LE BLOG QUI EN A RAS LE CUL – «Un peuple d'élite, sûr de lui-même et dominateur" De Gaulle

Dark pool

Les deux grandes institutions d’opacité de la finance internationale sont,

D’une part, les sociétés de clearing (tel Euroclear ou Clearstream) dont le fonctionnement à été mis à jour par Denis Robert. Ces sociétés organisent le transfert des montants dus contre les actifs correspondants aux transactions effectuées d’un établissement – quel qu’il soit – à un autre. Il n’y a donc pas de « nébuleuse financière ». En effet, toute transaction internationale passe par les deux sociétés susmentionnées, en dehors du regard des nations et donc des peuples, évidemment.

D’autre part, ce que l’on appelle communément les « dark pool« . Il s’agit de marchés parallèles aux bourses nationales dont les cours ne sont évidemment pas publiques. Elles édictent elle-même leurs règles. Les dark pool c’est le siffonnage de l’économie mondiale. Ce sont des bourses d’échanges opaques réservées aux initiés des sérails de l’oligarchie.

Il est donc, par définition peu aisé d’avoir la moindre information sur ces entités. Je traduis ici quelques articles parus récemment dans la presse anglo-saxonne pour que vous ayez un petit aperçu de la réalité cachée de ces institutions opaques:

« Leur but est de laisser des établissements exécuter des transactions de gré à gré, sans apparaitre sur les marchés public. »[…]« La commission Securities and Exchange des Etats Unis estime que les dark pools représentent maintenant environ 8% des transactions boursières. »
Finantial Times 6 avril 2010

« Les dark pools sont spécialisées dans la manipulation de grosses part d’actions, avec des prix affichés publiquement uniquement après la conclusion des accords. Ils font appel à de grands investisseurs institutionnels, dont la taille parfois énorme pour peut affecter les prix du marché publique au détriment des institutions étatiques. »
Finantial Times 26 septembre 2011

« L’Europe contre les Nations
Les institutions d’échange multilatéral continuent à prendre des parts de marché sur les échanges nationaux. »
Wall Street Journal 11 octobre 2011

« Les règles imposées à la nouvelle dark pool canadienne limitent sa croissance. […]
«Je suis surpris que les instances de régulations réclament plus de réglementations» déclare M. Clark. «Le reste du monde ne suis pas cette évolution. Les Etats-Unis, le Royaume-Uni et les marchés mexicains évoluent vers moins de règles, plus d’ordres invisibles et des marchés opaques. »[…]« Selon les dernières données de l’Organisme de réglementation du Canada, le volume total des dark pool au Canada est d’environ 3% du volume quotidien total. Aux États-Unis, les dark pools représentent environ 14% du volume moyen quotidien. »
Tradersmagazine, 20 septembre 2011

Cliquez pour commander

Publicités

2 Réponses

  1. Bein voyons !!!!!!!……
    Comment peut – on imaginer , un seul instant , de sortir indemnes de tels mécanismes machiavéliques ??
    J’ai l’ impression de mesurer un millième de micron ….
    Et toi ????

    octobre 17, 2011 à 11:28

  2. un millième de micromètre, ça fait déjà un nanomètre, ce qui est peu, mais on peut aller plus loin… pour ma part j’oscille entre le picomètre et le femtomètre…
    Il y a les riches, les ultras riches, et puis il y a les autres, ceux qui habitent sur une autre planète… ceux qui achètent des villes, des pays…

    octobre 17, 2011 à 3:24

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s