formation des cadres de la CIA.

Le patrimoine collectif, c’est tout ce qui nous appartient, y compris les routes, les gares ou même le territoire lui-même, comme l’apprennent les grecs à leur dépends. La Grêce doit encore mener 150 réformes, selon Le Monde du 28 octobre… et le président grecque de répliquer « vous ne pouvez pas demander plus à ces gens qui ont tout donné » Mais si mon cher, un citron ça se presse jusqu’à la dernière goutte ! Voir: La grande braderie en Grèce ! et la liste des îles grecques à vendre.

Idem en Italie

Pour creuser un peu plus, je vous invite à rechercher sur le net ce qu’est la déclaration de Montreux du 23 août 1947. Malheureusement, il est interdit de diffuser ce document et d’indiquer où le trouver… Pourtant, tout y est dit, tout était prévu depuis le début. Je dispose du document pdf. Quelqu’un de plus téméraire en a mit les extraits sur cette vidéo.


L’abrutissement des nouvelles générations 2

J’avais commencé une petite enquête anodine sur les valeurs qui étaient inculqués dans les médias aux enfants et adolescents les comparant à ce que j’avais moi-même connu plus jeune. J’ai voulu en savoir un peu plus sur ces deux chaines « Gulli » et « Canal J ». Je n’ai pas été déçu.

Images tirées d’un clip pour ado…

Ce petit montage photo provient d’un clip proposé à la jeunesse, sur le site www.ados.fr. L’histoire du clip est on ne peut plus simple: Un jeune homme à la dégaine de plouc, encapuchonné d’une peau de mouton à la démarche nonchalante et entouré de plantureuses jeunes filles au regard lubrique se rend dans un endroit secret (Un passage apparaît derrière une bibliothèque, ouvert par un adulte grassouillet au sourire concupiscent). Et là ? Eh bien c’est simple… C’est Eyes Wide Shut version « trop cool, ça déchire grave, c’est trop sexy » pour teenageurs en manque de repères et près à simuler l’accouplement pour la déconne…  dans la luxure et la souillure. Moi pudibond ? Vous rigolez ? C’est l’apprentissage de la pornographie, la perversion et l’abolition des valeurs de beau et de vrai. Avez-vous vu les références cachées au satanisme ? La poupée gonflable nue allongée sous le regard d’animaux, la chèvre, la simulation d’accouplement femme/animal ? Ça me fait penser au Noël satanique du dessin animé South Park avec les sacrifices dans le sang (très riche d’enseignements si vous avez le courage de le regarder jusqu’au bout). Pour ceux qui ne sont pas convaincus, je met ici un extrait des (rares) paroles du clip;

Decisions, between a family or a porn star
I’m alive for sports cars, live it or die, whole bar

Five girls singing in my bedroom, start my own band
They love me in my peak, but this love is fake
Everyday’s my birthday, cause bitches love cake

Mais qui est derrière ce chef d’œuvre qui marquera les temps ? Le directeur du clip est un certain Christian Lamb, dont le bagout est certain puisqu’il avait déjà travaillé avec Rihana, Madonna et Torri Amos avec qui il a tourné « Anormalement attirée par le péché » dans une église. On gagne son pain comme on peu, suivant ses allégeances on peu même plutôt vivre à l’aise…

Je n’ai pris qu’un exemple de ce site… On pourrait citer aussi Zendaya, une gamine de 15 ans que la production fait bouger le fessier en chantant « Watch me » (Mate moi) de la série « Shake it up » (Secoue le) financé par Disney… il est loin le temps de la Belle au bois dormant, et de Blanche Neige… C’est vrai que depuis la mort du fondateur, l’entreprise Disney est passée entre les mains de Michael Eisner (1984 – 2005) puis de Bob Iger (2005 – 2015).

Tiens, en passant, les deux font partie de la communauté que l’on n’a pas le droit de nommer d’après Soral. Ce qui est sympa, quand on regarde pour le dernier (Iger), c’est qu’il est membre d’une secte nommée « temple Avodah » de l’Union du judaïsme réformé. En juin dernier, Spielberg qui est le le fondateur de la Shoah Fondation, lui a remis le plus haut prix de la fondation pour « son action et son soutien au travail de la fondation, blabla, etc.« . Ceci expliquant peut être cela, être le bosse de Disney ça rapportait près de 30 millions de dollars en 2009… en 2010 45% de plus, et ainsi de suite. C’est qu’il fait bien son boulot, comme on l’a vu.

Tiens, pendant que j’y suis, même si on pourrait passer la nuit sur ce qu’est devenu Disney (pauvre Walt…) parmi les membres du directoire on trouve une certaine Sheryl Sandberg qui fait aussi parti du CEO de facebook, fait parti des 100 personnes les plus influentes du monde d’après TIME et à qui j’adresse mes sincères Shalom.

Pour revenir au site web sus-mentionné (www.ado.fr), il est édité par Lagardère Digital France, qui est aussi le propriétaire de la chaine « Gulli » à 66% et de « Canal J » à 100%. Et qui est à la tête de cette noble entreprise qui diffuse des contenus d’une telle beauté ? C’est un certain Denis Olivennes… dont le père a changé son nom qui était préalablement… Olivenstein. Sonne familier ? Ce qui est sympa avec Denis Olivenstein ou Olivennes, c’est qu’il est plein de surprises. Un ancien sympathisant de la LCR (Ligue Communiste Révolutionnaire) mais c’est aussi lui qui est à l’origine du rapport fourni à la ministre de la CULture, Albanel (qui rime avec Quenelle) et qui fourni les bases du projet HADOPI… Un autre personnage intéressant dans l’équipe Laguardère, c’est Didier Quillot un membre du Siècle

Evidemment, tout ça, c’est pour les petits blancs, dont William Pierce a fait une petite description – très partisane, certes – de l’idéologie qui est à la manoeuvre (ici !).

Pour les autres, les rebeux qui musulmanent à leur temps perdu, les islamo-racailles, il y a aussi des produits qui leurs sont spécialement dédicacés… On ne manquera pas de voir l’ineffable Booba, de son vrai nom Elie. Il affirme être un musulman… hum. Ou encore, l’inimitable « La Fouine » dont les paroles ressemblent quelques peu à du Jean Ferrat, ou du Jacques Brel, extraits:

Trafic de stupéfiants sur mon casier judiciaire
Nique sa mère le commissaire et son salaire de misère
J’ai différentes filles avec différentes mères
Et comme j’ai plein d’billets d’cent elles m’appellent « Père vert »
J’entends ce clash sur toi partout sur les ondes
Mais comme un appel à la mosquée : tu peux pas répondre
Contrôle de keufs : nique ta mère j’ai pas mes papiers
Inculpé, toi y’a qu’à la salle de sport que t’as un casier
À Paname toutes les michtonneuses te l’diront mon frère
Y’a pas qu’au tabac qu’on gratte un millionnaire
Que l’Sept-Huit m’en soit témoin : j’suis pas d’une famille aisée
J’suis plus cramé qu’un poulet braisé : va t’faire baiser
Contrôle abusif, j’baise l’État sans préservatif
Mes rebeux trouvent ça jouissif.

Chacun sa m*** vous me direz, certes, nos gamines apprennent à faire la p*** et les petits de banlieue apprennent à glorifier la violence, la vulgarité et à cracher sur la France. Mais, encore une fois, regardons d’un peu plus près. Qui est derrière cette poésie larmoyante ? Le producteur de « La Fouine », n’est autre que « Jive Records », une maison de disque qui se trouve à New York et qui produit Justin Timberlake ! Encore des mêmes produits à haute valeur ajoutée pour ados (Love Sex Magic)… « Jive Records » appartient à Sony Music, anciennement Sony-BMG. BMG comme Bertelsman (celui qui produit le Booba sus-mentionné!) et sur lequel Hilard a écrit un opuscule au titre flatteur (voir l’entretient de l’auteur ici):

Bon, ça commence à être fatiguant de toujours tomber sur les mêmes saloperies… Je vais terminer brièvement, pour éviter d’en rajouter encore et encore. Celui qui est en charge de trouver les nouvelles perles musicales au sein de Sony Music, s’appelle Clive Davis. Ce qui est drôle, c’est qu’il appartient au petit club privé « Phi Beta Kappa » et donc ses potes, sont:

– Barack Obama,

James Woosley (CIA),

Terence Malick (directeur de film),

– Bill Clinton,

Henry Paulson (Banquier et ancien secrétaire au Trésor Américain),

– Jeb Bush (le petit frère de l’autre),

Christie Hefner (l’ancienne chef de playboy et travaillant aussi pour le Centre pour le Progrès Américain, comme quoi tout est possible),

– Ben Bernanke (le boss de la Banque Fédérale Américaine),

Jack Glostone (Un sociologue idéologue qui bosse au CFR, le fameux think tank porte parole de Kissinger et Rockefeller)

etc. Si vous voulez décortiquer toute la liste des potes de Clive Davis, allez voir ici si j’y suis. Ce qu’il y a de sympa aussi chez Clive c’est qu’il s’est fait virer de CBS Record pour avoir détourner 94 000 dollars pour fêter… la Bar Mitzvah de son fils. Et oui, on ne se change pas. Pour finir,  je vous présente une petite photo de famille des « chanteurs » que cette lumière inflige à nos enfants:

 

Juste, pour le plaisir, souvenez vous à quoi ressemblait la sorcière dans blanche neige…

sorci_re_blanche_neige