LE BLOG QUI EN A RAS LE CUL – «Un peuple d'élite, sûr de lui-même et dominateur" De Gaulle

Alain Soral – janvier 2013, la contre analyse

Je continue, après mes questions restées sans réponses (ou presque) que l’on peut lire ici ou. Parce que décidément, cher Soral, vos vidéos sont passionnantes à plus d’un titre, c’est d’ailleurs les seules vidéos vraiment intéressantes du web. Et puis, parler de vos vidéos c’est aussi parler de l’actualité, d’une pierre deux coups, c’est parfait. Vous savez, j’ai 20 ans de moins que vous, pourtant vous me faites vraiment penser à moi il y a 10 ans de cela… Voyons votre vidéo du mois de janvier 2013.

D’abord, bravo pour la pédagogie, on voit que vous ne vous adressez pas à des intellectuels. Je n’aurais pas votre patience pour tout expliquer comme vous le faites. C’est l’air des temps modernes.

canapé

1- Le bon Soral

  • Vous nous dites, sur l’euro

« L’oligarchie ne lâchera pas l’euro. »

Enfin quelqu’un qui a compris la manœuvre, je vous félicite ! Jusque là, seul Asselineau l’avait compris, tandis que partout, tout le monde parle de l’effondrement de l’euro… ce qui est impossible depuis que le MES à été entériné.

  • Vous nous dites sur Torreton,

« Phillipe Torreton est le con du mois »

Rien à ajouter

  • Vous nous dites sur Depardieu,

« Soutien à Depardieu, malgré tout »

J’applaudis. Même si vous parlez de « C’est assez Torreton dans l’esprit de piétiner des morts« … Depardieu appréciera.

  • Vous nous dites sur le mariage pour tous,

« Le mariage pour tous c’est intéressant parce que c’est quelque chose qui ne correspond pas à de l’électoralisme […] c’est vraiment une injonction de l’oligarchie mondialiste pour nous amener à une autre société, à marche forcée. »

Ça mange pas de pain, c’est vrai, tout le monde est d’accord ou presque, ça coute rien… on est d’accord. Soit dit en passant, le mariage pour tous ne se fait pas au nom de la liberté comme vous le dites, mais au nom de l’égalité… comme l’enseigne la franc-maçonnerie et comme le dit le nom de votre site web.

  • Vous nous dites sur la liberté à outrance,

« Le marquis de Sade a parfaitement compris ce qu’était la liberté poussée jusqu’au bout. »

Vraiment, c’est juste magnifique. Enfin quelqu’un qui reprend les analyse de la République de Platon sur la liberté promut comme licence. 100% d’accord.

  • Vous nous parlez de René Shérer

Merci, je connaissais pas… sa bio sur wiki vaut le coup d’œil.

  • Vous nous dites sur le CDI

« Le marché mondiale nous implique [impose ?] de déréguler encore plus et de flexibiliser encore plus sinon ça va être encore pire. »

Tout-à-fait, rien de nouveau sous le soleil. FORTUNE nous informe de cela depuis déjà plusieurs années (vous savez, ceux que vous appelez les « planqués du web« ).

  • Vous nous dites sur les syndicats

« Les syndicats font leur boulot de sociaux-traitres »

Là encore, c’est vrai… ça fait longtemps qu’on le sait, mais c’est bien de le dire. J’avais d’ailleurs écris un truc à ce sujet à propos de la réforme des retraites où il s’agissait de s’aligner sur les réformes ultra-libérales chinoises.

  • Vous nous dites sur le Mali,

Tout ce qui se passe en ce moment en Afrique Centrale, Mali mais aussi Soudan, Niger, etc. est la conséquence de la déstabilisation, de la destruction de la Lybie de Khadafi.

Que dire ? Je crois qu’on l’avait tous compris, je l’ai même entendu dire par des auditeurs de France Inter… Mais c’est toujours bien de le répéter. D’ailleurs, je l’avais dit à Khadafi: si tu sautes c’est parce que tu lutte contre l’islamisme. Dictateur, mais pas très futé quand même Mouhammar… Morsi l’a bien compris. Sur le fait que la déstabilisation de l’Afrique (où la France fait le sale boulot avant d’être mise à la porte) pour donner les pleins pouvoirs à l’empire dans l’espoir de contrebalancer la Chine, tout est juste. Cela a été révélé il y a déjà 6 ans par le général américain 4 étoile, Wesley Clark. Mais c’est bien cher Soral de relayer l’info.

  • Un très bon point, vous parlez de l’affaire Allègre, du gendarme Roussel et de Dominique Baudis. Dommage que vous n’ayez pas parlé du livre du gendarme Roussel. Voilà qui est fait:
Roussel

Cliquez pour commander

  • Vous nous parlez d’une montée en puissance de guerre locales larvées:

Ce qui va amener à une guerre mondiale de basse température […] qui est en dernière instance le salut de la banque.

Oui, c’est tout-à-fait vrai. On le sait depuis longtemps puisque la chute de la Yougoslavie fut le laboratoire de ce qui se passe ici. Pour s’en sortir, il faut lutter sur deux points: l’indépendance et l’esprit de corps du peuple français.

  • Vous nous dites sur Charlie Hebdo,

[l’effondrement du nombre de lecteurs des journaux] oblige par ailleurs les actionnaires majoritaires qui possèdent et Libé et Charlie Hebdo d’incendier eux-même les locaux de Charlie Hebdo, c’est pour ça qu’on trouvera jamais les incendiaires.

C’est une accusation grave que je n’ai vu nul part. Si c’est vrai, c’est énorme.

2- Le Soral qui veut le beurre et l’argent du beurre ou le deux poids deux mesures

  • Vous nous dites, sur les droits de l’homme

« Les droits de l’homme sont le fer de lance de l’impérialisme et du colonialisme […] ça c’est la gauche maçonnique […] C’est la négation des société différentes, des sociétés traditionnelles […] quand j’entends parler des droits de l’homme je sors mon révolver. »

Vous avez grandement raison. Mais sachez que les droits de l’homme c’est aussi l’abandon du droit du sang pour le droit du sol, c’est aussi l’intégration républicaine de tout être humain à la communauté nationale quelque soit sa race, sa culture et sa religion. Là aussi vous sortez votre révolver ? Étrangement, non, au contraire, puisque vous dites:

Je ne suis pas racialiste.

C’est votre choix. Sachez tout de même, vous qui vous prétendez le pourfendeur des sujets interdits qu’il s’agit là pourtant de l’ultime sujet tabou sine die de tout débat. Vous nous dites qu’avant la seconde guerre mondiale, comme le dit le CRIF lui-même, la majorité des gens étaient plutôt antisémites… c’était aussi vrai pour la question de la race. Je vous invite à ce propos de regarder ceci ou cela… Le droit du sol en découle directement et se trouve aussi être l’enfant des lumières et de la révolution française… Le tabou de la question est aussi entretenu par les mêmes pour promouvoir le métissage. Si vous y êtes opposé vous devriez être pour le droit du sang, mais non. Même chez Etienne Chouard, on soulève très légèrement la question: « Qui est le peuple ?« . Petites réflexions pas inintéressantes. Je citerais en outre JM Lepen:

Les apprentis sorciers qui ont le projet de détruire les nations pour construire le rêve cauchemardesque du village global, l’utopie d’un monde égalitaire [et réconcilié ?] mais où tout de même il y aurait des gens plus ou moins égaux, sans différence de races, mais il y en aurait quand même qui aurait le droit de se maintenir dans leur intégrité tandis que d’autre seraient vivement invité à se métisser.

On a compris le camp pour lequel vous avez pris position, cher Soral, celui des droits de l’homme métissé, quoi que vous en disiez. Au fait, Le Pen est donc « philosémite » ??? Pourquoi pas sioniste ? Je pouffe.

  • Vous nous dites à propos du Christ,

« Le christ est l’antisémite en chef »

Pourquoi pas. Mais vous nous dites aussi que le judaïsme est une religion post-chrétienté. Peut on être contre quelque chose qui n’existe pas encore ?

  • Vous nous dites, sur comment sortir de la crise par comparaison avec les années 30,

« Ça va faire grincer des dents quand on verra quel était le modèle économique qui a trouvé toutes les solutions pour sauver ce que ni le New Deal a réussi a sauver, ni la planification stalinienne, ni le front populaire français. […] Seule une révolution nationale-socialiste nous permettra de sortir de cette crise. »

Le National-socialisme a effectivement, en l’espace de quelques années, réussi un exploit considérable en sortant l’Allemagne des ténèbres économiques, en donnant de l’emploi à tous, et en fournissant des mesures de protections sociales exemplaires aux allemands qui avaient été placés sous la botte des élites financières cosmopolites après leur défaites de la première guerre mondiale. Pourtant, vous vous contredisez encore (le contraire aurait été surprenant) en disant,

« On connait très bien les solutions pour sortir de la crise: […] protectionnisme européen. »

Vous êtes donc europophile ?? Tout comme Jean-François Kahn, que vous considérez « relativement honnête » ? Ou peut être fédéraliste-socialiste, c’est-à-dire international (plusieurs nations) socialiste ? Cela existe déjà l’internationale socialisme vous savez, vous devriez y adhérer. J’en tombe des nues… car proposer un protectionnisme européen, c’est par opposition passer sous silence le protectionnisme national. Pourtant, la plus grosse concurrence au niveau de l’emploi provient bien des pays européens. Petit exemple parmi tant d’autres: Hausse de 60% des travailleurs européens en Auvergne payés au salaire portugais: 610 euros par mois. Merci l’Europe et vive le protectionnisme européen… surtout, cerise sur le gâteau, lorsque vous parlez de,

L’alliance impériale anti-nationaliste

C’est une auto-quenelle ? Un nouveau concept.

  • Vous nous dites que le processus de domination judéo talmudique prévoit:

« La destruction de Rome, c’est-à-dire la destruction de l’église catholique et de l’occident. »

les documents que vous présentez pour étayer cette affirmation sont très convaincants. Quel dommage que vous passiez sous silence la même volonté portée par l’islam, comme on a put le comprendre entre autre en France au Bourget par les membres de l’UOIF ou l’entendre ailleurs sur la télé égyptienne… Deux poids, deux mesures.

  • Vous nous dites sur la suppression du père Noël:

« Au nom de la laïcité il faudrait enlever les sapins de Noël […] et on voit un peu partout au moment de Noël des chandeliers à sept branches fleurir dans l’espace publique alors qu’on nous interdit les sapins […] pour fêter une fête religieuse qui s’appelle Hanouka. […] Il est scandaleux que des chandeliers à sept branches fleurissent dans l’espace publique. […] Dans l’espace publique c’est intolérable, c’est une atteinte aux droits de l’homme, c’est une atteinte  l’égalitarisme républicain… »

C’est vrai que la nation française ne reconnait aucun culte, vous avez tout-à-fait raison. Soit dit en passant, il y a donc les bons droits de l’homme et les mauvais droits de l’homme ? Un peu comme le bon chasseur et le mauvais chasseur ? Mais là encore, vous passez étrangement sous silence le fait que le président Hollande qui ne souhaite pas de joyeux Noël aux chrétiens, souhaite une bonne fin de Ramadan (Aïd-el-Fitr) aux musulmans… une volonté judéo-maçonnique peut être ? Et que pensez-vous pour la même occasion de la nuit du Ramadan financée par la mairie de Paris ? Vous nous dites,

« Chaque année, ils en demandent et en obtiennent un peu plus » (la preuve par l’image):

image1

Vous nous dites aussi,

« Au nom de la laïcité on a la prise du pouvoir du monde juif sur la France […] Et bientôt, on aura plus que des symboles juifs, et notre calendrier sera entièrement soumis à Pessah, Hanouka, Rosh hashana, etc. » (la preuve par l’image):

image2

Vous voyez, même Delanoé en donne a tout le monde, vous ne devriez pas en favoriser certains au détriment des autres, ça ne fait pas très « égalité et réconciliation ». Deux poids, deux mesures…

  • Vous nous parlez de « TOP journaliste »,

J’ai été sorti de manière malhonnête et trompeuse de ce palmarès alors que j’étais le premier et de très loin. […] Je vous intime l’ordre de me remettre dans votre palmarès.

Bon, j’ai failli sortir mon kleenex. Le monde est d’une rare injustice à votre encontre, je compatis.

3- Le Soral à coté de la plaque:

  • Vous nous dites, sur l’incohérence du système

Il y a une schizophrénie totale du système, ou le  système nous prend totalement pour des imbéciles, c’est qu’aujourd’hui ils combattent au Mali ce qu’il ont sponsorisé hier en Lybie et ce qu’ils sponsorisent encore en Syrie.

Oui, tout cela n’est que du bon sens. Mais c’est quoi déjà qu’ils ont sponsorisé en Lybie et en Syrie ? le bouddhisme ? « Mon travail c’est d’avoir une analyse cohérente« … Pourtant, vous reprenez exactement le même argument que les médias de masse (que vous prétendez être incohérents) puisque selon vous, il y a les bons (modérés) et les mauvais musulmans (salafisme-fucking). C’est dommage que les mauvais sont ceux qui appliquent le Coran à la lettre…

  • Vous nous dites, sur les conflits religieux

La manipualtion ethico-religieuse est de nous faire croire que c’est une guerre entre musulmans et non-musulmans.

Ça fait 1400 ans que l’islam rêve de conquérir Rome, ça n’est donc pas nouveau. Certes, il y a manipulation, mais pas celle que vous prétendez. L’islam est un outil qui est utilisé pour ce qu’il est, ni plus ni moins. Les islamistes sont armés pour qu’on les combattent, c’est indubitable. Mais à quoi servirait d’armer les adeptes d’une secte pacifique ? A rien. L’islam n’a pas été choisi par hasard, soyez en convaincu. Votre islamophilie cache quelque chose de plus profond…

  • Vous nous dites, sur la libanisation de la France

réconciliation nationale des shiites et des chrétiens pour ne pas tomber dans le piège et la manipulation sioniste […] Les libanais comprennent très bien ce qui se passe en France en ce moment, parce qu’on est en train de libaniser la France à toute force. On a créer des tensions ethnico-religieuse pour pouvoir contrôler la France en la déstabilisant et régner par le chaos. Nous sommes dans la période pré-75, où la tension monte et les imbéciles, les gens manipulés, les gens en colère, les gens naïfs vont au conflit ethnique sans se rendre compte que tout le monde à y perdre sauf ceux qui tirent les ficelles par derrière, alors qu’au Liban ils sont passés de l’autre coté, ils ont vécu ce déchirement, cette guerre civile, cet effondrement et ils essaient de ne pas retomber dans le piège, malgré les manipulations actuelles.

C’est une analyse très séduisante, mais malheureusement bien tronquée et assez pauvre. Il se trouve que j’ai la chance aussi de connaître quelques libanais… Ce qu’ils m’ont dit n’est pas tout à fait ce que vous nous expliquez. Tout d’abord, la situation du Liban est bien différente. Petit récapitulatif que vous devriez lire:

[source] Au moyen age, les minorités rejetées par l’islam de l’empire Ottoman se sont retrouvées au Liban. Elles y vivaient dans la bonne entente. On y trouve notamment les druzes – musulmans qui rejettent la charia et sont ainsi eux-même rejetés de beaucoup de musulmans (Les druzes se sont d’ailleurs opposés de longue date à l’impérialisme musulman des turks). On y trouvait aussi des grecs orthodoxes, des arméniens et les chrétiens maronites. Contrairement à la France, homogène religieusement, le Liban a donc été de longue date le creuset de minorités religieuses oppressées parce que tolérantes face à l’empire musulman turc intolérant. Les sunnites étaient eux, très largement minoritaires. Donc votre comparaison entre la France et le Liban est déjà bidonnée dès le départ.

A partir du milieu XVIIIème siècle, les maronites (chrétiens) possédaient une majorité démographique confortable, eux qui se prétendent d’ailleurs les descendants des phéniciens de l’antiquité (donc les autochtones), contrairement aux musulmans aux racines étrangères. La population était alors d’environ un peu plus de 60% de chrétiens pour un peu moins de 40% de musulmans.

Par la suite, le Liban eut un statut préférentiel, car l’oppression de l’impérialisme musulman turc (service militaire, taxes et impôts) s’allégea quelque peu grâce à l’appui des nations occidentales qui étaient à l’époque dans leur phase d’expansion coloniale. A la fin du XIXème siècle, les chrétiens représentent près de 80% de la population libanaise… C’est le début de la période faste pour laquelle on attribuera le nom de « Petite Suisse du Proche Orient » au Liban.

Ensuite le rapport de force n’a fait que s’inverser. En cause, l’immigration, et notamment celle qui a déferlé de Palestine après la création d’Israël, un peu comme celle qui a déferlé en Europe après L’Irak, le Kossovo et aujourd’hui la Lybie et la Syrie. Et puis, il y a aussi un différentiel important dans le taux de natalité (Une enquête de 1959 montre par exemple un taux de natalité de 125‰ pour les chrétiens et 210‰ pour les musulmans). Résultats des courses, aujourd’hui, le rapport de force s’est inversé: 40% de chrétiens et 60% de musulmans… Les musulmans ne sont d’ailleurs plus les druzes pour la grande majorité, mais les bons soldats sunnites et chiites de l’impérialisme islamique. De là à dire qu’il y a un lien de cause à effet avec la situation du Liban…

Pour finir, une fois n’est pas coutume, je laisserais la parole au Sénat (qui ne fait pas que de la merde). Juste pour montrer que ce qui se passe au Liban, vient surtout de l’immigration et en particulier de l’immigration musulmane… les libanais, ce qu’ils pensent c’est qu’on devrait surtout ne pas faire la même erreur qu’eux et faire un peu de ménage à la maison par la méthode du coup de balai (mais cela vous a probablement échappé lors de votre séjour au Liban).

La paupérisation de la société est aggravée par la présence accrue de travailleurs immigrés qui acceptent des rémunérations moins importantes que les Libanais (environ 100 dollars par mois).

La baisse de la fécondité aidant, notamment dans les communautés chrétiennes, le nombre des travailleurs immigrés peut être estimé à 800 000 personnes : des Syriens (en particulier pour des travaux agricoles) ou des Egyptiens, mais aussi des Srilankais ou des Philippins.

La population immigrée, qui ainsi représente près du cinquième des Libanais, est le produit d’un nomadisme professionnel, facilité par la perméabilité de la frontière syro-libanaise.

Pour l’essentiel, les flux migratoires ne sont pas maîtrisés, car, si la carte de travail est en principe requise, les contrôles de l’administration sont quasiment inexistants.

Terre de passage et d’invasion, le Liban est devenu un pays d’immigration où la présence massive de travailleurs syriens consolide l’interpénétration, l’osmose entre la Syrie et le Liban. Certains ont pu même parler de  » colonisation  » du Liban, dans la mesure où ces nouveaux arrivants auront la tentation de s’y installer définitivement.

Finalement, ce que vous dites, on l’entend tous les jours sur France Inter: Vous passez sous silence l’immigration musulmane incontrôlée en France comme au Liban et affirmez qu’il n’y a pas de problèmes entre l’islam et la civilisation occidentale, mais seulement entre les extrémistes de chaque bord… Soral, France Inter, même combat ? Pour l’anecdote, tapez « France Inter 99 » sur google.

  • A propos de votre pote, le général Michel Aoun à qui vous avez rendu visite

…celui qui tend la main à Nasrallah. Pour bien comprendre votre duplicité (ou votre ignorance), revenons sur un fait historique. Comme le dit Thierry Meyssan, Le meurtre du premier ministre libanais Harriri a été suivi de près par les israëliens. Son meurtre a été utilisé à l’époque, entre autre, pour renverser le gouvernement syrien (et maintenant l’Iran) en l’accusant d’être le commanditaire du meurtre… et en organisant une grand messe judiciaire internationale qui a lamentablement capotée en 2006. C’était le projet atlantico-sioniste. Or que dit Aoun ? Il prétend que se sont bien les syriens qui sont derrière le coup, comme un bon petit soldat sioniste.

Ce qui est drôle, c’est surtout durant la guerre contre l’Irak. Hafez el-Assad baisse son froc et s’allie aux ricains. Les ricains lui laissent les mains libres pour envahir le Liban… Aoun est exfiltré par la DGSE (on ne sacrifie pas un pion si précieux). Après 15 ans d’exil en France, sa carrière politique est terminée. Pourtant, il revient sur le devant de la scène. Commandité par qui ? Financé par qui ? Les mouvements de résistance, c’est un peu comme la carte cachée dans la manche du tricheur, il la sort au moment opportun. Aoun fonda le CPL en 1992 pour s’opposer à la Syrie. Comme toujours, les mouvements de résistances sont mis en sourdine jusqu’à ce que le système ait besoin d’eux… C’est ainsi qu’Aoun reprend du service en 2005 en s’alliant avec les anti-syriens… les pièces du puzzle s’emboitent, l’agenda est parfais. Vous, Soral, le grand stratège, vous n’y voyez rien ?

  • Maurice Gaudelier,vous ne comprenez pas ce que dit ce type ? C’est pourtant énorme:

« La loi efface père et mère pour mettre « parent », et cet englobant parent, c’est une abstraction […] le mot parent va non seulement effacer la différence des sexes, mais effacer la différence des générations, on évolue. »

C’est incroyable que vous n’ayez pas bondi à ces paroles ! C’est un pur exemple de novlangue ! Ce type pourrait jouer le rôle de Syme, l’ami de Winston Smith dans 1984. Le gars qui dans le roman d’Orwell, travaillait à la 11ème édition du dictionnaire novlangue dont l’objectif est de réduire le nombre de mots disponible… C’est exactement ce qu’il prétend faire ! Et puis, tout de même, je trouve Gaudelier beaucoup plus clair que vous lorsque vous dites que la vision des Lumières est,

« la négation de l’unité cosmique et de l’harmonie cosmique, la négation de la transcendance authentique »

Vous me faites pensez à la « liberté de pensée cosmique vers un nouvel age réminiscent« . En tout cas, merci vous m’avez fait bien rire.

  • Vous nous parlez de musulmans christianophiles,

« Jamais aucun musulman ne s’en ait prit au symboles chrétiens »

On ne vit pas sur la même planète, c’est sûr… Le web en est rempli, exemples en France ici, ou , ou encore ici, en Bosnie, en Lybie, en Arabie Saoudite… Encore des bouddhistes, très certainement.

  • Sur la réforme de l’islam – l’énorme bourde soralienne

Ce qu’il y a de marrant, c’est que vous n’aimez pas officiellement les musulmans qui suivent le coran à la lettre (salafiste-fucking), on pourrait croire que votre point de vue c’est qu’il y a des passages dans le coran qu’il faudrait donc abroger ou adoucir… (je n’y crois pas, à mon avis y’a pas grand chose à récupérer de cette religion, mais bon, pourquoi pas). Mais non, pour vous:

Les frères musulmans sont des réformateurs de l’islam, donc qui amène aussi au Vatican II de l’islam

Je vous est rarement vu dire quelque chose qui soit autant à coté de la plaque. Les frères musulmans promouvoir la réforme de l’islam ? J’en viendrais presque a ressentir un peu de pitié à votre égard. Sachez déjà que comme vous, Hassan al Banna, le fondateur des frères musulmans est un coraniste et se méfie des hadiths.

Retour historique: un des rares mouvement musulman qui a voulu mettre une petite dose de philosophie et de logique dans l’islam, les mutazilites, furent éliminés consciencieusement et leurs livres brûlés au moyen age… Ils voulaient un peu plus d’humanité dans l’islam, voilà ce qui leur en a couté. Faut dire aussi qu’à partir du moment où les musulmans ont eu le droit de penser, il y a eu pas mal d’apostasies. Il fallu vite faire machine arrière. Le mouvement théologique qui répondit au mutazilisme fut le ash’arisme… Pour eux le Coran n’a pas été créé, il est incréé et parfait. Il ne peut donc pas y avoir de réforme. Ils récusèrent aussi toute tentative intellectuelle humaine de pouvoir comprendre le monde. Or Hassan al Banna est un Ash’ari. Vous racontez donc n’importe quoi. Les frères musulmans n’ont jamais fait et ne ferons jamais la promotion de la moindre réforme en islam. Votre connaissance du sujet laisse vraiment à désirer.

En fait, les seuls à accuser, comme vous, les frères musulmans de bid’ah (c’est-à-dire d’innovation théologique) se sont les va-en-guerre jusqu’au boutisme qui n’acceptent pas de reconnaître la légitimité des urnes et qui pensent que l’on ne peut prendre le pouvoir que par les armes, c’est-à-dire les djihadistes. Soit dit en passant, les frères musulmans n’ont pas vraiment donné de garanties que la démocratie serait toujours d’actualité une fois au pouvoir… Vous avez donc, cher Soral, le même discours que les salafistes djihadistes sur ce point en accusant les frères musulmans de réformateurs. C’est plutôt intéressant. Mais ne vous inquiétez pas, la réforme de l’islam n’aura pas lieu, il sera toujours enseigné:

Ils aimeraient vous voir mécréants comme ils ont mécrus: alors vous seriez tous égaux ! [et réconcilié ? (sic)] Ne prenez donc pas d’alliés parmi eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier d’Allah. Mais s’ils tournent le dos [ne jamais tourner le dos à un musulman]  saisissez-les alors, et tuez les où que vous les trouviez. Sourate An’Nisa, verset 89.

  • Vous nous parlez de l’institut du monde arabe et de son nouveau président: Jack Lang

Il devrait y avoir à la tête de l’institut du monde arabe, un arabisant musulman, c’est le minimum.

Tout d’abord, ne vous inquiétez pas, ça va venir des arabes musulmans à la tête d’institutions publiques. Hormis le fait que l’on s’en fout royal que Jack Lang soit à l’Institut du monde arabe (c’est toujours l’histoire la bande de copains judéo-maçonnique qui squattent le pouvoir et se refilent entre eux les postes juteux), ce qui est intéressant c’est plutôt votre silence quand aux ouvrages djihadistes en libre service et mis à disposition aux frais du contribuables à l’Institut du monde arabe. Voir par exemple, ici, , ici aussi ou encore là. Bon, on dira que c’est un oubli de votre part…

4- L’islamophobe du mois (soignez les tous !)

Je vais donc compléter votre rubrique « L’antisémite du mois » par le volet islam. C’est un peu comme avec le judaïsme, les plus grands penseurs bercés par l’islam sont souvent islamophobes. Cependant, bien souvent pour éviter de se faire lyncher, ils le gardent pour eux. Un peu comme Avérroès qui a du s’exiler, pas même pour avoir remis en cause la doctrine islamique, mais pour avoir fait la part belle à la philosophie. Soral, vous nous dites que,

« On ne peut pas être juif et philosophe, il faut choisir »

En islam, c’est pareil. Voilà donc ce que pensait quelques personnes dont le point de vue peut être intéressant de connaître,

Churchill, premier ministre anglais durant la seconde guerre mondiale:

Sir_Winston_S_Churchill

« Combien effrayantes sont les malédictions que le mahométanisme fait reposer sur ses fidèles ! Outre la frénésie fanatique, qui est aussi dangereuse pour l’homme que la peur de l’eau pour le chien, on y trouve une terrible apathie fataliste.
Les effets sont patents dans certains pays. Habitudes imprévoyantes, systèmes agricoles aberrants, lenteur des méthodes commerciales, et insécurité de la propriété se retrouvent partout où les adeptes du Prophète gouvernent ou vivent.
Un sensualisme avilissant dépouille la vie de sa grâce et de sa distinction, ensuite de sa dignité et de sa sainteté. Le fait que dans la loi mahométane toute femme, qu’elle soit enfant, épouse ou concubine doive appartenir à un homme comme son entière propriété, ne fait que repousser l’extinction totale de l’esclavage au jour où l’Islam aura cessé d’être un pouvoir important parmi les hommes.
Certains musulmans peuvent montrer de splendides qualités, mais l’influence de la religion paralyse le développement social de ceux qui la suivent. Aucune force aussi rétrograde n’existe dans le monde.
Loin d’être moribond le mahométanisme est une foi militante et prosélyte. Il s’est déjà répandu partout en Afrique centrale, attirant de courageux guerriers pour chaque avancée et partout où la chrétienté n’est pas protégée par les armes puissantes de la science, science contre laquelle elle a vainement luttée, la civilisation de l’Europe moderne peut s’écrouler, comme s’est écroulée la civilisation de la Rome antique. »

Omar Khayyam, savant et poète persan de renommée internationale et apprécié pour sa verve et sa libre pensée qui a vécu entre le IXème et Xème siècle.

AVT_Omar-Hayyam_3560

« Referme ton Coran. Pense et regarde librement le ciel et la terre. »

Difficile de dire plus sans se faire lapider en terre musulmane.

Gustav Flaubert, un des plus grand écrivain français avec Hugo, Balzac et Zola au XIXème siècle.

Flaubert

« Je demande, au nom de l’humanité, à ce qu’on broie la Pierre-Noire, pour en jeter les cendres au vent, à ce qu’on détruise la Mecque, et que l’on souille la tombe de Mahomet. Ce serait le moyen de démoraliser le Fanatisme. »

Charles Maurras, dont Égalité et Réconciliation fait l’hommage:

index

« Cette mosquée en plein Paris ne me dit rien de bon (…) s’il y a un réveil de l’Islam, et je ne crois pas que l’on puisse en douter, un trophée de la foi coranique sur cette colline Sainte-Geneviève où tous les plus grands docteurs de la chrétienté enseignèrent contre l’islam représente plus qu’une offense à notre passé: une menace pour notre avenir. »

Décidément, Soral, vous voulez le beurre et l’argent du beurre…

Taslima Nasreen, née musulmane au Bangladesh (parce que lorsque l’on nait de parents musulmans, on n’a pas le choix, on est musulman) médecin, écrivain. Elle dut se réfugier en occident pour se protéger d’une condamnation à mort après avoir critiqué l’islam.

Taslima_Nasreen

« Il peut y avoir des musulmans modérés, mais l’Islam par lui-même n’est pas modéré »

5- Le racialiste du mois (soignez les tous !)

Pour vous faire plaisir, cher Soral, vous qui n’êtes pas racialiste, voici donc quelques individus qu’il serait de bon ton de critiquer plus sévèrement.

Léopold Sédar Sehghor – Premier président de la République Sénégalaise, membre de l’académie française.

6048ff4e8cb07aa60b6777b6f7384d52-2

« L’émotion est nègre et la raison est hellène. »

Emmanuel Kant – philosophe allemand, comme vous le dites, cher Soral, au-dessus de Kant, il n’y a rien.

images

« La nature n’a doté le nègre d’Afrique d’aucun sentiment qui ne s’élève au-dessus de la niaiserie(…) Les Noirs (…) sont si bavards qu’il faut les séparer et les disperser à coups de bâton. »

Montesquieu – Celui qui fut à l’origine de la théorie sur « le principe de la séparation des pouvoirs » pour une société juste et humaine et que vous préférez à Voltaire.

Montesquieu_1

« On ne peut se mettre dans l’idée que Dieu, qui est un être sage, ait mis une âme, surtout une âme bonne, dans un corps tout noir. (…) Il est impossible que nous supposions que ces gens-là soient des hommes, on commencerait à croire que nous ne sommes pas nous mêmes chrétiens. » Montesquieu (dans « L’esprit des Lois » – 1748).

Abraham Lincoln – Premier Président républicain des États-Unis, il signa le 13ème amendement de la constitution américaine pour l’abolition de l’esclavage.

6a00d8341bf67c53ef016766580e1d970b-800wi

« L’égalité des noirs ! Balivernes ! Pendant combien de temps encore, sous le gouvernement d’un Dieu assez grand pour créer et diriger l’univers, y aura-t-il des fripons pour colporter, et des imbéciles pour reprendre, des propos d’une démagogie aussi basse. »

Claude Lévi-Strauss – ethnologue et anthropologue français, membre de l’académie des sciences et professeur honoraire au collège de France. Bon désolé, c’est un juif, mais il a tout de même des choses intéressantes à dire (si si).

levi_strauss

« La simple proclamation de l’égalité naturelle entre tous les hommes et de la fraternité qui doit les unir, sans distinction de races ou de cultures, a quelque chose de décevant pour l’esprit, parce qu’elle néglige une diversité de fait, qui s’oppose à l’observation. »

Général De Gaulle – pas besoin de faire les présentation

igaulle001p1

Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine, et de religion chrétienne.

Karl Marx,  de son vrai nom Mordechai Levy, votre mentor… auteur du Capital, etc.

Osho-on-karl-marx

“Je ne pense pas que les noirs aient une âme, tant il est vrai qu’ils ne peuvent être associés à aucune structure appelée civilisation. »

James Dewey Watson – Prix Nobel de médecine pour sa co-découverte de la molécule d’ADN.

jameswatsonDM1710_468x523

Il déclara dans le journal britannique le Sunday Times qu’il était,

fondamentalement pessimiste quant à l’avenir de l’Afrique [parce que] toutes nos politiques d’aide sont fondées sur le fait que leur intelligence [celles des Africains] est la même que la nôtre [Occidentaux] alors que tous les tests disent que ce n’est pas vraiment le cas. [son espoir est que]  tous les hommes sont égaux [mais] les gens qui ont eu affaire à des employés noirs se sont rendu compte que ce n’est pas vrai »

Bien sûr, à la suite de cette déclaration il fut viré et mis en retraite, heureusement.

6- Conclusion

Je garde le meilleur pour la fin, vous nous dites:

« Ils seront face à des contradictions insurmontables, ce qui n’est pas tout-à-fait mon cas »

Un peu d’humour, ça fait toujours plaisir, car « ce qui est terrible avec la vérité, c’est que quand on la cherche, on la trouve« . CQFD. Comme vous le dites de Renaud Camus, « Je pense qu’il ne m’a pas répondu parce qu’il sait que j’ai parfaitement raison. » et de vous citer, citant Camus qui cite Giscard : « le dogme de l’inexistence des races a été proclamé pour faire plaisir aux Juifs qui devenaient nerveux dans les années 70« .

[EDIT: petit schéma pour la réponse au premier commentaire sur l’évolution d’un dogme religieux]Evoltution religion

13 Réponses

  1. Erevis

    Salut Hanoho,

    Je ne m’y connais pas du tout au niveau religieux. Pourrais-tu faire un rapide historique (comme tu l’as fait avec les mutazilites) sur l’évolution de l’islam et de tous ses courants. Parce qu’avec toutes ces confessions différentes je ne m’y retrouve pas du tout (d’ailleurs c’est un peu pareil avec le christianisme) .

    Ca me chagrine de devoir mettre tant de personnes dans le même sac quand il est question de savoir si l’islam les rend « ennemies » de la nation ou pas.

    Et juste pour savoir, certains nationaux socialistes se moquent de la chrétienté d’aujourd’hui. Peut être que le christianisme était plus païen fût un temps ? Parce que j’ai envie de redevenir catholique, tout du moins chrétien, mais le coup du « Si quelqu’un te gifle sur la joue droite, tend lui aussi l’autre », ça me perturbe un peu. Donc peut être que le christianisme d’aujourd’hui n’est pas tout à fait celui d’hier. Sait-on jamais. Je n’ai pas envie de renier l’histoire de la France, ni mes origines, donc je n’ai pas spécialement envie de me tourner vers le paganisme. C’est un gros programme. :p

    http://www.pasaj.ch/si-quelqu-un-te-gifle-sur-la-joue-droite-tends-lui-aussi-l-autre-mt-5-39-.-article73.html

    Bonne continuation

    mars 14, 2013 à 4:43

    • la question est vaste et demanderait plusieurs articles. En fait, pour faire plus simple, les religions sont des doctrines qui sont basées sur l’existence d’un être supérieur et dont les règles sont enseignées par des textes saints que tout disciple de la dite religion doit (ou devrait) suivre. Mis à part l’existence d’un être supérieur, rien ne distingue une religion d’une doctrine politique. Elles toutes leur point de vue sur la société et sur les relations qui devraient régner entre individus, tout comme le socialisme, le libéralisme, etc. ont leur point de vue sur la question. La première remarque qui s’impose c’est que toute religion en voulant déterminer le rôle de chaque individu dans la société est en soit hautement politique et l’idée d’une séparation religion/politique est une vaste farce puisque par essence une religion est politique.

      Effectivement, il existe de nombreux courants, et plus une religion est ancienne et répandue, plus il existe de courants différents. En soit, c’est simple à comprendre. Le fondateur d’une religion fournit les bases du dogme que les disciples suivants affinent tout au long de l’histoire en fonction de leur vécu et de leur ressenti. Il s’en suit des divergences et donc des schismes en fonction des intérêts de chacun qui vont modifier pour les disciples qui se réclament du schisme leur conception du monde et leur rapport à autrui.

      En fait, en fonction du temps, des divergences inconciliables vont apparaître entre les membres d’une même religion. (voir croquis dessiné rapidement sur un comptoir de bar qui représente un exemple abstrait). Ces religions amènent invariablement des guerres (catholiques/protestants – sunnites/chiites, etc.) et certains de ces mouvements seront éradiqué considérer postérieurement comme hérétique par les vainqueurs… comme les mutazilites.

      Mon avis est que l’on doit juger une religion sur ses textes fondateurs et ne pas cautionner une religion sur le simple fait que parmi ses adeptes il s’en trouvent qui témoignent de valeurs compatibles avec les nôtres. En effet, on pourra toujours trouver un membre d’une religion qui sera d’accord avec nous, d’autant plus qu’il existe de nombreuses variantes du dogme d’origine…

      mars 14, 2013 à 1:47

    • Salut Hanoho

      Si vous voulez un peu parler de religion e en particulier de catholicisme version traditionnelle prenez contact avec le propriétaire du blog Eschaton.ch

      C’est aussi une personne qui est revenu à la chrétienté en passant par le protestantisme, le catholicisme moderne et a opté pour le catholicisme tradionnelle.

      Bien à Vous et bonne recherche !

      mars 15, 2013 à 4:47

      • Salut le voyageur du net,

        Qu’on me foute la paix avec les religions. Si certains veulent retrouver leur « liberté de penser cosmique » grand bien leur fasse. Ce n’est pas parce que je suis de culture gréco-latine et chrétienne que je milite pour le retour d’une église forte, bien au contraire. Certes il m’est arrivé de retourner à la messe de Noël, pour retrouver cette ambiance folklorique que j’avais connu enfant, sorte de nostalgie enfantine et innocente. Mais à chaque fois, je me promet qu’on ne m’y reprendra plus tellement je me sens pétrifié devant l’absurdité du culte. La religion, j’en ait fait le tour. Il se trouve que la République Tchèque est le seul pays au monde (à ce que je sache) où les athées sont majoritaires, il se trouve aussi que c’est un des pays où il fait très bon vivre.

        Je rajouterais que j’ai bien conscience que le commun des mortels ne peut vivre sans religion, au sens ou nous sommes des proies apeurées par nature. Ainsi est la nature de l’homme qui comme le cheval préfère la domestication rassurante d’un dieu tutélaire à la liberté de conscience. Ainsi, vient la théorie qui me semble juste qui stipule qu’une absence de religion implique la décadence d’une société. Un de mes amis me demandait, « si Dieu n’existe pas, qu’est-ce qui m’empêche de te tuer pour prendre tes biens ?« . Là est le problème. Le jour où l’homme trouvera le bonheur dans le bonheur de son prochain, il n’aura plus besoin de Dieu.

        Il n’empêche, que je me considère suffisamment lucide pour accepter mes faiblesses sans ressentir le besoin d’un secours divin. Hérétique je suis, hérétique je resterais. Âmes faibles s’abstenir de l’athéisme. Soit dit en passant, je conserverais une analyse purement scientifique jusqu’au bout: puisque l’on ne peut pas démontrer l’existence de Dieu, tout comme on ne peut pas démontrer son inexistence, je me contente d’être agnostique. Logique oblige.

        Sans rancune.

        mars 15, 2013 à 5:22

  2. nexus

    Vous êtes à côté de la plaque. Certaines critiques sont pertinentes, d’autres font penser au travail d’un certain Jean Robin. Quand on reprend quelqu’un sur des détails, on manque le tout. Pour faire simple, ce que fait Soral, c’est qu’il utilise plusieurs grilles d’analyse. Or, certaines se contredisent effectivement, mais ce qui est intéressant, c’est le résultat applicable que l’on en ressort. Soral est à la recherche de la vérité et il ne veut pas se refermer sur une seule grille de lecture et un seul angle d’analyse. Ni, non plus, enfermer ses suiveurs dans le dogmatisme.

    Cependant, Soral ne fait jamais d’analyse raciale, probablement pour éviter de donner un trop gros angle d’attaque aux antifas qui l’attaquent. Sur ce point, je vous rejoins, mais il faut comprendre qu’il y a une dualité métissage forcé/réaction forte que Soral n’analyse justement pas. Comme on n’a pas la force de résister à ce brassage forcé (immigration imposée), Soral essaye de résister au conflit. Mais ce faisant, il rend service au Système. Car conflit ou metissage accepté, le système est gagnant. S’allier avec les musulmans pour fermer les vannes, je ne pense pas que ce soit jouable, ça reviendrait à une élection de Marine Le Pen, ce que le système ne laissera pas faire, à moins d’une allégeance totale au judaïsme.

    L’islam est impur, tout comme l’Eglise, mais pas pour les raisons que vous prônez. Le Divin est une nécessité, non par peur du vide, mais simplement par le fait que sans ça, il ne servirait à rien de vouloir faire le bien. Il nous suffirait de dire merde, rejoindre une banque juifs et d’être tous riches, avec notre niveau de conscience économique plus élevé, ça ne serait pas dur à faire, et ça nous éviterait de nous battre comme des cons sur internet. L’Eglise avec le débat Marcion-Tertullien réussit le prodige d’une infiltration par les idées judaiques. L’Islam ne remet pas cette infiltration en question, mais banalise les évangiles. Il est donc pire. C’est un judaisme arabe un brin plus moral dans ses textes.

    On peut prouver, avec le fait que le christianisme originel n’était pas une religion, que la religion est un dogme qui éloigne de la communion avec une certaine force supérieure, qu’on n’est d’ailleurs pas obligé de prier ou de vénérer.

    Ça, c’est une critique construite, je ne sors pas trois phrases et dis regardez, regardez! Non, je regarde le message général et la démarche et je fais une synthèse. Soit vous n’avez pas cette qualité (virile), soit vous faite exprès par dogmatisme ou par haine. Cherchez la vérité, et vous sortirez de l’argumentation stérile. Inutile de répondre, je ne débattrai pas, tout les éléments de réponse à ce que vous diriez sont suggérés par ce message.

    En espérant vous voir plus éclairé.

    mars 21, 2013 à 3:16

    • Ahahah, merci c’était drôle.
      Puisque le débat est inutile (c’est vous qui le dite), je vais me contenter de vous adresser les salutations du gars à coté de la plaque que votre grand sens du discernement et vos histoires de pureté et de nécessité de la religion pour faire le bien (?!) n’a malheureusement pas éclairé. Je ne suis qu’un être qui manque de virilité, haineux et dogmatique comme vous l’avez deviné.
      Ciao

      mars 21, 2013 à 3:41

  3. J’avoue que ce billet m’a éclairé sur les limites de Soral et d’ailleurs je commence à en revenir peu à peu. Mais je ne parviens pas à être racialiste. Je peux concevoir que l’Europe soit de race blanche mais je ne vois pas comment on pourrait y revenir aujourd’hui? Faudra-t-il tous tuer tous les impures? Il est vrai que l’Islam est un livre de haine (je l’ai lu) et de colère contre les mécréants. Il est vrai que la matrice des religions est le judaïsme. Il est vrai que le judaïsme instrumentalise l’Islam a son profit pour mieux le détruire. Moi je crois que le projet est de jeter tout le monde contre tout le monde pour régner sur les restes après…Alors je me dis que résister avec des musulmans ce devrait être possible même si au final leur projet sera de nous détruire ensuite. Et nous? Que ferions-nous si nous gagnons? on rejetterait tout le monde à la mer? On esclavagiserait les survivants? Je n’ai pas encore de réponse à ce questionnement intime.

    Tout le monde sait que diviser pour régner est une technique de domination alors pourquoi ne pas croire qu’ils instrumentalisent vraiment la haine entre les arabes et les blancs pour faire court, tout en étant du côté de la défense des immigrés! Le suprémacisme juif peut s’appuyer sur les deux côtés de la réalité pour la manipuler non? Depuis 5400 ans ils ont eu le temps de peaufiner leur tactique non?
    En fait je crois bien qu’on est tous manipulés et finalement on en arrive à diviser la résistance nationale qui s’écharpe sur l’acceptation du racialisme ou pas. Je ne veux pas être raciste moi!

    Bref j’avoue que ma religion n’est pas faite sur ce thème (sic). Je suis aussi agnostique sans être irrémédiablement athée car je n’ai pas la preuve que Dieu n’existe pas, mais je ne pense pas que ce soit celui dont on nous rabâche les oreilles! Les trois religions du livre se réfèrent toutes au même Dieu ce qui les discréditent pour moi. Des fois je ne sais plus où j’en suis. J’ai vu les identitaires et la LDJ marcher ensemble de même que l’English defense league est allié au juif…De tous côtés on trouve des juifs et l’on sent que ce n’est pas pour notre bien. Alors si finalement la vérité n’était pas là? Si finalement le seul et unique ennemi de l’humanité était le judaïsme et donc ceux qui se revendiquent juifs. Tout simplement. On pourrait déjà s’allier contre eux avec les musulmans même si ceux-ci, avatar du judaïsme, sont aussi travaillés en profondeur comme les chrétiens sionistes.

    Elle est où notre voie finalement? Défendre la race blanche coûte que coûte? Défendre l’humanité? Défendre Dieu? J’avoue que je n’ai pas de réponses mais je cherche vraiment…

    Merci pour le boulot de décryptage mené avec finesse et intelligence.

    mars 22, 2013 à 3:26

    • Je me pose à peu près les mêmes questions…
      Quand je suis perdu, je reviens aux bases. L’essentiel, c’est sa famille proche, puis la famille par alliance, puis ses amis, puis son village ou son quartier, puis ceux de la même race, ceux de la même culture, etc.

      Pour tout dire, je crois que le problème de l’humanité c’est l’humanité elle même. Je commence à penser comme Céline à l’aube de son dernier voyage lorsqu’il disait en substance qu’il n’attendait plus qu’une seule chose, c’est que l’humanité périsse de sa propre main.

      Le judaïsme n’est qu’une secte d’élite qui a réussi. D’autres ont essayé de reproduire leur schéma et n’ont pas aussi bien réussi, parce que notamment ils sont beaucoup plus récents. Depuis l’antiquité il a toujours existé des société à mystères dont l’objectif est de coopter des individus qui possèdent du pouvoir pour régner dans l’ombre. La scientologie est l’exemple le plus récent. Le judaïsme, c’est exactement ça. Un peuple d’élu qui sélectionne avec grandes précautions ceux qui peuvent entrer dans leurs cercles, ceux qui se considèrent comme supérieur au reste de l’humanité non élue et qui transmettent leur pouvoir par la filiation. Il est fort possible que le christianisme ait été fabriqué pour répondre à cette menace, pour mettre tous les êtres humains sur un pied d’égalité à travers son universalisme. Il aussi est fort possible que l’islam ait été la réponse judaïque à la chrétienté, en utilisant un faux universalisme, à savoir des êtres supérieurs (musulmans) chargés de soumettre des êtres inférieurs (mécréants) sous la tutelle hébraïque (comme on le voit d’ailleurs beaucoup aujourd’hui).

      Quand aux races, j’ai bien étudié la théorie de l’évolution. Si l’on accepte le postulat que les êtres vivants s’adaptent à leur environnement, alors regardons les choses en face: les blancs et les asiatiques ont peuplé les zones froides, les noirs les zones tropicales. Pour qu’une espèce survive en zone froide, il faut qu’elle fasse peu d’enfants (pour les nourrir et les éduquer convenablement), qu’elle adapte son environnement en construisant et en prévoyant l’avenir (constitution de réserves pour l’hiver, maisons, commerce, approvisionnement, établissement de calendriers, etc.) En zone tropicale, la survie d’une espèce qui n’a qu’à se baisser pour récupérer des fruits provient plus d’une multiplication des partenaires sexuels et ainsi de la progénitures qui peut d’ailleurs être laissée à elle-même sans requérir de soins particuliers. Étrangement, c’est statistiquement ce que l’on observe. En zone tropicale, la survit de la descendance d’un individu provient aussi moins de la coopération nécessaire pour affronter les éléments qu’en une lutte guerrière pour acquérir le pouvoir…

      Quand à revenir à une Europe blanche, je crois, (mais je suis assez fataliste) que c’est une utopie et que nous finirons en esclavage ou sous la lame d’un coupe-coupe. Nous vivons une époque charnière dans l’histoire de l’humanité: la fin d’une civilisation. Les nations naissent et meurent, les civilisations naissent et meurent, les races naissent et meurent. Les seuls a résister encore aujourd’hui sont les asiatiques. Peut être s’en sortiront-ils mieux que nous. Dans tous les cas, l’histoire reste à écrire et rien n’est perdu. Je ne vois pas trop comment inverser la vapeur ceci dit.

      Merci pour ce commentaire.

      NB, pour le coup de la LDJ qui manifeste avec les identitaires, je trouve ça tout-à-fait logique. La LDJ se sont les pauvres petits juifs qui s’en sont pris plein la tronche depuis toujours. Soral a raison sur ce point: l’oligarchie juive est prête a sacrifier les membres de sa communauté (les idiots juifs utiles si on veut) pour se parer du voile victimaire. Il ne fait pas bon être petit juif citoyen en France aujourd’hui, la LDJ joue parfaitement son rôle sans comprendre qu’ils sont le dindon de la farce. Parce que l’oligarchie juive aux commande leur crache dessus et les laissera crever le moment venu en criant à l’anti-termitisme bien évidemment.

      mars 22, 2013 à 4:18

      • bonjour Hanoho, je découvre votre blog à l’instant. Sur le fond, mettons que je suis majoritairement d’accord, mais c’est surtout sur la forme que j’aime. je vois que vous cherchez vraiment la vérité, que vous êtes capable de changer d’avis, bref, que vous êtes honnête intellectuellement, sans surmoi idélogique. Pour ma part, j’ai (momentanément ?) perdu courage de perseverer dans le blogging. Du coup, ça me remonte le moral de voir qu’il existe des gens comme vous. Au plaisir de vous lire !

        mars 28, 2013 à 8:39

      • Merci beaucoup pour ces encouragements. Je ne passe pas si souvent sur net que ça, mais j’y écris ce qui me passe par la tête… Et j’essaye surtout de comprendre ce qui se passe autour de nous, ce qui n’est pas toujours évident. Il y en a d’autres qui ont la même démarche !
        A bientôt j’espère

        avril 1, 2013 à 5:26

  4. Raquette de tennis

    Auto quenelle parce que Soral parle de protectionnisme européen ? Es tu stupide ou fait tu semblant de ne rien comprendre ?
    Si le terme porte a confusion, tu vas pas non plus faire chier le monde et décridibiliser Soral pour ça. Il est EVIDENT si on ecoute de maniere consistente Soral, que « protectionnisme européen » voulait ici dire protectionisme CONTRE l’europe, meme si la formulation est mauvaise. C’est logique puisque c’est la ligne économique du FN que Soral soutient (il ne soutient QUE la ligne économique) et que Florian Filipo exlique clairement.

    mai 27, 2013 à 2:32

    • Ça c’est du commentaire, qu’il est bon

      « protectionnisme européen » voulait ici dire protectionisme CONTRE l’europe »
      😀 En plus ça m’a fait rire

      bises

      mai 27, 2013 à 9:26

  5. Marie P-P

    Bonjour et merci pour ces commentaires… Je découvre le blog. Comme beaucoup j’essaie de comprendre… et votre blog peut m’aider à nuancer les analyses des « dissidents » (étonnamment peu de dissidentes) souvent pertinents et « beaux » : Asselineau, Chouard, Hillard, Soral, Lacroix-Ritz, Grignon (etc, même si ils/elles ne disent pas la même chose tout le temps et sur tout)… Comment faisait-on quand il n’y avait pas le net ?!!! J’ai suivi (ou été poursuivie) par des études de philo (5 ans!) en espérant trouver des réponses… en vain. 10 jours de Vipassana ont été plus prolifiques que ces années à l’université. Et puis j’ai découvert (tardivement) les possibilités « intelligentes » du web.Et cela fait presque 10 ans que je vais de démystifications en démystifications. Je n’habite plus en France, je suis loin, dans un pays (encore) aux antipodes culturelles/religieuses/politiques… cela donne un autre éclairage. Bref, merci pour votre « travail ».

    juillet 19, 2013 à 1:12

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s