LE BLOG QUI EN A RAS LE CUL – «Un peuple d'élite, sûr de lui-même et dominateur" De Gaulle

Comment l’islam radical est manipulé par une certaine élite de la finance

Si comme certains observateurs le suggère, bien innocemment, la montée de l’intégrisme religieux en France se résume par une recherche de sens pour les jeunes laissés pour compte,  pour d’autres il signifie bien plus. Il y a derrière ce phénomène une volonté destructrice qui vient de plus loin.

La France, pionnière des lumières a une longue tradition d’un amour de vivre bien particulier à travers sa gastronomie et ses vignobles, mais aussi et surtout à travers ses penseurs. La France a depuis longtemps tenté de relever le défi du sens de l’existence de manière originale. La France est ainsi surement l’un des seuls pays qui a eu le culot de proposer une alternative entre trouver son bonheur dans une recherche de pouvoir que procure l’argent (notamment par le désir insatiable de profits et de domination dont l’objectif final est, après la position de monopole) et un bonheur placé dans l’adoration d’un être divin omniscient, omnipotent qui dicte aux hommes les moindres de ses pas. Le modèle français est basé sur une idéologie qui renvoi dos à dos ces deux principes et trouve le bonheur de l’homme dans une émancipation intellectuelle, une qualité de vie appréciable mais somme toute modeste et un désir d’abstraction, d’érudition. Théophile Gautier ne disait-il pas en décrivant son enfance « Tout germait, tout bourgeonnait, tout éclatait à la fois. L’air grisait, on était fou de lyrisme et d’art ». Pas étonnant que ce modèle soit aujourd’hui fortement chahuté, attaqué par les deux grands vainqueurs de l’après guerre froide: l’argent et le divin.

Alors que c’est-il passé ? Dieu était mourant, les masses s’instruisaient, la qualité de vie augmentait, les religions n’étaient plus que des reliquats poussiéreux de la fièvre moyenâgeuse. L’islam prenait conscience du fait que de son retard sur la scène internationale provenait d’une idéologie régressive et voyait enfin émerger des courant réformateurs s’inspirant du mutazilisme (n’en déplaise à la doxa islamique qui voit dans le Coran une révélation « incréée » et auto-justifie sa perfection).

La foi pouvait rester fervente dans le cœur des croyants, mais l’application des textes sacrés n’étaient plus littérale et les gens pouvaient vivre en bon voisinage dans une religion de tradition consistant en échanges conviviaux et invitations au partage. L’application littérale des textes sacrés avait été abandonnée dans l’Europe chrétienne depuis longtemps contribuant à l’envol de la science occidentale grâce à la circulation des idées. Un exemple parmi d’autres: on trouve des femmes enseignant dans les universités même dans les pays les plus attachés au christianisme alors qu’il est pourtant écrit dans le nouveau testament “Que la femme écoute l`instruction en silence, avec une entière soumission. Je ne permets pas à la femme d’enseigner, ni de prendre de l’autorité sur l’homme : elle doit demeurer dans le silence” 1ère Epître de Timothée /2:11-14. (Sans nul doute, un extrémiste chrétien supposerait qu’il faille couper la langue des femmes).

La voie qu’avait prise la chrétienté, l’islam la prenait grâce à l’indépendance des anciennes colonies qui promettaient l’émergence de nations éclairées. Bref, l’optimisme était de rigueur.

Or aujourd’hui, et depuis trois décennies, on observe un recul à tout point de vue. La pauvreté et l’injustice dans le monde empire et l’obscurantisme religieux comme le symptôme d’un corps malade se répand en une lèpre hideuse.

Je ne donnerai que trois exemples parmi tant d’autres de cet obscurantisme érigé en sagesse religieuse:

– le viol des femmes infidèles issues du butin de guerre ou du territoire d’infidélité est tout à fait légale dans l’islam sunnite. L’imam Malik, dont les ouvrages sont au programme officiel des universités islamiques marocaines « moralise » ses abjections dans son traité de droit « Al-Muwata » (disponible en fnac ou à l’institut du monde arabe).

« inculquez à vos enfants la haine de l’occident »

« Les espagnols occupent l’Andalousie […] L’hostilité dont fait preuve l’Europe contre l’islam et les musulmans traduit une volonté populaire. Elle s’exprime par le vote des citoyens […] Ces mécréants doivent être considérés comme des combattants. Les musulmans sont donc en droit de disposer des biens de l’ennemi, de ses femmes, de son argent et de son âme en toute légalité. Dans le cadre du djihad, il est interdit de tuer les femmes, les enfants et le prêtre dans son église, mais si ce dernier prend part au combat à travers son vote, son argent, ses idées ou toute forme de soutien aux mécréants, il est alors considéré comme un combattant. « 

Attardons nous sur l’Égypte quelques instants pour changer de décors. Où sont donc passées les grandes productions cinématographiques égyptiennes qui faisait de ce pays l’un des phares culturel du monde arabe des années 1950/60 ? Comme le déplore Ahmed Fouad Negmun, grand poète égyptien, la nationalité égyptienne s’est diluée dans la foi à cause d’un gouvernement illégitime, un « gang ». « Il n’y a plus d’égyptiens mais un peuple opprimé ».

Il serait fastidieux et à vrai dire impossible de faire une liste détaillée des raisons qui nous ont amené là, en France, en Egypte, au USA et partout ailleurs. Je donnerai quelques pistes que les plus curieux pourront creuser.

– Les illuminés islamiques qui aujourd’hui passent quotidiennement à la une des médias étaient, au début du siècle dernier, rejetés habituellement comme des cas pathologiques dans toutes les sociétés de tradition musulmanes qu’ils abreuvaient de temps à autre de leurs élucubrations. Si je force un peu le trait, il a tout de même fallu attendre la révolution islamique iranienne en 1979 avec le fou criminel Khomeini (dont la prise de pouvoir reste quelque peu obscure) pour voir émerger dans le monde le premier pôle d’intégrisme islamique dont l’objectif est clairement affichée: la conquête du monde (voir son recueil de pensées philosophiques, édifiant). En dehors de cela, l’intervention de la CIA contribua grandement à sortir les premiers jihadistes de leur grottes en leur procurant armes et formations militaires dans le but de renverser l’Union Soviétique. Ben Laden, comme tout le monde le sait (j’espère) est un produit américain.

– Ce qui est bien connu aussi (du moins de ceux qui ont osé braver la chape de plomb de la version officielle) c’est l’implication des autorités américaines dans les attentats du 11 septembre (je ne vais pas donner ici tous les faits, ils sont éloquents et pléthores, ou peut être juste un: une publication scientifique montre que l’on retrouve des traces d’explosif de qualité militaire dans la poussière récupérée sur ground zéro.) L’objectif ? Le pétrole, mais surtout instaurer un régime basé sur la peur et justifier une surveillance de masse digne d’un état policier de science fiction. Comment y parvenir ? Par la polarisation du monde entre le « bien » et le « mal ». Souvenez vous du « Vous êtes avec nous ou avec les terroristes » Là encore, l’intégrisme est instrumentalisé de manière à définir facilement les choses: où sont les bons et les méchants. Pour réussir, quoi de mieux que de soutenir dans l’ombre les méchants. Quelle fut la conséquence ? La chute du régime despotique irakien consista à faire tomber le seul état laïc arabe qui luttait contre l’intégrisme religieux voisin (malgré sa conversion sur le tard utilisée comme dernière tentative de rallier à sa cause une population de plus en plus pauvre et oppressée – après 10 ans d’embargo – et donc de plus en plus religieuse). Une dictature contre un intégrisme, vous me direz, ça ce vaut. Mais la forfaiture c’est de nous avoir fait comprendre que l’invasion de l’Irak était une assurance contre le terrorisme ! (encore heureusement que la France n’y a pas participé) Évidemment, après le 11 septembre, Israël ne pouvait que jubiler de la situation: le monde occidental allait enfin pleinement partager son combat.

– Israël justement, venons en. Nous savons tous comment discréditer notre interlocuteur, en l’acculant au terrorisme (non pas en l’accusant mais en l’acculant, les fausses accusations tombent vite d’elles mêmes). Le plus doux des animaux coincé contre un mur et face à la menace, sort les crocs. Bien sûr, entre gens bien éduqués (qui ont les moyens de l’être) il y a des choses que l’on ne fait pas. En revanche, combattre le terrorisme c’est justifier de tous les moyens, même les plus barbares. Il faut donc radicaliser les populations pour justifier leur extermination. Ainsi, Charles Enderlin (journaliste français juif correspondant à Jérusalem) signait un article du Monde intitulé (repris par un site pro palestinien): « Quand Israël favorisait le Hamas« , et la première ligne de dire: « Seules quelques Cassandre isolées avaient lancé des mises en garde : la politique israélienne contribue à l’islamisation de la société palestinienne. » C’est ainsi que, par exemple, un mois avant les fameuses élections qui ont portées le Hamas sur le devant de la scène politique palestinienne, Israël s’interrogeait publiquement sur l’opportunité de couper l’électricité de toute la bande de Gaza. Vous voteriez pour un gouvernement à genoux, corrompu et pas même capable de vous assurer l’électricité ? J’aurais probablement voté Hamas aussi…

Ce qui est encore moins connu c’est la collaboration entre l’Iran et les USA pour islamiser les Balkans. Les avions des agences militaires privées américaines ont permis de ramener d’Iran des combattants djihadistes. Une enquête a été demandé par le congrès américain sur la teneur de la collaboration du gouvernement Clinton avec le KLA. Un véto y fut opposé.

– En France, on apprend dans un article du Figaro de 2008 que « Après avoir repéré les leaders des communautés noires et musulmanes, le département d’état leur finance des séjour pour les convertir aux valeurs américaines » Convertir aux valeurs américaines… douce élision d’un enjeu moins honorable, tisser des liens avec ceux qui demain peut être seront à la tête d’enclaves indépendantes en guerre avec l’état français. Je force le ton ? L’histoire nous le dira. Pour engendrer le meilleur, il faut savoir envisager le pire. Et l’ambassadeur américain à Paris, Charles Rikvin de proclamer « Le prochain leader français est en banlieue« . Lui, il le force le ton ?

Pendant ce temps, dans tout le monde développé on observe une chute de la qualité des enseignements, une abrutisation de masse et un renversement des valeurs avec l’apologie de la réussite matérielle sur la réussite personnelle, intellectuelle et spirituelle. Au nom de la liberté on rejette toute forme d’autorité et d’exigence, on met en doute les acquis intellectuels et l’on porte aux nues les mythes moyenâgeux. L’objectif est là: mettre la population mondiale en esclavage par la promotion des idées les plus régressives et imposer la concurrence brutale entre tous les êtres humains (immigration et délocalisations massives).

Détruire les références nationales, diluer les cohésions familiales, amoureuses, amicales, patriotiques (par la pornographie, la publicité, la compétition exacerbée, etc.), amoindrir les solidarités, affaiblir les peuples, faire l’apologie du métissage et mettre à la poubelle des centaines d’années de particularisme culturel pour en faire une bouillabaisse imbuvable. Au final il ne reste plus qu’a proposer la solution la plus simple qui sauve les esprits lessivés, dégoutés, craintifs et apeurés: la solution religieuse.

Tout est lié et la France doit payer pour sa culture éclairée, son art de vivre et sa solidarité instituée. Elle refuse le néolibéralisme et le fascisme religieux ? Elle aura les deux ! Pour y parvenir il faut radicaliser l’islam. Nos politiques y travaillent ardemment et avec succès. D’une part en pointant entre autre du doigt un bout de tissu qui couvre la tête (et créant inutilement une défiance chez les musulmans qui y voit la marque d’une persécution systématique), en envahissant des pays étrangers musulmans (Afghanistan, Irak), en laissant Israël conduire comme il le semble sa politique meurtriere, et d’autre part, en recevant l’équivalent d’une ville comme Tours ou Amiens chaque année en nombre d’immigrés qui viendront tôt ou tard renforcer les rangs des révoltés quand ils se retrouveront au chômage ou discriminés ou auto-discriminés. Tout donc est fait pour scinder la population entre « diversité » et « souchiens ». « Souchiens » dont l’amertume légitime vient d’un pays qu’ils ne reconnaissent plus, qui voient leur hymne sifflé et leur drapeau brulé au pas de leur porte. Comment détruire une nation ? On ne s’y prendrait pas autrement.

A qui profite le crime ? A une oligarchie financière internationale qui utilise les intégrismes comme arme de destruction, comme elle utilise l’immigration (le témoignage d’un iraquien réfugié aux USA est édifiant – et on ne peut pas le taxer de racisme – tandis qu’aujourd’hui 25% des naissances en France sont d’origine immigrée), l’ouverture des frontières, le métissisme utopique, la libre concurrence et l’Europe des ethnies (qui prévoit le démantèlement des nations et dont le Kosovo fut le coup d’essai), autant de moyens pour renforcer un monopole déjà écrasant en annihilant toute contestation possible à son pouvoir. Et n’allez pas me dire que la religion conteste l’exploitation des individus (voir ici et )

(quelques mots clefs en vrac: Bilderberg, Dark Pool, Chambre de Compensation).

Il y a ceux qui pensent que les religions ne font pas de politique, il y a ceux qui pensent que l’économie ne fait pas de politique, et il y a ceux qui voient arriver l’orage imminent en sachant d’où il vient. Certains autres diront qu’au final il n’y aura qu’un gagnant, la religion du fric ou celle de Dieu. Pourquoi un seul gagnant ? Les deux ont été très solidaires jusque là.

Publicités

4 Réponses

  1. isha

    Bigre, mais ce blog est tout simplement excellent!
    Hop, dans les favoris!

    mai 25, 2010 à 6:08

    • Hanoho

      🙂

      mai 25, 2010 à 8:55

  2. bonjour merci pour cet article bellver.wordpress.com

    mars 1, 2011 à 1:18

    • Hanoho

      merci à vous 🙂

      mars 1, 2011 à 1:28

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s