LE BLOG QUI EN A RAS LE CUL – «Un peuple d'élite, sûr de lui-même et dominateur" De Gaulle

Le bras armé de l’Europe trans-nationale

Qu’est-ce que la force de gendarmerie européenne ? Tous les extraits suivants sont issus du traité en anglais signé le 17 septembre 2004 ou du site web du Sénat.

  • La Création

La Force de gendarmerie européenne (FGE ou EUROGENDFOR) a été créée à l’automne 2004, à l’initiative de Mme Michèle Alliot-Marie, alors ministre de la défense.

Le Sénat est saisi du projet de loi, adopté par l’Assemblée nationale, autorisant la ratification du traité portant création de la Force de gendarmerie européenne, signé à Velsen, aux Pays-Bas, le 18 octobre 2007.

Évidement, tout cela c’est fait dans le silence médiatique le plus total.

  • Qui dirige ?

Le comité interministériel de haut niveau (CIMIN) est l’organe de décision de l’EUROGENDFOR. […] Le comité est composé de représentants des ministères compétents de chaque État partie. Les décisions y sont prises à l’unanimité.

Les états y placent donc leurs hommes de confiance, on ne saura pas qui ils sont. Représentants, c’est qui ? ministère compétent, lequel ? Il faut juste que ce soit quelqu’un qui fasse partie de la bureaucratie d’un ministère… Donc, ça peut être n’importe qui. Pour combien de temps sont-ils nommés ? On ne sait pas. Quelle est leur rémunération ? S’il y en a qui peuvent trouver l’info ?

  • Le rôle du CIMIN ?

le contrôle politique sur la Force et la définition des orientations stratégiques […] la décision d’engagement de l’EUROGENDFOR en opération et l’approbation du cadre d’action. […] Le CIMIN se prononce sur les demandes d’adhésion et accorde les statuts d’observateur ou de partenaire, […] approuve le rôle et la structure du quartier général permanent ainsi que les critères de rotation pour les postes clés au sein du quartier général permanent, […] nomme le président du conseil d’administration des finances et décide les conditions du changement de la présidence.

Il s’agit donc réellement d’une force indépendante, qui gère son propre budget comme elle l’entend, décide ou non de s’engager dans un conflit en fonction de ses intérêts et détermine quels sont ceux qui ont droit à ses faveurs et quels sont ceux qui ont droit de regard sur ses agissements.

  • Les objectifs

Le caractère militaire de cette Force lui permet d’être employée dans un large spectre de missions, en particulier dans le cadre des opérations de gestion de crise, sous mandat de l’Union européenne, mais aussi de l’ONU, de l’OTAN, l’OSCE, de coalitions ad hoc ou même de manière autonome.

[…] « coopération renforcée » menée hors traité mais entre des Etats membres de l’Union européenne, et destinée en priorité à doter celle-ci d’une capacité à conduire toutes les missions d’une force de police lors d’opérations de gestion de crise.

Exercer une surveillance publique et […] de renseignement en général. Détection des infractions, protection des personnes et des biens et maintien de l’ordre en cas de troubles publics.

C’est donc une police militaire autonome de maintient de l’ordre qui offre ses services aux Etats ou aux institutions internationales, telle une agence de mercenaires (à la différence qu’ils sont payés par nos impôts). Pourquoi une telle tache n’est-elle pas confiée exclusivement aux forces de l’ordre étatiques ? Pourquoi créer une police militaire européenne tandis que l’on coupe les fonds à la gendarmerie nationale ? En outre, elle agit aussi dans le domaine du renseignement, redondance avec les services secrets étatiques… à la différence que les allégeances ne sont pas les mêmes.

  • Les lieux où l’EUROGENDFOR s’installe deviennent des zones interdites au regard de l’Etat hôte.

Les autorités des Parties [c’est-à-dire les autorités des Etats qui font appel à l’EUROGENDFOR] ne peuvent pas pénétrer dans les locaux et les bâtiments, […] sans le consentement préalable du commandant de l’EUROGENDFOR. […] le commandant de l’EUROGENDFOR doit prendre sérieusement en considération une demande d’autorisation auprès des autorités […] à pénétrer dans les locaux et bâtiments, sans préjudice des intérêts de l’EUROGENDFOR.

Les archives de l’EUROGENDFOR sont inviolables. L’inviolabilité des archives doit être comprise comme s’appliquant à tous les dossiers, correspondances, manuscrits, photographies, films, enregistrements, documents, données informatiques, fichiers informatiques ou tout autre support de données appartenant ou détenus par EUROGENDFOR, où qu’ils se trouvent sur ​​le territoire des Parties. […] Les biens et les fonds de l’EUROGENDFOR et les produits qui ont été mis à sa disposition à des fins officielles, où qu’ils se trouvent et quel qu’en soit le détenteur, sont exempts de toute mesure d’exécution en vigueur dans le territoire des Parties.

L’EUROGENDFOR a le droit de recevoir et de transmettre des messages cryptés, ainsi que d’envoyer et de recevoir des colis et de la correspondance officielle par des courriers ou dans des valises hermétiques, qui ne peuvent être ouverts ou détenus. Les communications adressées aux ou reçus par EUROGENDFOR peut pas être interceptées ni être soumises à une quelconque ingérence.

Donc, le commandement de l’EUROGENDFOR n’est pas obligé de livrer des documents, fut-ce une enquête parlementaire ou les demandes d’un juge d’instruction du pays hôte. Il peut communiquer sans que l’Etat hôte ne connaisse le contenu des informations transitant sur son territoire… C’est une claire insulte à l’idée même de souveraineté.

  • L’Etat peut être responsable devant la loi étatique pour les agissements de l’EUROGENDFOR

Le commandant de l’EUROGENDFOR et l’État hôte peuvent convenir que l’État hôte agisse en subrogation pour toutes les actions auxquelles EUROGENDFOR a prit part, devant les tribunaux de cet Etat.

Si cela n’est pas clair, voici la définition de subrogation : « opération de substitution d’une personne ou d’une chose par une autre, la remplaçante obéissant au même régime juridique que l’élément qu’elle remplace. »

  • L’Etat hôte doit assurer la logistique

Le pays hôte prendra toutes les mesures raisonnables nécessaires pour assurer la disponibilité des services requis, en particulier l’électricité, l’eau, le gaz naturel, les services postaux, les services téléphoniques et télégraphiques, la collecte des déchets et de protection contre les incendies du quartier général permanent.

  • Les Parties ayant fait appel à l’EUROGENDFOR s’engagent à renoncer à toute poursuite au regard des dégâts qui pourraient advenir.

Chaque Partie renonce à tout recours […] pour des dommages à ses biens utilisés dans le cadre de la préparation et de l’exécution des tâches visées dans le présent traité, y compris des exercices, si ces dommages ont été causé par le personnel de l’EUROGENDFOR dans l’exécution de leurs fonctions dans le cadre de ce traité, ou résulte de l’utilisation de tout véhicule, bateau, aéronef, les armes ou tout autre équipement appartenant à l’autre Partie et utilisé par ses services, à condition que le véhicule, des navires, des avions, des armes ou des équipements causant du dommage ait été utilisé dans le cadre de présent Traité, ou que le dommage ait été causé à des biens utilisés.

———————————————-

Conclusion

L’EUROGENDFOR est une police militaire indépendante, qui évolue hors de tout cadre institutionnel avec un statut de quasi-impunité mais qui obéit à l’oligarchie qui en a nommé les membres directeurs. Elle offre ses services, telle une armée de mercenaires, à des Etats, aux institutions supra-nationales telles que l’ONU, L’Union Européenne, l’OTAN, ou peut même agir de manière autonome mais est financée par les Etats. Son objectif est d’intervenir en temps de crise, comme par exemple les insurrections populaires. Dans ce cadre, elle devrait pouvoir tuer des insurgés (comme stipulé dans la charte des droits de l’homme européen).

C’est finalement une force d’occupation aux ordres de l’empire, prête à réprimer toute contestation comme en Bosnie (à l’encontre des Serbes qui y survivent), qui opère déjà en Grèce de manière officieuse, en Afghanistan et en Haïti. A terme, il se pourrait qu’il y ait des conflits avec des forces de l’ordre étatiques restées loyales à leur peuple.

Publicités

7 Réponses

  1. de même qu’une certaine gendarmerie était la garde prétorienne de la République, celle-ci sera la garde prétorienne de la gouvernance mondialiste.

    novembre 7, 2012 à 8:36

    • Ca m’en a tout l’air, une sorte de FBI européen qui prend le pas sur toutes les forces de l’ordre étatique. Encore que le FBI n’est pas militaire et n’est pas susceptible d’opérer à l’étranger. Ca se rapproche peut être plus du NKVD soviétique…

      novembre 7, 2012 à 10:30

      • quelque chose comme ça en effet

        novembre 7, 2012 à 10:31

  2. J’en ai fait un borrrrdel de tous les tonnerres de Zeus sur mon blog il y apresque 2 ans !!!…et un autre parce qu’ils sont intervenus à Athènes avec des lacrymogènes paralysants ….idem : pisser dans un violon alors que c’est absolument révoltant !!!
    Perso , j’ apprécie tous les nouveaux détails édifiants ( effrayants !! ) que tu nous donnes ici ….mais les gens s’ en tapent !!!…bien trop passionnés par le show électoral BIDON yankee …
    Je ne sais plus ce qu’il faudrait faire pour réveiller cette bande de camés !!!

    novembre 7, 2012 à 12:52

    • T’inquiète… ils vont être bientôt sevrés.
      malheureusement, comme le disait Churchill « Tous les êtres humains trébuchent un jour sur la vérité. La plupart se relèvent rapidement, secouent leurs vêtements et retournent à leurs préoccupations, comme si de rien n’était. »

      novembre 7, 2012 à 4:19

  3. Je mesure comme Chris a été gentille avec moi en commentant un post que j’ai fait sur le sujet y’a un mois environ, moi aussi du coup j’apprécie le détail, mais pas le bétail… et c’est pourtant pas faute de me camer de temps en temps. Pardon de commenter à la chaîne mais j’écris un truc et tu en fait la trame.

    juin 8, 2014 à 11:04

  4. Pingback: Que faire de toutes ces histoires, une énième antienne de révolte ? Allez pourquoi pas… | djefbernier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s