LE BLOG QUI EN A RAS LE CUL – «Un peuple d'élite, sûr de lui-même et dominateur" De Gaulle

Crossblog – Un irakien à Houston

On dit souvent qu’il suffit de regarder outre-atlantique pour avoir une idée de ce que sera notre pays dans 10, 20 ou 30 ans. Les politiques libérales de dumping salarial que l’on applique de plus en plus aujourd’hui en Europe à grand coups de pioche dans le dos, sont appliquées là bas depuis bien plus longtemps. Je vous propose quelques extraits issus du blog « the last-Of-Iraqis » (dans la liste des blogs que je vous invite a explorer sur le coté) où un médecin irakien qui fuit son pays pour les Etats-Unis fait une description de Houston intéressante:

« Voilà environ 18 jours que je suis arrivé à Houston, et pourtant il me semble que cela fait des mois. Aujourd’hui, je me sens en quelque sorte ici chez moi. J’avais vraiment peur du choc culturel, de la réaction des gens, du changement de fuseau horaire, du mal du pays et des terribles conditions que je pourrais rencontrer. Mais, grâce à Dieu, rien de cela jusqu’à présent.

J’ai trouvé que l’Amérique, ou du moins Houston, a un pourcentage très faible d’Américains ! En tout cas de gens qui parlent anglais correctement… Je peux dire que je parle mieux anglais (avec un accent américain) que 70% des personnes que j’ai rencontré ! Où sont les Américains ? N’est-ce qu’un état d’immigrants ? Il est vraiment difficile de communiquer avec des gens qui ne connaissent pas la langue qu’ils devraient savoir parler… J’ai eu moins de difficulté à parler anglais en Turquie qu’à Houston!

[…]

J’ai appris qu’il ne faut pas croire le prix écrit sur les annonces ou dans la publicité… car il y a toujours des taxes cachées.

[…]
Aujourd’hui, je suis allé au centre commercial Galleria Mall dans le centre ville… et là j’ai vu des gens que j’avais l’habitude de voir dans les films et les séries, ce fut une journée très agréable mais la plupart des magasins sont très cher, […] il y avait quelques boutiques avec des prix raisonnables… les gens étaient élégants et propres, pas comme ceux que je croise dans le bus, bon sang, ne peuvent-ils pas se laver !

Une autre chose qui m’a vraiment choqué ce sont les taxes ! Il existe une taxe sur tout, je suis surpris qu’il n’y ait pas de taxe sur la respiration. En Irak, il n’y a rien de tel et cela est vraiment nouveau pour moi. Maintenant j’ai compris l’expression « les contribuables » que j’ai toujours lu et entendu dans les médias.

[…]
J’ai aussi découvert que, sans un numéro de sécurité sociale, vous pouvez respirer mais rien de plus… »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s